Si Beppo la chèvre te chasse, Gare à tes fesses !

Parmi les jeux de société que les plus jeunes à la maison adorent, il y a pas mal de jeux dits collaboratifs. En effet, ces jeux sont devenus très en vogue depuis quelques années. Alors qu’auparavant nos enfants choisissaient plutôt des jeux de hasard qui se jouaient de façon assez « perso ». Des petits chevaux ou jeux de cartes, devenus totalement vintage aux jeux de déduction comme le Qui est-ce ? ou notre récent Qui suis-je ? version tendance aux héros de Pat’Patrouille, les occupations ne manquent pas pour la saison des pluies et les vacances de Noël qui s’annoncent animées. Mais voici que nous avons reçu un jeu qui a même fait danser de joie, sur la table Chouquette ! Gare à tes fesses n’est ni collaboratif sauf si les alliances se créent, ni du hasard. Même si à première vue les petits peuvent y jouer de cette façon. gare à tes fesses

Gare à tes fesses, un jeu d’adresse :

C’est l’histoire d’une chèvre ou plutôt d’un bouc. Bon franchement c’est sans importance. En fait c’est en fait le parcours d’une bille aimantée qui va dévaler une pente pour venir heurter le bouc. Ce bouc, chaque joueur doit choisir où et comment le placer sur le plateau de jeu pour qu’au moment du choc, il valse au meilleur endroit.

Mais qu’est ce que le meilleur endroit ? C’est assez subjectif car cela dépend des emplacements des pions des autres joueurs.

Dans Gare à tes fesses, les autres joueurs sont donc des concurrents qu’il faut tenter de déloger ou de dépasser. Beppo le bouc qui attend avec impatience « le coup de boule » saura vous y aider …. ou pas ! Tout dépendra donc non seulement de la façon dont vous aurez orienté la rampe de descente mais aussi de là où vous aurez placé l’animal !

Un jeu allemand élu jeu de l’année en 2007 :

Ce n’est pas du parti pris mais de tous temps les jeux importés d’Allemagne étaient captivants. Qu’il s’agisse des jeux HABA pour les petits ou des colons de Catane pour les pré-ados, les allemands sont des joueurs mais aussi des inventeurs.

Alors ce vieux bouc espiègle va vous faire adorer le jeu du « Gare à tes fesses ! ». Il fait semblant de ne pas vous voir passer près de son pré. Jusqu’à ce que vous lui lanciez un boulet. Et là, il bondit et fonce droit devant lui !gare à tes fesses

Gare à celui qui se trouve sur son passage !

Ne le laissez pas vous botter les fesses – et soyez le premier rentré à la maison !

Un mécanisme fascinant !

La bille, attirée par la puissance de l’aimant, chasse le bouc, qui fuse à travers le plateau. Avec de l’habileté et de l’entraînement, vous apprendrez à le diriger à votre guise.

Informations pratiques :

Mon premier réflexe fut la crainte de perdre la bille. Mais tout est prévu car deux billes sont fournies dans la boîte au départ. Ca laisse le temps de réparer son étourderie et de retrouver la première bille qui pourrait s’égarer. Peu probable d’ailleurs car elle se colle très très solidement sur l’aimant. C’est même au point qu’il est difficile pour les plus jeunes de la décrocher. Il faut la faire glisser pour l’attraper.

On aime beaucoup le principe de jouer dans la boîte. Ça prend peu de place et les pièces ne s’éparpillent pas.

Un jeu Atalia pour 2 à 4 joueurs à partir de 4 ans sans souci. Mais les grands joueront eux d’une toute autre façon. En effet, c’est en fait un jeu magnétique qui exploite de manière originale la science des aimants. Les futurs ingénieurs en balistique vont adorer. Un jeu idéal lorsqu’on vit à 1 heure de Kourou 🙂 

Un jeu à la mécanique surprenante qui séduit petits et grands. 15 à 20 minutes la partie. Moins de 30€.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.