Le devoir conjugal : On en est où après #METOO ?

Parmi vos résolutions de l’année prochaine ou actuelle, peut-être certaines sont-elles à prendre dès aujourd’hui ? Pourquoi attendre le 1er janvier en fait ? Entre héritage et révolutions, comment repenser notre désir et la sexualité ?

Le devoir conjugal, c’est quoi ?

Cette question ne se serait même pas posée ou alors pas du tout sur le même ton il y a quelques dizaines d’années. Après la vague #METOO elle est posée pourtant. Et pas du tout uniquement au sein du couple.

Est-ce-que tout commence le jour où le maire vous cite l’article 212 du Code civil ? Les époux se doivent mutuellement respect, fidélité … Et qu’il ajoute quelques phrases plus tard en vertu de l’article 215 du Code civil : Les époux s’obligent mutuellement à une communauté de vie.

Il semble évident que même en 2022, la place du devoir conjugal est encore déterminante dans le couple.

Sur le principe il s’agit bien entendu de devoir à son partenaire des relations sexuelles régulières. Mais à travers cette injonction, qu’en est-il du consentement, de la conception du mariage, ou encore de la charge sexuelle au sein d’un couple ?

Les notions féministes qui déferlent dans toutes les sphères de notre vie réussissent-elles réellement à pénétrer la solide bulle de l’intime ? Est-ce que nous parvenons, après #metoo, à construire autrement notre couple et notre sexualité ?

Ce petit livre pas toujours facile à suivre selon moi, interroge ces thèmes à travers les héritages et les réalités d’aujourd’hui. Conjugalité, morale sexuelle, viol conjugal… Pour cela, l’autrice croise faits historiques et juridiques. Elle ajoute aussi une dimension nouvelle et contemporaine pour repenser le couple et se tourner vers une sexualité éthique et féministe.

Informations pratiques #METOO :

Le devoir conjugal #METOO est publié aux éditions Leduc depuis octobre 2022. 17€ (en version kindle 11€99).

En parallèle d’un parcours professionnel dans la mode et le luxe, Fanny Anseaume, l’auteure, creuse depuis des années dans les théories et productions culturelles féministes dont elle se sert comme clef de lecture du monde. Convaincue mais s’inscrivant dans une réflexion mouvante, elle signe ici un deuxième livre après Tu ne vas pas sortir comme ça ? — Le féminisme expliqué à mon père (Éditions Leduc).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.