La Morteau et la Montbéliard : des saucisses crues fumées qui séduisent toutes les générations

Faciles à cuisiner, économiques, intemporelles, ces saucisses s’apprécient accompagnées de légumes et féculents variés. C’est souvent même grâce à elles que les enfants avalent certains légumes sans trop rechigner. Une providence pour les mères de famille ! 
saucisses

@ Médias Talents

Selon une source Sofres pour la FICT, 70 % des Français mettent la saucisse au moins une fois par mois à leur menu et 19 % au moins une fois par semaine. Certes, pas uniquement des saucisses de Morteau ou de Montbéliard, mais ces deux là demeurent les préférées de tous ceux qui apprécient des plats chaleureux et généreux. Deux franc-comtoises pur porc bénéficiant du signe officiel de qualité IGP (Indication Géographique Protégée) et qui existent depuis…l’Antiquité. 

Savez-vous que les vaches font des cochons ? 

Non ? JVC qui adore la Franche-Comté et ses vaches va vous expliquer. C’est en effet grâce aux succulents fromages de cette région que le petit lait issu de leur fabrication peut nourrir de très nombreux élevages porcins. Quant au fumage lent et naturel, il n’est possible que grâce aux résineux qui couvrent 330 000 hectares de cette douce province. En réalité, si ces deux variétés de saucisses évoquent le département du Doubs (où s’étendent les deux communes de Morteau et Montbéliard), leur territoire de production se déploie sur les quatre départements franc-comtois ( Doubs, Jura Haute-Saône et Territoire de Belfort. 

Du sel aux salaisonniers 

Ce ne sont pas les Romains qui ont inventé la saucisse, même si Le nom de saucisse vient du vieux français saussiche dérivé du mot latin salsus signifiant salé. Cette charcuterie existait bien avant puisque Homère la mentionne déjà dans l’Odyssée. Revenons aux Romains, où la saucisse était la ration journalière du légionnaire en viande salée. Aujourd’hui, il y a toujours du sel dans les saucisses, mais leur goût délicieux vient surtout du fumage obtenu grâce au bois et à la sciure de résineux. Cet arôme fumé équilibré et soutenu accompagne de belles sensations en bouche : les saucisses sont moelleuses, souples, fermes et juteuses. Longtemps produites à l’échelle privée, dans un cadre domestique, ce sont maintenant les salaisonniers qui maîtrisent leur fabrication (salaison, hachage, fumage).  

Une recette facile: Burger Comtois à la saucisse de Montbéliard IGP 

saucisses

@petitsplats_et_tralala

 
Pour deux personnes il vous faut : 
1 saucisse de Montbéliard IGP 
1 courgette 
40g de Morbier 
Quelques feuilles de salade 
Moutarde à l’ancienne 
1 oignon rouge 
Pain à burger 
Préparation :

Faites cuire la saucisse de Montbéliard dans l’eau frémissante pendant 20 minutes, laissez refroidir.

Coupez la saucisse dans le sens de la longueur, et la courgette en fines lamelles. 

Faites revenir le tout dans une poêle bien chaude pendant 5 minutes et poivrer. 

Faites dorer le pain au four pendant 5 minutes. 

Sur le pain, étalez la moutarde, ajoutez le fromage, déposez le mélange saucisse/courgette.

Ajoutez des rondelles d’oignon rouge et un peu de salade. 

Refermez le burger et dégustez aussitôt. 

www.saucissedemorteau.com

www.saucisse-montbeliard.com

www.paysdemontbeliard-tourisme.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.