Si la Vitamine C était le remède universel de tous nos maux ?

Irremplaçable, que dis-je, incontournable de la plus tendre enfance dans notre verre de jus d’orange du matin à l’âge mûr en complément alimentaire. La vitamine C joue un rôle primordial sur notre santé. Doit-on se supplémenter en vitamine C ? Et si oui à partir de quel âge et à quelle dose ? Notre alimentation est-elle suffisante pour subvenir à nos besoins ?

vitamine C

La vitamine C et ses effets fait couler beaucoup d’encre :

J’ai de nombreuses connaissances qui se supplémentent de façon permanente en vitamine C. Mais attention, ces adeptes de ce remède universel ne se contentent pas des 40 à 120 mg journaliers recommandés parla presse scientifique courante.

S’il est certain qu’une carence totale (scorbut) ou partielle en vitamine C entraîne de fortes perturbations de l’organisme humain, que peut-on en attendre concrètement ?

Depuis une dizaine d’années, l’apport journalier idéal serait de 200 mg. Ce ne serait qu’à partir de ce seuil que l’on pourrait pleinement profiter de ses bienfaits antioxydants et revitalisants. Encore appelée acide ascorbique, elle compte parmi les vitamines hydrosolubles.

Traiter des affections banales : 

Rhume, fatigue, maladies handicapantes voire graves comme les affections cardiovasculaires, arthrose, allergies ou même cancer ou évolution de l’HIV. Doit-on consommer plus de vitamine C à titre préventif ou curatif  ?

La vitamine C protège du vieillissement cellulaire. Par ailleurs, elle est non seulement indispensable pour les défenses immunitaires mais augmente aussi l’assimilation du fer d’origine végétale.

Notez que les sportifs qui s’entraînent plus de 3 heures par semaine devraient veiller à avoir un apport supplémentaire de 50 à 100 mg par jour. Ceci afin de neutraliser les radicaux libres toxiques produits par le travail musculaire.

Quelques interrogations sur la vitamine C :

Sous quelle forme et pendant combien de temps en consommer ? Quelles sont ses indications et ses éventuelles contre-indications ?

Il est important de savoir qu’ un défaut génétique héréditaire empêche l’homme de produire, contrairement à presque tous les animaux, la vitamine C. Pourtant cette miraculeuse substance guérit quasiment tout.

Thomas E. Lévy explique dans son livre que d‘habiles financiers, pour protéger leur business, feraient tout pour interdire son homologation.

Résumé du livre :

Parmi les découvertes de ses recherches, la non-brevetable Vitamine C, aux étonnantes mais réelles et irremplaçables capacités, ne peut laisser indifférent.

L’auteur déconseille les vitamines C de synthèse proposées en pharmacie. En revanche, il recommande sa forme naturelle la plus puissante : la vitamine C liposomale.

Lorsqu’elle est suffisamment dosée et absorbée pendant une période suffisamment longue, cette substance antioxydante des plus performantes, a la capacité de guérir d’une manière fiable de nombreuses maladies infectieuses aiguës. Par ailleurs elle permet de neutraliser de manière efficace toute toxine traitée. Par exemple, elle a fait ses preuves pour lutter contre la fatigue, le stress, les infections, les allergies, les douleurs récurrentes, la dégénérescence osseuse, les affections cardio-vasculaires et les tumeurs, entre autres.

L’auteur est un cardiologue américain, auteur de plusieurs livres sur les effets de la vitamine C dont il est un des spécialistes mondiaux. Il la présente comme l’alternative naturelle à la médecine pharmaceutique, souvent décevante.

Ce livre vous offre des démonstrations simples et logiques, plus d’un millier de références scientifiques, des réponses rassurantes et constructives à vos maux, des modes d’emploi éprouvés et facilement reproductibles. Grâce à une table des matières très détaillée, il est facile à consulter et à utiliser, quelle que soit votre affection. Les posologies et les modes d’administration sont clairement indiqués pour chaque pathologie.

Informations pratiques :

320 pages / 25€.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.