Pour ceux qui sont impatients de passer à la galette

Meilleurs vœux à vous qui lisez ce matin ou cet après midi ces quelques lignes dédiées à la gourmandise. Car s’il est de coutume qu’au 1er janvier on annonce ses résolutions pour la nouvelle année, personnellement je m’affaire autour de ma pâte feuilletée. En effet, ayant plusieurs enfants qui prennent le train ou cette année l’avion dès le soir même pour rejoindre leur ville de résidence, je sais qu’ils comptent sur moi pour avancer la date de la galette des rois. Chez nous, la plus jeune passera donc sous la table dès cet après midi. Ca n’attendra pas le 8 janvier comme le préconise le calendrier chrétien. Pas de soucis, avec la gourmandise on peut toujours s’arranger !galette

Il existe en fait plusieurs explications à la tradition du partage de la galette. Si certains adoptent la version de la fête chrétienne de l’Épiphanie qui célèbre la visite et l’hommage des rois mages au Messie Jésus Christ.

D’autres en revanche pensent que cette tradition ne serait aucunement liée au christianisme. Mais plutôt un hommage aux Saturnales de l’époque romaine. Ce qui était une succession de grandes fêtes en l’honneur de Saturne, dieu romain du temps, se déroulait entre fin décembre et début janvier.

Cela m’arrange bien pour ne pas forcément festoyer le premier dimanche suivant le 1er janvier de chaque année. Mais plutôt le jour qui nous arrange ! D’ailleurs si les Wallisiens ne perpétuaient pas me semble-t-il cette tradition, elle est en revanche particulièrement amplifiée ici en Guyane. Rien à voir donc avec la religion puisque Wallis était à mon sens beaucoup plus croyant et pratiquant que la Guyane.

Pour la petite histoire, il est de coutume à l’école primaire que les maîtres et maîtresses partagent une galette avec les enfants de la classe chaque vendredi du mois de janvier et jusqu’aux vacances de Carnaval en février. Les chanceux qui trouvent une fève dans leur part sont tenus d’apporter une galette le vendredi suivant. La chance n’est donc pas ressentie de la même façon selon que vous êtes de mon côté ou de celui de mes enfants.

Etes-vous plutôt galette maison ou industrielle ?

Si comme moi, vous avez l’intention de mettre un peu plus de rhum que de coutume, je vous conseille vivement ma recette. Je n’y change presque rien depuis des années et franchement le succès est toujours au rendez-vous. J’ai juste depuis que je suis en Guyane plus de choix question rhum et je prends à présent des amandes en poudre dite « grise ». Cela donne une saveur supplémentaire à ma frangipane. 

Avec cette galette, la reine ce sera Vous !

Ma recette de frangipane, je l’ai piquée il y a une trentaine d’années dans les pages cuisine d’un Figaro Madame. Son secret repose dans le mélange 1/3 crème pâtissière et 2/3 crème d’amande.

Mélangez 2 jaunes d’œufs avec 15g de Maïzena (avec la farine cela fonctionne aussi), 20g de sucre et un peu de vanille (liquide ou en poudre). Un peu de nerf, même si vous êtes encore ko de votre réveillon. L’an prochain préparez la la veille.

Sur le feu, faites bouillir 20cl de lait entier avec 20g de sucre (blanc ou roux).

Versez ensuite en filet le lait bouillant sur vos jaunes battus en fouettant avec vigueur. Ensuite laissez épaissir à feu doux. Ajoutez 20g de beurre.

Mélangez alors 100g de beurre doux mou (je n’utilise que du beurre aux grains de sel ) avec 100g de sucre glace, 100 à 125g de poudre d’amande, 1 œuf et 1 très généreux bouchon de Rhum vanillé. Fouettez l’ensemble avec énergie pour alléger le mélange. Enfin incorporez votre crème pâtissière. 

Ce mélange se prépare sans problème la veille. Sorti du réfrigérateur, vous n’aurez qu’à le glisser entre deux disques de pâte feuilletée bio. Dorez finalement le tout au jaune d’œuf. Par ailleurs il est possible de parfaire votre chef d’œuvre en saupoudrant de sucre glace avant d’enfourner durant 25 minutes dans un four chaud à 180°.

Chez Thiriet, brioches ou galettes, on aime les fèves en cœur.

Dans cette jolie tradition il y a bien sur non seulement le plaisir de retrouver chaque année le goût de la délicieuse frangipane mais encore la joie de découvrir de nouvelles fèves. Le spécialiste du surgelé Thiriet propose comme l’an passé toute une collection de fèves. En forme de cœur, vous les trouvez même dans les modèles individuels. galette

Il existe aussi bien entendu une variante à la pomme.

8/10 parts, 9€99. 6/8 parts, 7€49 en promo. 2 individuelles, 200g, 5€90.

Brioche 8 parts, 5€59. Collection de 7 fèves, 7€99.

Picard s’associe à Nina Métayer :galette

Parmi son éventail de modèles classiques, Picard Surgelé innove. La cheffe pâtissière Nina Métayer nous régale avec sa création originale. D’une part une pâte feuilletée pur beurre, d’autre part la frangipane aux épices. Par ailleurs des dès de poires et des amandes concassées. Et pour la fève, un hommage à l’ingrédient principal de la galette. La farine est à l’honneur avec une fève gravée en forme d’épi de blé ! 500g / 12€90.

Par ailleurs, régalez-vous des recettes chocolat/ noisette, pomme ou praline rose/ framboise.

Parisiens, découvrez la galette signature :

L’incontournable du Bon Marché, c’est ce dessert qui mêle les saveurs d’amande et de pistache de Sicile. La fleur d’oranger vient rehausser le tout. Enfin le feuilletage inversé au beurre de Charentes se coiffe d’une feuille de brick. Un généreux lit de pistaches caramélisées au miel fleur d’oranger vous fait de l’œil.

La Grande Epicerie de Paris au Bon Marché Rive Gauche. 2/3 pers, 14€90. 6pers, 39€. Disponible du 2 au 31 janvier 2023. Vous y trouverez aussi du Rhum Gran Reserva 70cl, 62€90.

Pour les plus pointus, Mariage Frères :

Deux galettes très sophistiquées réservées aux amoureux des découvertes. Le goût d’un arc-en-ciel, avec une frangipane moelleuse au thé blanc RAINBOW RHAPSODY®, à la joyeuse harmonie d’agrumes, couronnée de délicieux pétales d’ananas confit d’hibiscus.
À déguster de préférence avec le thé RAINBOW RHAPSODY®.

Ou encore la magie envoûtante du mythique thé noir MARCO POLO SUBLIME® qui parfume une frangipane soyeuse ponctuée de myrtilles et de cassis confits sous un feuilletage noir brillant.
Une dragée recouverte de feuille d’or vient joliment illuminer le noir ébène comme un joyau offert par les rois Mages.
À déguster de préférence avec le thé MARCO POLO SUBLIME®.

L’un ou l’autre dessert pour 6 à 8 personnes, 45€.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.