Une jolie version optimiste de la garde alternée

Mandarine, une attachante petite fille unique assiste un peu surprise à la séparation de ses parents. Tout d’abord, c’est comme on peut s’y attendre, un cataclysme. Mais rapidement, elle s’adapte et plutôt très bien. Est-ce en partie parce que selon son nouvel ami, ce ne sont pas les parents qui font les enfants. C’est l’inverse. Cet ami qui est justement lui aussi, surprenant. Les parents de Mandarine optent comme de plus en plus de parents pour une garde alternée. Mandarine vivra donc une semaine sur deux à la ville non loin de son amie Ida. L’autre semaine elle découvrira des habitudes plus campagnardes. garde alternée

Petit résumé d’une garde alternée heureuse :

Le divorce ou plutôt la séparation des parents est hélas devenu un événement courant et presque banal dans les familles du XXIème siècle. Ça l’était moins il y a une trentaine d’années. Pour autant cela reste, je pense une véritable révolution dans la vie des enfants. Peut-être encore plus, lorsqu’il s’agit d’un enfant unique qui perd alors ses repères.  Les parents ont beau tenter de rassurer cela reste une période très difficile. En effet, après la phase d’acceptation et de deuil de la cellule familiale, les enfants doivent réapprendre et s’adapter comme ils peuvent à leur nouveau rythme de vie et souvent un environnement différent.

Cet album écrit très simplement met en scène cette petite fille à laquelle beaucoup d’enfants pourront s’identifier. Il est adapté aux jeunes lecteurs autant qu’aux 8-10 ans. Espérons qu’il permette de mieux comprendre et peut-être mieux accepter le divorce des parents, pour les enfants concernés.

Pour Mandarine, tout allait bien. Elle avait une vie normale. Avec des hauts et des bas. Et puis ses parents se sont séparés. Alors il a fallu retrouver un équilibre. Une semaine avec Maman, en ville, à faire du shopping et mener une vie de citadine, et une semaine avec Papa, à la campagne, à profiter de la nature. Si on ajoute les efforts de chacun pour être le meilleur parent et la perte de repères, Mandarine a un peu l’impression de ne plus savoir qui elle est.

Tome 1 de Mandarine, 48 pages, 10€95, paru aux éditions Bamboo en septembre 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.