trajets
Famille
Sorties, voyages, bons plans

Comment les petits Français vont-ils être occupés pendant l...

-Maman, c’est quand qu’on arrive ? -Dis Papa, c’est encore loin la mer ? -J’ai envie de vomir ! -J’m’ennuie Papi …. Tant de petites phrases mille fois entendues quand il ne s’agit pas de bagarres à l’arrière du véhicule ou de noms d’oiseaux envoyés comme une balle de ping pong ! Alors comment faire voyager les petits lorsque les trajets des vacances sont trop longs ?

trajets

85 % des parents ou grands-parents en particulier le conducteur -je crois- affirment perdre patience sur la route lorsque les enfants s’agitent. Parmi eux, 28 % pour des raisons en lien avec les écrans.

Par ailleurs près de 60 % des parents reconnaissent manquer d’idées pour occuper leurs enfants lors de ces longs trajets.

Enfin 76 % des parents admettent que les écrans permettent d’occuper leurs enfants. Au moins sur une partie des trajets. Bilan, 84 % des enfants seront exposés au moins une fois cet été aux écrans.

81 % des parents plébiscitent pourtant d’autres alternatives comme les conteuses

Alors que la commission d’experts sur l’impact de l’exposition des jeunes aux écrans lancée par Emmanuel Macron en mai 2024 a statué dans son rapport :

  • pas d’écran avant 3 ans.
  • un accès « fortement limité », « occasionnel », « avec des contenus de qualité éducative et accompagné par un adulte », avant 6 ans.
  • l‘interdiction des jouets connectés destinés aux moins de 6 ans à l’exclusion des boîtes à histoires connectés.

tonies® France a souhaité mener une étude avec OpinionWay. A savoir, comment les parents prévoient-ils d’occuper leurs enfants durant les longs trajets et les grandes vacances cet été. Histoire de faire notamment le point sur la place des écrans dans ces moments clés.

Cette étude a été réalisée auprès de 1001 parents d’enfants âgés de 3 à 10 ans par Opinionway pour tonies® France. Notre Toniebox, conteuse d’histoires sans écran permet de développer de nombreux apprentissages chez nos enfants bien avant 3 ans.

4 parents sur 10 trouvent difficile d’occuper leurs enfants lors de long trajets (39%)

Alors que la période estivale arrive à grands pas, la route des vacances s’organise et tous Français ayant des enfants commencent à appréhender ce moment fatidique où, après un énième « quand est-ce qu’on arrive ? » (38%), les sempiternelles envies impérieuses d’aller aux toilettes (23%), ou encore les cris et chamailleries entre frères et sœurs (53%), ils perdront patience (85%). Car s’assurer que ses chères têtes blondes resteront calmes pendant l’intégralité d’un trajet en voiture, train ou autre moyen de transport n’est pas une mince affaire, et les premiers concernés le confirment : quatre parents sur dix trouvent difficile d’occuper leurs enfants lors des longs trajets pour partir en vacances (39%).

85 % des parents reconnaissent perdre patience sur la route à cause des enfants et 28 % pour des raisons en lien avec les écrans.

Le plus souvent, les parents recourent aux solutions les plus basiques, celles à portée de main : discuter avec ses enfants (49%) ou leur faire écouter de la musique (47%). 38% optent même pour les ressources naturelles à disposition et les incitent à s’émerveiller du paysage. Un parent sur quatre tente de ruser, en voyageant de nuit pour qu’ils dorment pendant toute la durée du trajet (26%). Certains se montrent confiants dans la capacité d’autonomie de leurs enfants et leur donnent des jouets (37%) ou des livres/BD (37%), pour qu’ils se divertissent seuls. Les jeux (35%) ou chansons (22%) en famille constituent une option privilégiée par une partie des parents.

Mais ces solutions collectives, ludiques ou naturelles, ne convainquent d’évidence pas toujours leur progéniture. 76% des parents reconnaissent accorder à leurs enfants des écrans pendant au moins une partie du trajet. Un parent sur deux nous dit même que ses enfants ont les yeux rivés sur un smartphone ou une tablette pendant la moitié de la route ou plus (48%).

Le moyen de transport sur de longs trajets créant le plus de difficultés aux parents pour occuper leurs enfants est la voiture pour 45 % d’entre eux.

Des écrans jugés dangereux :

Principal moyen de transport que les Français emprunteront pour partir en vacances cet été, la voiture est aussi de loin jugée comme étant le moyen où il est le plus difficile d’occuper ses enfants : 45%, loin devant l’avion (15%) ou le train (12%). Les écrans y trouvent alors toute leur place.

Ainsi, les automobilistes, bien qu’aussi réticents que les autres parents aux écrans (83% préfèreraient que leurs enfants s’abstiennent d’en regarder pendant ces longs trajets), s’avouent tout aussi concernés : les trois-quarts d’entre eux déclarent laisser leurs enfants consommer des écrans au moins une partie du trajet (76%) … Et ce, alors même qu’ils voient le risque que cela représente : 53% jugent dangereux que leurs enfants regardent des écrans en voiture.

45 % des parents occupent leurs enfants avec des écrans durant les trajets

Les parents sont d’ailleurs près de la moitié (45%) à nous dire que, lors de longs trajets pour partir en vacances, les écrans constituent l’une des principales solutions pour occuper leurs enfants, qu’il s’agisse de mettre entre leurs mains un smartphone (22%), une tablette (21%) ou encore une console de jeux vidéo (19%).

76 % des parents reconnaissent que leurs enfants passent au moins une partie du trajet sur des écrans durant de longs trajets.

76 % des parents reconnaissent que leurs enfants passent une partie du trajet sur les écrans. Pourtant, les interviewés regrettent cette situation : 81% préfèreraient que leurs enfants ne regardent pas d’écrans lors des longs trajets… Mais ils peinent à trouver de meilleures options. 59% des parents interrogés nous disent trouver difficile de ne pas donner d’écrans à leurs enfants pendant les longs trajets sur la route des vacances. 66% admettent d’ailleurs avoir déjà opté pour les écrans, pendant ces trajets, uniquement pour s’assurer que leur progéniture reste calme.

Les parents d’enfants les plus jeunes ne sont pas en reste : 55% des Français ayant des 3-5 ans trouvent qu’il est compliqué de ne pas leur donner des écrans pendant les longs trajets, tandis qu’ils sont à peine plus nombreux parmi les parents de 6-10 ans (59%).


Surtout, les parents ayant l’habitude d’exposer leurs enfants aux écrans pendant a minima la moitié du trajet sont 79% à reconnaitre trouver difficile de faire autrement. Ils sont aussi 83% à admettre s’être déjà « acheté » un moment de calme en cédant aux demandes d’écrans de leurs enfants.

85 % des parents aimeraient disposer de solutions simples et efficaces pour éloigner leurs enfants des écrans.

C’est un fait, donner des écrans à leurs enfants sur la route des vacances n’est pas une solution qui plaît aux parents. Au-delà des risques qu’ils représentent pour le développement cognitif de leur progéniture, les écrans sont sources de tension.

Avec des enfants désormais habitués voire dépendants dès le plus jeune âge aux écrans, les parents se voient dans l’impossibilité de les en priver et se retrouvent dans des situations difficiles. 28% avouent qu’il leur arrive de craquer parce qu’en voiture ou dans le train, leurs enfants piquent des crises pour pouvoir utiliser un smartphone ou une tablette ou encore à cause du volume sonore des vidéos et autres jeux consommés sur ces écrans. Les parents se montrent demandeurs d’alternatives. 85% aimeraient disposer de solutions simples et efficaces pour occuper leurs enfants à cette occasion.

84 % des parents déclarent que leurs enfants seront exposés cet été aux écrans à au moins une occasion.

Deux types de situations antagonistes expliquent ce phénomène :

L’absence de vacances des parents : 52% des sondés nous disent que leurs enfants seront amenés à visionner des écrans en journée, parce qu’eux-mêmes travailleront et qu’ils ne pourront pas s’en occuper :

L’envie des parents de profiter de leurs propres vacances : 49% conviennent qu’ils laisseront leurs enfants regarder la télévision ou jouer avec leurs téléphones parce qu’il s’agira pour eux du seul moyen de pouvoir profiter, eux aussi, de leurs vacances. Dès lors, un parent sur quatre autorisera son enfant à regarder des dessins animés ou jouer à la console à la plage (25%).

81 % des parents plébiscitent d’autres alternatives comme les conteuses

Pourtant, tous s’accordent à dire que des alternatives de qualité existent. Les livres, bien sûr, approuvés par 90% des parents interrogés, mais également les conteuses que plébiscitent 81% des interviewés.

87% des parents de 3-5 ans estiment que les boites à histoires constituent une bonne solution pour remplacer les écrans pendant les vacances. Ils sont aussi 79% parmi les parents de 6-10 ans.


Les possesseurs de conteuses sont unanimement en faveur de cette solution. 96% trouvent qu’il s’agit d’une bonne alternative aux écrans pendant l’été. Leurs enfants sont demandeurs et 74% affirment qu’ils apprécient écouter les histoires de leur conteuse.
Les conteuses apparaissent comme une réponse idéale pour la grande majorité des parents interrogés. Ces derniers affirment volontiers préférer voir leurs enfants écouter une boîte à histoires plutôt que de regarder des écrans sur la route des vacances. (82%, et même 87% parmi ceux qui trouvent difficile d’occuper leurs enfants en voiture ou dans le train). Manquant d’idées pour occuper leurs enfants en voiture – comme ils le disent eux-mêmes, les parents peinent encore à activer cette solution qu’ils plébiscitent pourtant. Seuls 16% leur donnent aujourd’hui une conteuse lors des longs trajets sur la route des vacances (soit 31% sur la base des possesseurs de boîtes à histoires).

En bref :

Occuper ses enfants pendant les longs trajets relève du casse-tête, et les écrans sont souvent une solution refuge, une distraction plaisante pour les enfants – et reposante pour les parents. Les petits Français de 3 à 10 ans sont donc fréquemment autorisés à utiliser des écrans pendant une partie, voire la majorité de la route vers les vacances.

En conclusion :

Si les parents admettent l’utilité pratique des écrans, ils ne se montrent pas moins lucides et inquiets face à leurs conséquences négatives sur les enfants. Ils sont préoccupés par les risques liés à leur usage des écrans. Par ailleurs, ils déplorent les tensions que leur interdiction peut générer. Des inquiétudes d’autant plus fortes que les écrans sont des compagnons estivaux pour les enfants sur la route… Mais aussi sur les lieux de vacances.

Les parents sont demandeurs d’alternatives alliant calme et autonomie des enfants, pour contrer la prédominance des écrans. Les conteuses répondent tout à fait à ces besoins. Elles séduisent d’ailleurs les parents sur le papier. Reste que cette solution, pourtant appréciée, est encore peu utilisée sur la route des vacances.

tonies® France publie ci-dessous les résultats d’une enquête réalisée par OpinionWay auprès de 1001 familles françaises.

Dans la même catégorie
Naruto
DIY
Éducation
Famille

Les FriXion accompagnent les prochains Hokage à la rentrée. Misez sur Naruto en édition limitée !

Généralement considéré comme le shinobi le plus fort du village, un Hokage est un personnage du manga Naruto. Et pour tous ceux qui comme moi l’ignoraient mais ont envie d’en...
fromage
Cuisine & alimentation
Sorties, voyages, bons plans

Le fromage possède désormais son musée

« Un pays qui produit plus de 365 sortes de fromages » méritait bien d’avoir son musée dédié au fromage. Aujourd’hui, au 39 rue Saint-Louis en l’Île, dans le 4e arrondissement de...
réviser
Éducation
Famille

Réviser et se préparer sans pression pour la prochaine rentrée. Nos enfants s'aident de J'ai 20 en maths !

Si vous êtes du genre -comme moi- à être largement plus sous pression qu’eux durant les vacances. Et que vous êtes persuadé qu’il n’est pas bon de tout arrêter question...
santé menstruelle
Beauté, sport & santé
Bien etre
Éducation

La France n°4 dans top 20 pays pro santé menstruelle

On se croirait presque à la distribution des points de la finale de l’Eurovision. Hélas il s’agit en fait d’un classement révolutionnaire en santé menstruelle. Et il déloge sans détours...
moon academy
À nous de "jouet"
DIY
Famille

Pour les vacances, optez pour les réalisations manuelles de la Moon Academy (jeu à gagner)

Durant les vacances d’été, c’est un bon moment pour découvrir les coffrets Moonlight créations. Depuis début juillet nous avons eu pas mal de jours de pluie et ces kits créatifs...
pâtisserie
Cuisine & alimentation
Sorties, voyages, bons plans

Pâtiss'Art : le nouveau rendez-vous de la haute pâtisserie à Deauville aura lieu du 26 au 28 octobre 2024

C’est le nouveau salon consacré aux gourmandises et aux arts sucrés. À l’initiative du groupe Spat, organisateur de salons, Pâtiss’Art aura lieu au C.I.D. de Deauville du 26 au 28...