maternité grossesse daylily
9 mois pour tout changer
Maternité

Comment rattraper une grossesse qui vous échappe ?

Cette fois-ci c’est la dernière ! Ce bébé sera votre petit dernier et vous aviez bien l’intention de profiter de cette grossesse tellement désirée. Peut-être même que c’est un bébé qu’on appelle « arc-en-ciel » qui se prépare à rejoindre votre foyer. Ces grossesses non seulement redoutées mais aussi particulièrement protégées qui se produisent après un deuil périnatal, une fausse-couche plus ou moins tardive. Et puis finalement après les premiers mois d’angoisse légitime pour X raisons, grossesse élégamment appelée parle milieu médical « gériatrique » (dès que vos 35 ans sont dépassés), PMA qui a parfois-souvent- duré plusieurs années, risque de fausse couche précoce, ou encore souvenir d’un traumatisme, vous vous rendez compte que vous vous êtes oubliée. Pourtant il existe même au troisième trimestre encore des chemins vers une communion entre ce petit être en construction et votre bien-être.

maternité grossesse daylily
@Frédérique Calloch

Faire appel à une doula :

Si dans l’idéal, la doula entre dans la danse de votre trio dès que vous en ressentez le besoin parfois même dès le désir de grossesse, il n’est jamais trop tard pour la contacter. Beaucoup de doulas interviennent dès le 4ème mois et jusqu’aux 3 mois du bébé environ.

Mais quel est le rôle de la doula durant la grossesse et l’accouchement ? Assez nouveau dans le paysage de la maternité française, le fait de faire appel à une doula est non seulement un véritable renfort dans le suivi de la grossesse mais aussi une aide précieuse pour faire ses premiers pas de maman. Et nul besoin d’en être à sa première expérience. Personnellement avoir eu le privilège de vivre plusieurs maternités ne m’a pas retiré l’envie de tenter l’expérience d’être au moins une fois accompagnée d’une doula.

Cela ne se fera pas, hélas mais j’espère un jour pouvoir offrir cet accompagnement à l’une de mes filles si elle en émet le souhait.

De l’intérêt d’une doula :

En effet, même si la doula n’est pas généralement une professionnelle de santé, son accompagnement, son écoute, sa bienveillance, qualité trop souvent négligée par manque de temps et de personnel médical durant ces mois pour la future maman permettent une meilleure préparation psychologique. Il se dit que cela limiterait le recours aux interventions médicales d’urgence (césarienne, forceps).

De nombreuses doulas vous raconteront qu’elles poursuivent l’accompagnement de la mère durant des trois premiers mois de l’enfant. En effet, à ce moment les mamans ont besoin d’un soutien souvent survolé. Combien d’accouchées souffrent qu’après la naissance, l’entourage ne se préoccupe que du nouveau né et plus du tout du bien-aller de la mère ?

Conseils en matière de portage, d’alimentation, de massage d’une part mais aussi éventuellement situation de détresse maternelle comme une dépression post partum, une difficulté à nouer le contact avec son bébé. La jeune maman en confiance avec sa doula peut en principe s’ouvrir à cette personne pas si extérieure que ça !

Le sujet de la doula est si vaste et utile selon moi, que je vous promets d’y consacrer très prochainement quelques publications.

Se programmer une séance photo cocooning avant la 32 ème semaine de grossesse :

Bon nombre de photographes experts en matière de shooting grossesse conseillent les 7 ème et 8 ème mois pour poser devant l’objectif et ainsi réaliser de magnifiques clichés souvenir. C’est en effet la période où la poitrine et le ventre sont bien visibles sans être encore trop encombrants. Pour les plus chanceuses, les vergetures n’apparaissent pas encore à cette période.

océan maternité

Que vous optiez pour un shooting en extérieur ou en studio, n’hésitez surtout pas à utiliser quelques accessoires, des tenues en dentelle. J’ai quand je le pouvais fait appel à des photographes femmes car je me sentais plus à l’aise. Et leur proposition de prêt de tenues influait aussi mon choix. Personnellement je préfère l’extérieur mais bon nombre de photographes privilégient les poses en studio pour des raisons évidentes de rapidité. Météo, décor, retouches moins nombreuses, intimité, sont des arguments qui se valent et les clichés seront d’autant mieux réussis que le modèle autant que le professionnel se sentiront dans leur élément.

Un choix quasi cornélien :

Autant j’aime les clichés en couleur en extérieur, autant je suis vraiment fan du noir et blanc en studio.

Bref, se créer des souvenirs d’une part et le bon moment pour commencer son album photo de famille. Il faut d’ailleurs que je me presse à présent, pour ne pas regretter ensuite cette absence de trace concrète de ces mois, passés trop vite à mon goût.

Chouchouter sa peau au quotidien avec des soins dédiés à la grossesse totalement addictifs :

Les premiers mois de grossesse sont pour beaucoup de femmes synonymes entre autres réjouissances de maux. Nausées, vomissements, lombalgies, crampes, troubles du sommeil ou de l’odorat tout particulièrement. Chouette programme qui pourrait en rebuter plus d’un. Mais la plupart d’entre nous passent au-dessus, et oublient même très honnêtement quelques jours après la naissance ce qu’elles ont traversé et surmonté.

Si seules mes dernières grossesses furent effectivement synonymes de nausées très intenses, j’ai toujours basculé dans un odorat fortement développé voire une aversion de la plupart des fragrances habituellement familières. Au minimum durant tout le premier trimestre et parfois bien après, il m’était impossible d’utiliser mes soins cosmétiques habituels sous peine de haut-le-coeur.

Par ailleurs, je redoutais non seulement l’apparition de vergetures (ça n’est jamais arrivé et pour cause) mais aussi en milieu de grossesse des démangeaisons de la peau du ventre tellement intenses et longues dans le temps que je me grattais jusqu’au sang.

Se laisser envouter !

Pour pallier à ces situations, j’ai eu la chance de découvrir il y a déjà une dizaine d’années des soins hypoallergéniques, compatibles dès le 1er mois de grossesse et pendant l’allaitement. Attention petits miracles de la cosmétiques, développés avec un expert sage-femme sont pour moi totalement addictifs. Composition clean, donc sans ingrédient controversé ou non recommandé pendant la grossesse et l’allaitement, ils sont aussi sans perturbateurs endocriniens, huiles essentielles, huiles minérales ou encore alcool et phénoxyéthanol…

Mon huile sèche anti vergetures est non seulement terriblement sensorielle pour aussi totalement sécure tant pour moi que pour ce bébé in-utéro.

Plus récemment en 2022, Daylily Paris, spécialiste de cosmétique grossesse a mis sur le marché un masque en tissu pour le ventre. Un geste beauté et cocooning pour chouchouter les babybumb.

Daylily paris

En effet, ce masque hydrate, apaise et diminue instantanément les sensations de tiraillements et les démangeaisons. Par ailleurs la Dermochlorella, puissant actif anti-vergetures, aide à prévenir l’apparition des vergetures. La peau de votre ventre est immédiatement plus douce, apaisée et hydratée.

Evidemment son parfum gourmand risque de vous envouter vous aussi. Quant à sa texture sérum, elle permet un massage tout en douceur en fin d’utilisation !

Organiser la préparation de votre séjour à la maternité et après pour éviter tout stress de dernière minute :

J’ai déjà abordé le sujet du mois d’or. Ces 40 jours après la naissance durant lesquels le trio ou quatuor parents-enfant(s) (vive les multiples !) devrait pouvoir vivre un post-partum serein, harmonieux, intime et avant tout reposant.

En effet, le mois qui suit l’accouchement devrait ou pourrait être l’un des plus beaux moments de la vie d’une femme. Entre fusion avec le ou les bébés, découvertes variées de l’aventure lactée aux rôles de mère et nouvelle complicité avec le ou la partenaire, cette période est irremplaçable et irrattrapable.

Et pourtant c’est généralement le manque de sommeil, la fatigue, les tranchées ou les douleurs liées à la mise en place de l’allaitement ou encore le baby blues que les jeunes mères souvent seules expérimentent. Même avec 10 enfants, je n’ai jamais eu le privilège ne serait-ce que d’un congé paternité qui aura été consacré 100% à l’événement du moment. Il est donc évident que les émotions à fleur de peau ne facilitent pas le « passage » de cette phase de bouleversements.

naissance

Je laisse ici volontairement de côté la maternité dite « sola », l’ayant vécue et pas ressentie comme la plus propice au recentrage sur soi.

Il existe entre temps une nouvelle édition, augmentée, de ce précieux ouvrage. La couverture diffère légèrement.

Et l’entourage dans tout ça ?

Si par chance, de nombreux jeunes parents peuvent compter sur la famille ou des amis proches pour s’occuper des aînés au pied levé durant votre séjour à la maternité, aussi court soit-il. D’autres, dont je fais partie devront parfois jongler voire s’imposer une date fixe d’accouchement pour ne pas « déranger » ou simplifier le quotidien. Ce qui semblait autrefois relever de la décision de Mère Nature et aujourd’hui multifactoriel-dépendant. Alors si vous le pouvez, organisez-vous pour pouvoir partir le plus sereine possible à la maternité. (Angoissée par nature, je n’envisagerais pas de façon volontaire, une naissance à domicile. )

Oublier un peu les injonctions médicales, familiales et même parfois « amicales » :

Je n’ai jamais cherché à être comprise ni même acceptée dans mes parcours successifs de maternité. Si les 3-4 premiers furent fêtés, compris ou acceptés selon les personnes que j’avais face à moi, le vide s’est peu à peu créé autour de moi-de nous, lorsque le nombre de maternités dépassait selon Brassens « les braves gens », l’entendement ou la raison. C’est finalement des contacts plutôt étrangers qui furent les plus bienveillants, probablement en raison de leur peu d’intérêt pour ma personne ou ma famille. Mon chemin fut donc au fil des années de ne plus partager mon ressenti ni même l’état de fait. Cela fait pourtant bien des années que je n’ai plus ni parents (qui furent les premiers à désapprouver mes choix) ni beaux-parents.

Alors faites-vous confiance ! Personne ne peut se mettre à votre place quelle que soit votre constellation familiale ou votre situation. Vous pouvez certes écouter les avis mais de grâce ne laissez personne juger si la durée de votre allaitement est conforme, s’il faut ou non laisser pleurer votre nourrisson la nuit… La liste remplirait un tome complet chez Leduc Editions !

If you can enjoy the moment !

Dans la même catégorie
portage
Bébé est à la maison
Bien etre
C'est Tout Moi

3 positions de portage, 0 réglages compliqués

Lothaire et Wallis ont chacun leur mode de portage contre maman. Devant ou derrière, face ou dos au jardin, chacun son bonheur. Et pour maman c’est un minimum de réglages...
jeux
9 mois pour tout changer
Bien etre
En forme : Beauté, sport et santé

Si on m'avait dit que je jouerais aux jeux vidéos tous les jours ...

Globalement je n’aime pas les écrans. Qu’il s’agisse de la télé, de l’ordinateur ou même de mon téléphone. Et pourtant je me sens une spectatrice captive et bien trop souvent...
plagiocéphalie
Bébé est à la maison
Bien etre
L'enfant paraît

1 nourrisson sur 5 atteint de plagiocéphalie : Prévenir, dépister et limiter les déformations sévères.

Il y a quelques semaines j’ai constaté alors que mon bébé presque tout neuf était porté par la pédiatre, que l’arrière de sa tête n’était pas symétrique. Depuis 3 semaines...
portage
Bébé est à la maison
Famille
L'enfant paraît

Un mode de portage de 0 à 3ans, sans fatigue ni courbatures

De la naissance à 3 ans, c’est un jeu d’enfant de porter votre nourrisson qui grandit. Du bonheur de pouvoir allaiter en balade en toute tranquillité au plaisir de porter...
transat
Bébé est à la maison
L'enfant paraît
Maternité

Mon nouveau transat à hauteur des grands

Au cours des trente années passées j’ai acheté un nombre conséquent de transats pour bébé. Des neufs, certains d’occasion en vide grenier ou dépôt-vente, ceux qui étaient ultra tendance ou...
grossesse
9 mois pour tout changer
De l'envie à la conception
L'enfant paraît

Les 13 mois de la grossesse ou ceux qui vous auraient échappé ...

La plupart d’entre nous et particulièrement si vous lisez cet article, nous sentons concernés pour soi ou pour une femme de notre entourage proche par cette période magique et précieuse...