Monsieur Loutre et madame ont le plaisir de vous  accueillir… au zoo de la Palmyre

Depuis 1966, le parc zoologique de la Palmyre, en Charente-Maritime, est un élément phare du patrimoine sentimental de la région. Créée par le rochefortais Claude Caillé, cette jolie entreprise est restée familiale. Depuis de nombreuses années, le zoo participe activement à la sauvegarde des espèces sauvages en danger. Parmi ces dernières, les loutres géantes qui ont failli disparaitre au début des années 70. la Palmyre
 

Créés à l’origine pour distraire les rois, les zoos sont devenus de véritables lieux de sensibilisation du public aux menaces pesant sur la biodiversité.

la Palmyre

@F Lebel

Dans l’immense et calme zoo de la Palmyre (18 hectares), enfants et parents peuvent découvrir et admirer plus de 1600 mammifères, oiseaux et reptiles.

la Palmyre

@F Lebel

Bien sûr, il y a des girafes, félins, zèbres, hippopotames, rhinocéros, singes… mais les stars du moment sont deux loutres géantes (Pteronura brasiliensis).la Palmyre

Dans leur tout nouvel enclos, Arni et Brazilia, respectivement âgées de 2 et 3 ans

Elles sont arrivées des zoos de Leipzig en Allemagne et de Givskud au Danemark. Surnommé le «loup des fleuves», une loutre peut mesurer jusqu’à deux mètres. Corps fuselé, pattes palmées et puissante queue aplatie lui permettent de se propulser sous l’eau à grande vitesse. Son menu… des poissons et encore des poissons ! Très sociable, cette belle bête adore jouer, et pour conserver sa beauté soyeuse (c’est à cause de sa fourrure qu’elle fut chassée à outrance), elle se toilette avec application. Heureusement, l’arrêt du commerce des peaux et l’instauration de lois pour la protéger ont permis à certaines populations de se reconstituer. Mais elle reste toutefois menacée par la destruction de son habitat, la surpêche, la pollution de l’eau (due à l’orpaillage), les maladies transmises par les animaux domestiques ou le tourisme mal encadré. En accueillant des loutres géantes, le Zoo rejoint le Programme d’Elevage Européen de cette espèce classée «En danger» sur la Liste Rouge de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature).
la Palmyre

@F Lebel

 

Super chouchoutées !

 
Leur enclos a été aménagé au pied du vivarium, en face de l’île des gibbons à favoris roux. Auparavant, leur domaine était celui des ours polaires, partis en 2019. Il se compose d’un bâtiment chauffé (où sont notamment installés les terriers destinés à la reproduction) ainsi que d’un enclos extérieur et enfin d’un immense bassin aquatique d’environ 700 m3. Pour mettre ces belles en valeur, une végétation tropicale et luxuriante agrémente l’espace extérieur : palmiers Phoenix et Chamaerops, rhubarbes géantes, bananiers et autres plantes aquatiques.
Les loutres ne sont qu’un exemple de partenariat à long terme que le zoo mène avec les programmes d’autres parcs zoologiques. Ces programmes visent non seulement à préserver des animaux dont la survie est directement menacée par les pressions anthropiques mais aussi à soutenir les communautés humaines résidentes dans leur démarche de développement durable. 
 
6, Avenue de Royan – 17570 Les Mathes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.