Une journée aux îles du Salut entre l’île Royale et l’île Saint Joseph

La visite des îles du Salut est un must pour quiconque se rend à Kourou, et même pour toute personne visitant la Guyane. Ces 3 îles, à 15km de la côte, sont en effet réputées car elles ont servi pendant près de 150 ans de bagne pour les criminels métropolitains. Beaucoup ne sont d’ailleurs jamais revenus de cet « enfer vert » (nom donné à la Guyane).

îles du Salut

Un peu d’histoire sur  les îles du Salut …

Après avoir servies de refuge aux survivants des épidémies de fièvre jaune sévissant sur le continent guyanais, les îles du Salut, (île Royale, île Saint-Joseph et île du Diable) accueillent un bagne à partir de 1793. Régulièrement agrandi, le système pénitencier trouve son apogée sous le Second Empire, où plus de 70 000 prisonniers y passeront, dans des conditions très difficiles (pas de toit, climat rude et épidémies..). Les îles du Salut virent passer quelques prisonniers célèbres. Le plus notable fut Alfred Dreyfus, dont la maison existe toujours, sur l’île du Diable. La fermeture du bagne est décidée par décret en 1938, notamment suite à un reportage du célèbre journaliste Albert Londres. En effet, ce dernier dénonce les conditions de détention. Les derniers bagnards ne quittèrent le lieu qu’en 1953 !

La visite :

îles du Salut

Ruines du bagne

C’est par un temps pluvieux (mais heureux !) que nous sommes partis, en catamaran, nous cultiver et explorer ces fameuses îles. La traversée fut rude, avec des vagues qui ont fait rendre leur petit-déjeuner à plus d’un ! Début de la visite par l’île principale, l’île Royale, où nous avons pu déambuler parmi les ruines des différents bâtiments du bagne, depuis l’hôpital jusqu’aux cachots…

îles du Salut

singes capucins

Nous avons eu tout d’abord la chance de croiser la route de quelques singes, qui ont bien voulu prendre la pose !

C’est ensuite sous le soleil que nous avons visité la deuxième île, l’île Saint Joseph, connue notamment pour la « piscine des bagnards », entourée de digues construites par les prisonniers ; et sa plage de coquillages concassés. Au programme : atelier écorçage de noix de coco (quel plaisir de boire l’eau de coco à même le fruit), et même baignade pour les petits et les grands !

îles du Salut

Piscine des bagnards

Après cette journée chargée, autant dire que le retour en bateau fût plus calme. Avec une sieste générale bien méritée sur une mer moins houleuse heureusement.

Pierre pour JVC

Informations pratiques :

Vous rendre aux îles du Salut, en navette ou réservez une place sur la Hulotte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.