Lorsque La Bonne Mère se voit pousser des ailes. Ça donne Marsiho !

Vous pouvez croiser Mahéva Angelmann au hasard d’une rue de Marseille. Mais le moyen le plus sur jusqu’à présent était de réserver une table à la pizzeria La Bonne Mère. Attention ne venez pas en voiture, vous risqueriez de rater votre heure. Non, grimpez plutôt la côte à pied, histoire de vous mettre en appétit avant de commander une de ses pizzas bio. Une Biquette ou la Fanny, cela reste un souvenir impérissable de mes 4 années marseillaises. Elle garnissait ses pâtons de tomates cerises dans son authentique bar à pizzas. Elle reste aujourd’hui une figure marseillaise dans le quartier de Vauban mais avec une corde de plus à son arc puisqu’elle vient de créer Marsiho.
Marsiho
 
Impossible de rester indifférent que ce soit à ces recettes récompensées plusieurs années de suite par le fooding et élues meilleures pizzas de France ou à celle qui tient depuis des années La Bonne Mère. Réputée de Marseille à Paris, son bonheur passe aujourd’hui par un tout autre style de création mais toujours avec cœur et l’enthousiasme qui la caractérise!Marsiho

Mahéva, le parcours d’une femme passionnée :

 
Elle vibre pour l’excellence des produits qu’elle utilise dans sa cuisine. Avec une énergie débordante, elle a développé 6 années durant cet ancien bar de quartier. Les murs de son restaurant ne se sont pas écartés mais elle a élargi son champ des possibles.
 

Puisque rien n’est impossible :

 
C’est en recevant pour Noël dernier un livre de Jean-Claude Ellena qu’arrive le déclic. En effet, parfumeur à Grasse et nez exclusif de Hermès pendant 14 ans, son histoire la touche. C’est ainsi qu’elle découvre un langage imagé et ce que signifient les notes de parfum. Pendant quelques mois-finalement très courts, elle imagine ses fragrances et souhaite créer deux parfums, pour combler les deux sexes. Pour cela elle se déplace à Grasse dans une structure artisanale.
Selon ses mots, elle s’éclate, se passionne, s’amuse. Enfin elle tombe amoureuse de son parfum !

De là naît Marsiho…Marsiho

Choisir son parfum est une démarche personnelle. Il est important que celui-ci nous ressemble et dégage un sillage que l’on espère secrètement inoubliable… Avoir sa propre odeur définit notre personnalité. 

Marsiho laisse le souvenir léger et désirable de folles journées estivales. Ce parfum nous fait voyager entre Marseille, puisque c’est ici qu’il est créé, et l’Italie… les agrumes, si présentes, nous entraînent allègrement dans les ruelles de Positano. Mandarine verte, citron, feuille d’orange amère et une pointe de thé blanc sont les composants idylliques d’un parfum 100 % méditerranéen dédiés aux amoureux de l’été, garçons ou filles sans distinction aucune.

Très prochainement des bougies végétales, de l’eau de linge et des parfums d’intérieur complèteront cette ligne. Ils sont en cours de réalisation. 

Marsiho Femme : 

Une fragrance sensuelle et féminine qui exhale non seulement des notes de citron, de mandarine verte mais aussi de feuille d’orange amère avec une pointe de thé blanc. Elle rappelle ainsi de longues journées estivales au bord de la méditerranée.

Marsiho homme :

Le parfum est élaboré d’une part à base de sauge, fougère et d’autre part de fève tonka.

Infos pratiques :

Tout vient du Sud. De l’étiquette à la bouteille en passant par le mannequin-sorti du restaurant 🙂 pour l’occasion, ou l’illustratrice, une amie, c’est une réalisation 100% symbiose PACA 🙂 Tout comme Jérémy, son mari de toujours qui travaille à l’ancienne avec des ingrédients d’exceptionnelle qualité, Mahéva n’a pas lésiné sur son équipe créatrice.

Tarif 60€

en vente en ligne : www.marsiho.fr

Points de vente sur Marseille  :

La Maison Marseillaise

Jeanne & Charlotte

Le Bazar de César

Aussih

et ailleurs …

Insta : marsiho_officiel Marsiho

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.