Il m’a rendue tout feu tout flamme, Fire at Will, entre addiction et explosion.

Mon premier sentiment, une sorte d’envahissement de bien-être. La douceur qui se mêle à l’envie irrésistible de se laisser bercer, de s’abandonner presque aux promesses sucrées qui s’échappent de cette atmosphère olfactive . Quand le sillage laissé par mon passage ne laisse personne indifférent et surtout pas moi-même. Aucune équivoque possible, Fire at Will enflamme le chanceux qui le porte et le fait rayonner au point d’entraîner à sa suite toute personne ne sachant pas résister aux promesses envoutantes d’une vanille subtile non seulement gourmande mais aussi élégante.fire at will

C’est la si distinguée Vanina Murraciole qui a mis en parfum ce duo de Vanille et de Mimosa. Mêlant ainsi intensité et subtilité, séduction et envoutement, elle offre à Jovoy spécialiste des parfums de niche la promesse d’appétissantes rencontres et un retour à plus de légèreté.

Fire at Will plus que du feu à volonté :

En effet, si la vanille ne peut échapper à celui qui aventure son nez dans le sillage de Fire at Will, celle-ci se fait immédiatement inattendue. Sa subtilité, son élégance laissent une place de choix à une note unique de mimosa légèrement miellée et poudrée.

Tel un chemin vers la récompense, porteur et suiveurs entrent dans un tourbillon sans échappatoire. Gourmand sans insistance, sucré sans exagération aucune, ce labyrinthe est parsemé de promesses sucrées aux échos de langoureux baisés.

Un sillage sans équivoque :

Fire at Will projette son porteur dans l’éclat d’un soleil couchant, un soir d’été ou calme et volupté n’ont pour concurrents que douceur et chaleur bienfaisante.

Que vous soyez discrète ou à l’opposé totalement exacerbée, vous laisserez une trace indélébile de votre passage.

Ce parfum se porte la journée comme une signature. Impossible de vous confondre, c’est vous Fire at Will ! Quant au soir, c’est un prélude à la nuit à venir. Vous  vous glissez dans chaque recoin des esprits. Laissant en partant un vide, un manque.

Dis !
Quand reviendras-tu ?
Dis ! au moins le sais-tu ?
Que tout le temps qui passe
Ne se rattrape guère…
Que tout le temps perdu
Ne se rattrape plus !

Barbara, 1964.

Informations Fire at Will :

100ml, 145€ chez Jovoy Paris

  1. Note de tête : vanille, mimosa

2. Note de cœur : sucre brun, vanille

3. Note de fond : musc, vétiver, ambre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.