Ce que vous avez toujours voulu savoir sur le diamant naturel et sa taille.

Récemment, « The Rock », un diamant blanc de 228.31 carats fut vendu aux enchères. C’était le plus gros, il fut d’ailleurs été adjugé 17,8 millions d’euros. Sa forme poire met en exergue le rôle essentiel de la taille. En effet, la qualité de la taille influe sur le scintillement de la pierre et donc sur son prix. Trouvé dans la nature à l’état brut, le diamant naturel se métamorphose en un joyau éclatant grâce au savoir-faire d’un diamantaire qui va le tailler pour en révéler toute sa beauté. Souvent méconnue, cette intervention est néanmoins décisive car elle conditionne la forme future de la pierre. Rond, coussin, ovale, poire, princesse… il existe une grande diversité de formes. Certaines sont plus prisées que d’autres. Et pourtant, chacune détermine un style, une brillance, un éclat. Décryptage avec le Natural Diamond Council pour choisir le diamant de vos rêves.

diamant

Diamants©NDC


L’art de la taille


L’art de la taille a révélé au monde l’éclat inimitable du diamant naturel. Longtemps cette pierre précieuse a été auréolée de mystère en raison de sa dureté sans équivalent. L’origine du mot diamant lui-même, dit l’ « indomptable », atteste l’originalité de cette gemme que personne ne pouvait tailler. C’est seulement au 15ème siècle que la technologie permis enfin le facettage de la pierre. Le diamant en devient plus populaire en Europe. Par la suite, c’est par la mer qu’arrive un flot plus important de diamants. Ainsi le travail lapidaire se perfectionne avec des innovations majeures.

Affectant la réflexion de la lumière sur un diamant, la taille est de première importance. Les angles utilisés pour chaque facette jouent un rôle crucial dans le résultat final. La gemme sera transparente et sans brillance ou au contraire, étincelante et brillante de mille feux. La qualité de taille, le rapport de taille et la symétrie de taille sont ensuite résumées sur un certificat fourni. Triple excellent d’une part pour une taille qui reflète la quantité maximale de lumière. Poor d’autre part, qui réfléchit une petite quantité de lumière. Mais il existe aussi tous les intermédiaires. Excellent, Very Good, Good et Fair. Cette évaluation impartiale garantit la qualité de la taille du diamant. Ce classement conditionnera le prix de la pierre. Ainsi un brillant avec la classification «excellent» pourra valoir jusqu’à 15 % de plus qu’une catégorie inférieure.



Les formes de diamant les plus en vogue


Aujourd’hui, il existe une stupéfiante diversité de formes pour décrire l’apparence géométrique d’un diamant. Néanmoins, seules certaines d’entre elles règnent en majesté dans l’offre joaillière contemporaine.

La taille brillant rond

Située sur la plus haute marche du podium, la taille brillant rond reste indétrônable par sa beauté classique. Sa paternité revient à l’anversois Marcel Tolkowsky qui développa en 1919 la formule mathématique aboutissant à la taille d’un diamant en 58 facettes. Considérée à juste titre comme la base de la taille moderne, cette forme continue d’exercer son irrésistible attrait sur l’immense majorité des bijoux modernes en raison de son éclat sans équivalent.

La taille princesse

En seconde position règne la taille princesse. Celle-ci trouve son origine dans la taille Barion. Elle apparaît dans les années 1960 et constitue une version carrée du brillant. Sa forme définitive est achevée en 1979. Son nom la désigne au bijou romantique et notamment aux bagues de fiançailles. Autre motif de popularité : son prix. Il est généralement plus bas que celui d’un diamant brillant de même proportion en raison précisément de son processus de taille. En effet, il fait perdre moins de matière à la pierre. De plus, sa forme carrée d’une belle simplicité lui permet de dialoguer avec d’autres formes de diamant. Parce qu’elle brille moins qu’une taille brillant, la taille princesse nécessite une excellente qualité de polissage.

La taille coussin

Arrivant en troisième place, la taille coussin séduit par son attrait intemporel et classique, avec ses bords doux et arrondis. L’absence d’arêtes vives communique à la pierre une aura vintage tout en galvanisant ses feux et sa dispersion tandis que les diamants ronds assurent davantage de brillance ou de retour de lumière blanche.

Cette taille, l’une des plus profondes avec une table plus petite que la plupart des autres formes, est réservée aux diamants d’un poids important. Ayant été adoptée par de nombreuses célébrités, telle que Gisèle Bündchen, Jennifer Aniston, Anna Hathaway ou Meghan Markle, cette taille régulièrement utilisée au 19ème siècle pour les boucles d’oreilles connait un regain de popularité considérable en raison précisément de son élégance royale : c’est en effet la taille des grands diamants historiques tels que le diamant Hope, le diamant Régent ou le diamant Tiffany.

La taille émeraude

Longtemps réservée aux pierres de couleurs, la taille émeraude s’applique désormais avec panache aux diamants. La taille baguette, tire son nom de la baguette française. Elle est volontiers adoptée par les joailliers parisiens dans des compositions sophistiquées et Art Déco. Elle fait partie de la famille des tailles à degré. Entre tradition et modernité par la sobriété de son apparence, sa forme allongée est particulièrement flatteuse au doigt. Autre atout ? Préservant davantage le poids du diamant brut par rapport aux tailles brillantes, elle met particulièrement en valeur la couleur et la pureté de la pierre.

La taille ovale

La taille ovale peut être décrite comme une combinaison de taille brillant et de taille poire. Elle retrouve également la faveur des clientes. Elles aiment sa forme allongée qui prolonge le doigt. Et donc, l’amincit visuellement. En outre, elle convient parfaitement aux femmes qui ont de petites mains. D’où sa popularité en Asie. Moins brillante que la taille ronde, elle convient particulièrement aux diamants de couleur.Le célèbre Pink Star est l’un des diamants roses les plus chers du monde.

La taille poire

La taille poire, également prénommée pendeloque, connaît également une vogue nouvelle grâce notamment aux grands joailliers. Ils ne l’emploient plus simplement en pendentif comme sur le collier somptueux arboré par Victoria Beckham. Mais aussi en paire de boucles d’oreilles. Le diamant poire est plus beau lorsque la larme est attachée à la chaine avec l’extrémité pointue. Mais également en bagues sur des montures en halo.

C’est la taille choisie par le prince Albert de Monaco pour la bague de fiançailles offerte à la première dame monégasque. Sa sensualité l’apparente à une goutte d’eau ou une larme de parfum s’invitant sur la peau. De quoi contribuer à renforcer le prestige de cette taille un temps délaissée.

Miracle de la nature, chaque diamant est unique. Son destin hors norme à travers les millénaires est justifié par des attributs parfaitement quantifiables, grâce à la règle internationale des 4 C. Le poids (Carat), la taille (Cut), la pureté (Clarity) et la couleur (Color). Au regard des informations dévoilées par le Natural Diamond Council, le critère de la taille est déterminant dans le prix de la pierre. Son choix pour un futur bijou est loin d’être anodin.

Quel que soit la décision finale, acquérir un diamant naturel est lié à un luxe authentique. Soumise à chaque étape de son voyage aux normes éthiques et durables les plus élevées possibles, cette pierre rare et précieuse se transmet ensuite par son caractère éternel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.