Ecomusée d'Alsace
Sorties, voyages, bons plans

Nature, authenticité, calme et sérénité à l’Ecomusée d...

Parmi les visites remarquables que nous avons trouvées le temps de faire en famille cet été, il y a eu une longue et belle journée à l’Ecomusée d’Alsace.

Ecomusée d'Alsace

Suffisamment proche en kilomètres de Colmar pour que Wallis-Sixtine ne vomisse pas en voiture, c’était déjà une journée qui démarrait bien.
La journée était chaude comme toutes celles de la deuxième quinzaine d’août.
Mais il planait sur cette sorte de village alsacien d’un autre temps, un climat de calme et d’authenticité qui rendait la journée extrêmement reposante.

Je ne sais pas si ce fut celle préférée par nos ados qui s’étaient éclaté la veille à Europa-Park, ni nos enfants de 4 à 11 ans. Mais ce qui est certain c’est que pour nous adultes, ce fut un moment suspendu très bienfaisant.

Le village alsacien entre deux guerres :

Pas de stigmates des douleurs que traversait à cette époque cette région tantôt allemande, tantôt française. Non en fait ce village avait préservé son identité propre. Un village alsacien avec ses traditions uniques.
Au cœur de la nature, à Ungersheim qui abrite aussi le parc du Petit Prince, vous plongez dans un univers principalement en extérieur.
En effet, si je regrette une chose c’est que les maisons dans lesquelles se déroulaient la plupart des présentations étaient si étroites que le peu de visiteurs présents était déjà bien trop pour pouvoir y assister.

Ecomusée d'Alsace


Qu’importe ! Pouvoir admirer les maisons traditionnelles, observer le soir venu, les cigognes majestueuses guettant l’horizon tel un propriétaire scrupuleux valait toutes les histoires ou conférences sur le sujet.

Ce qui a marqué les enfants :

Découvrir des animaux qu’ils ne connaissaient qu’au travers des livres pour la plupart après cinq années outre-mer.
Regarder le boulanger enfourner la tarte flambée et les bretzels.
Âne, vache vosgienne, cheval de trait, mais aussi de gros cochons noirs.
Des fleurs faussement sauvages de toute beauté parce que oui, l’Ecomusée répertorie plus de 4800 espèces vivantes !

Ce que j’ai pu apprendre :

A prendre du temps, à marcher là où mes pas me menaient sans regarder le plan. Assister à une leçon incontournable sur l’histoire de l’Alsace. En savoir un peu plus sur le brassage de la bière lorsque cela s’apparentait presque à du travail manuel.
Goûter une douceur à base de semoule, frite.

Le bonus : Ici on rase gratis :

Ecomusée d'Alsace

Un barbier totalement authentique travaille dans une des premières maisons à l’entrée du village. Il rasera l’homme que vous êtes ou qui vous accompagne dans les règles de l’art. Le cadre d’époque n’a rien à envier aux salons des barbiers tendance du 21 ème siècle.

Ce que je tenterai de faire la prochaine fois :

Percer le mystère du pliage des coiffes alsaciennes. Déjeuner à nouveau au restaurant la Taverne où nous fûmes excellemment accueillis même avec 6 enfants.
Franchement ce n’est pas le cas dans tous les établissements, loin de là.
Ah j’allais oublier, visiter la boutique.

Notre soirée :

Ecomusée d'Alsace

Bien que réellement fatigués, nous sommes restés pour assister à la fête au village.
Il faisait encore jour puisqu’en août, il faut vraiment veiller pour voir le soleil couché.
Nous avons regardé nos enfants jouer aux quilles, au chamboule-tout, lancé de sac de paille, à la pêche aux canards pour Ennéa-Lou. Et encore d’autres jeux qui sont introuvables depuis 40 ans.
Des saltimbanques nous ont amusés avec leurs numéros de jonglage, de gymnastique, de pitreries mais aussi leurs bulles de savon géantes et leur musique.
N’oubliez pas votre chapeau de soleil !

Informations pratiques :

Selon le mois de l’année, il se passe quelque chose de différent à l’Ecomusée d’Alsace. Mais je suis prête à parier que l’atmosphère reste similaire.
En consultant le site web du musée, vous en apprendrez d’ailleurs d’avantage sur leur programmation. Des journées du patrimoine aux vendanges en passant par des soirées jazz estivales à l’ambiance totalement apaisante.

Tarif adulte : 16€50.
Tarif réduit : 14€.
Enfant de 4 à 17 ans : 11€.
Les petits jusqu’ à 3 ans inclus sont invités.

Chemin du Grosswald
68190 Ungersheim

03 89 74 44 74

www.ecomusee.alsace

Dans la même catégorie
royaumont
Lifestyle
Sorties, voyages, bons plans

Destination l'Abbaye de Royaumont

Découvrez ou redécouvrez Royaumont , la plus grande abbaye cistercienne d’Île-de-France, située dans le Val d’Oise, au nord de Paris. L’histoire : Majestueux bâtiment classé monument historique, fondée en 1228...
musée
Éducation
Famille
Lifestyle

Visitons en famille le plus grand musée ferroviaire d'Europe

Musée national français, patrimoine de la SNCF, la Coté du Train à Mulhouse accueille le public pour 2 à 3 heures de voyage dans le temps. C’est en effet toute...
cirque
Famille
Les petits
Sorties, voyages, bons plans

Eternel, le nouveau spectacle d'Arlette Gruss est en tournée dans toute la France. Sortie au cirque !

Si comme moi vous vous demandiez ce qu’il adviendrait du cirque suite aux récentes mesures en faveur des animaux, ce magnifique spectacle d’Arlette Gruss vous rassurera totalement. Il n’y a...
John James Chalon Le Marché et la fontaine des Innocents 1822 Paris Musées - Musée Carnavalet
Famille
Les parents alors ?
Sorties, voyages, bons plans

Découvrir la renaissance d’un monument parisien

Jusqu’au au 25 août, le musée Carnavalet-Histoire de Paris présente l’histoire d’un chef-d’œuvre parisien de la Renaissance française : la fontaine des Innocents, autrefois appelée la fontaine des Nymphes. Malgré...
nouvelles saveurs
Bien etre
Cuisine & alimentation
Sorties, voyages, bons plans

Les nouvelles saveurs printanières signées Charal

Marque numéro 1 de la viande en France, Charal n’arrête pas d’innover en diversifiant son offre, toujours autour d’un boeuf de qualité 100% origine France. Qui dit printemps dit beaux...
le printemps
Famille
Les parents alors ?
Les petits

Colmar fête l'arrivée du printemps

L’Alsace est célèbre pour ses nombreux marchés de Noël. Celui de Colmar a attiré l’hiver passé plus de 2,5 millions de visiteurs. Mais où donc s’arrêtera cette inflation galopante ?...