Il n’y a pas que la dinde et les huitres aux repas de fêtes …

Certes, nous avons encore un peu de temps avant de savourer les menus festifs de fin d’année. Mais il faut y penser quand même. Ne serait-ce que pour changer un peu des plats traditionnels. Et pourquoi ne pas mettre de la viande de boeuf lors de ces repas de fêtes ?
fêtes
Autour de la table, on se réjouit. Il y a les amis et la famille. Ceux que nous aimons. Dans le bonheur de se retrouver, la table est à la fête. A Noël, par respect pour l’âne et le boeuf il était de coutume de manger de la dinde aux marrons, parfois de l’oie ou du canard. La raison est simple. Lorsqu’on met la volaille dans le four avant la messe de minuit, elle est à point au retour… Oui, Enfin… en principe ! Autre tradition, ne surtout pas entendre miauler un chat pendant le dîner. Si il miaule, c’est qu’il a faim, or un chat ne doit manquer de rien ces soirs-là sous peine de grands malheurs. Oui, mais cela, c’était avant !  

Aujourd’hui, même le boeuf se met sur son 31 pour les fêtes

fêtes

Le fondant de faux-filet Charal enfile ses habits de fête. Il arrive en cette fin d’année dans un emballage festif. Pour obtenir  sa texture ultra-fondante, les bouchers de la marque utilisent la technologie unique de l’effeuillage. Cette technique consiste à découper le faux-filet en fines tranches superposées afin d’obtenir une pièce 100 % pur bœuf à la tendreté exceptionnelle. Afin de renforcer son côté festif, on le marie à une délicate sauce au champagne.
Quant aux médaillons de boeuf festifs, ce sont de petites pièces de viande sublimées par des sauces festives aux saveurs emblématiques, foie gras ou truffe blanche d’été. 
fêtes

Une recette très simple qui ne demande que 10 minutes de préparation

Il s’agit du fondant de faux-filet poêlé au beurre de noisette romarin, topinambour et panais, bercé d’une émulsion au champagne. 
Pour deux personnes, il vous faut : 
2 fondants de Faux-Filet Charal (1 pack) 
2 topinambours
1 panais
1 litre  de bouillon de volaille 
20 g de beurre demi-sel
50 ml d’huile de tournesol
1 gousse d’ail et 1 échalote
1 branche de romarin
200 ml de champagne
150 ml crème liquide
Quelques jeunes pousses d’herbes, sel et  poivre 

Préparation :  

Épluchez et lavez les légumes. 
Taillez quelques fins copeaux de topinambours et de panais à l’aide d’un économe. Réservez. 
Coupez le reste en morceaux. Faites cuire 10 minutes dans un bouillon de volaille. 
Égouttez puis mixez la moitié avec un peu de beurre. 
Faites frire rire les copeaux dans une casserole avec un fond d’huile à 180°C. Après léger brunissement, égouttez et déposez sur un papier absorbant, assaisonnez de sel. 
Dans une poêle chaude à feu vif avec un filet d’huile de tournesol, colorez les Fondants de faux-filet 2 minutes de chaque côté. Ajoutez l’ail, le romarin et le beurre. 
Épluchez et émincez finement l’échalote. 
La faire réduire au tiers dans une casserole avec 200 ml de champagne. Ajoutez 150 ml de crème liquide et laissez de nouveau réduire de moitié.
Filtrez la sauce.
Dressez les assiettes, décorez de quelques jeunes pousses de fines herbes. 
Bon appétit !  
Copyright Charal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.