Tais-Toi Quand Tu Parles, un premier roman drôle et inspirant, en partie inspiré de la vie d’une afro-française vivant en banlieue

Shadee est pressée, elle veut aller de l’avant, mais sans avoir à choisir comment avancer et dans quelle direction. La vingtaine, de toutes les façons, c’est fait pour découvrir, faire des erreurs, rire, aimer, et ça tombe bien, c’est ce qu’elle sait faire de mieux ! Alors, Tais-Toi Quand Tu Parles ?tais toi

L’avis d’Enora, 12 ans :

J’aime beaucoup le livre car il montre le quotidien d’une jeune femme tout à fait ordinaire avec ses problèmes de relation avec son ancien petit copain. Ce roman illustre pour moi adolescente, que même les adultes peuvent avoir des problèmes de cœur. Il n’y a donc pas que les ados qui en ont. Je trouve que ce genre d’histoires donnent un charme aux livres.

Enora 

Pitch :

Le RER de 8h22 souvent raté, les soirées où il faut être tagués, les collègues trop fraîches pour être honnêtes, le gluten-sugar free auquel elle essaie d’adhérer… Shadee est over sollicitée.

Enfin si, Shadee reste en réalité aussi classique qu’une paire de Stan Smith. Elle veut être aimée par Pierre, rendre fière ses parents afro-exigeants et avoir une promotion professionnelle sans avoir à vendre son âme au devil Kimya… Pour cela, elle doit arriver à faire des choix mais « choisir c’est renoncer » disait André… Pour Shadee, c’est davantage : choisir c’est se planter ! Et faire des erreurs ça la connaît.

Avec « Tais-Toi Quand Tu Parles », Dido Mbalu Grédigui signe ici un premier roman dans l’air du temps. À la fois léger et drôle, il amène des réflexions plus profondes et accompagne l’émancipation des femmes.

Un roman à 40 % biographique, qui parle aussi de la banlieue et des gens qui y vivent. #90’s #classic #filledepub #mabanlieuetulaimesoutulakiffe #afrofrançaise.

Ecrit par une afro-française, « Tais-Toi Quand Tu Parles » est un livre jubilatoire. À la fois cool et accessible à toutes, il est truffé de références musicales, cinématographiques et télévisuelles. Elles font remonter une foule de souvenirs.

Un roman de type Chick litterature, écrit par folie, une folie douce d’une trentenaire pleine d’imagination. Il aide aussi à se poser les bonnes questions. En effet, au fil des pages, il met en avant les doutes, le poids des réseaux sociaux dans les relations. Mais aussi les interrogations sur qui on est vraiment.


“Tais Toi Quand Tu Parles” infos pratiques :


Editeur : La Bruyère /
248
pages / 20€

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.