Privatiser ou louer un catamaran pour se rendre aux îles du Salut, c’est possible avec la Hulotte

Nous souhaitions visiter les îles du Salut et les navettes dédiées étaient complètes pour plusieurs semaines. alors avec des amis, nous avons pris l’option de privatiser un catamaran de La Hulotte ! Cette société de DAY-CHARTER basée à Kourou en Guyane propose des sorties en voilier catamaran aux Îles du Salut. Les sorties se font généralement à la journée au départ des environs de Kourou.

îles du Salut

28 places et deux skippers :

Après environ une heure de route depuis Cayenne, nous avons atteint un embarcadère où nous attendait malgré le relatif mauvais temps le catamaran La Hulotte. C’est au ponton des pêcheurs du vieux bourg de Kourou, tout au bout de l’avenue du général de Gaulle. Une hôtesse vous accueille au pied de la camionnette « LA HULOTTE ».

hulotte

La Hulotte par @Loulou, 5 ans

Déjà depuis 1992, La Hulotte propose des sorties journées uniquement, en catamaran à voiles aux Iles du Salut. Le débarquement a lieu sur les 2 îles accessibles au public (Saint-Joseph et Royale). L’île du Diable est inaccessible au public car réservée à l’armée. Vous pouvez toutefois l’observer depuis l’île Saint Joseph et la mer.

Accueillis par Baptiste le Skipper et Tony le Marin, la pluie parfois battante n’a pas entaché leur bonne humeur et leur disponibilité. Par exemple à écoper le vomis de ceux qui comme moi n’avaient pas le pied marin.

L’ambiance conviviale a démarré avec un petit déjeuner. Je vous conseille la très gentille boulangère qui tient sa boutique non loin de l’embarcadère. Préférez les croissants aux amandes aux beignets.

L’aller vers les îles s’est fait au moteur sans voile. Le retour en fin d’après midi, à la voile je crois. Une question de vent et de gros temps. Mais malgré les grosses vagues, le multicoque a tenu la route, si je puis dire !

Sur la Hulotte vous pouvez profiter à la fois d’un grand espace couvert et abrité du soleil, de la pluie et d’un espace à l’avant où les enfants se sont prélassés puis endormis dans le trampoline au gré des « embruns ».

Pendant le tour des Iles, notre marin vous explique le déroulement de la journée, les sites à visiter et vous raconte quelques anecdotes sur l’histoire du Bagne.

A bord vous avez à votre disposition plusieurs documents pour vous imprégner de l’histoire des ces Iles du Salut pendant la traversée.

Le matin, l’île Royale – îles du Salut :

Une visite guidée est proposée au départ de l’auberge sur l’île Royale. Elle n’est pas proposée tous les jours. Renseignez-vous à l’auberge ou au musée en arrivant. Nous avons surtout grimpé dans escaliers glissants sous la pluie mais les enfants se sont régalés en tutoyant les singes autochtones. Cela valait tous les chemins escarpés du monde.

Des visites exceptionnelles peuvent également être proposées occasionnellement par l’association AGAMI.

L’après midi, l’île Saint Joseph :

En début d’après midi – en raison du mauvais temps, nous avions choisi de déjeuner sur le bateau- Tony et Baptiste nous ont transférés sur l’île St-Joseph. C’était alors au choix, sieste sur le pont ou baignade sur la plage de coquillages, à l’ombre des cocotiers. Les privilégiés ont pu manger de la noix de coco locale et des mangues. Attention débarquement formellement interdit des fruits ou plantes locaux. Il faut le savoir !

Rembarquement à 16h45.Hulotte

Informations pratiques pour vous rendre aux îles du Salut :

Pour réserver, rendez-vous sur le site. Comptez autour de 1400€ la journée en privatisation pour au maximum 28 personnes de plus de 2 ans.

Sinon à la place c’est 52€ par adulte et 37€ par enfant de moins de 12 ans avec un maximum de 5 enfants par voyage.

Départ vers 8h du matin à discuter en cas de privatisation. Retour en fin d’après midi vers 17h30.

Si le cocktail apéritif local est offert à bord, à vous d’apporter les pique-nique. Vous trouverez dans l’espace couvert, de la place pour stocker vos glacières.

Sous l’équateur, il est bon de prévoir de quoi se protéger du soleil.  Chapeau, casquette, lycra, crème solaire sont de mises. Mais la saison des pluies est aussi très présente, emportez alors K-Way ou mieux ciré, ainsi qu’une tenue sèche en plus du maillot. Et oui il arrive d’avoir froid si on est mouillé !

Se rapprocher du secrétariat pour plus d’informations. (06.94.21.13.81)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.