Comment gérer émotionnellement son traitement de fertilité après l’été ?

La charge émotionnelle liée à un traitement de fertilité peut être difficile à gérer, notamment lorsque le quotidien est chamboulé par le retour de vacances. Pour les femmes, cette période peut être marquée de tension et d’espoirs sur l’issue de leur traitement. Certaines femmes préfèrent donc profiter la période estivale pour marquer une pause dans leur traitement.

infertilité

@biolaunecom

L’unité de psychologie de la clinique IVI de Bilbao nous livre ses conseils pour mieux tolérer les effets des traitements de fertilité lors de leur reprise à la rentrée.

Positivité et fertilité :

Le docteur Mercedes Landa, responsable de l’unité de psychologie à IVI Bilbao, propose des astuces simples pour rester positive durant la prise du traitement de fertilité :
• « L’incertitude est l’une des choses les plus difficiles à gérer. Donc, faites confiance à l’équipe médical, à votre médecin, à l’infirmière. Allez leur demander toutes les informations dont vous aurez besoin. »
• Une fois les informations acquises, Mercedes Landa rappelle la place fondamentale du soutien des professionnels et de ses proches. « Parlez aux personnes en qui vous avez habituellement confiance et bien sûr aussi aux professionnels et psychologues. Cherchez leur soutien. ».
• Il est aussi important de ne pas se concentrer uniquement sur la PMA. « Il ne faut pas perdre de vue que, alors que vous êtes dans ce processus, la vie continue. Ainsi vous devriez aussi prendre soin d’autres aspects de votre vie personnelle et de couple. Se concentrer exclusivement sur les traitements n’est d’aucune utilité ».

Question de planning :

Si vous avez des congés pendant la prise de votre traitement de fertilité, il faut garder l’esprit actif et détendu. Le Dr Landa conseille d’essayer d’équilibrer la balance.

Comment ?

« Incluez dans votre quotidien des moments plus positifs. Programmez dans votre calendrier des activités que vous aimez, non seulement des rencontres avec des amis, des petites choses gratifiantes mais aussi des activités de relaxation ou mindfulness qui vous apporteront du bien-être ».
En cas de test de grossesse il n’est pas recommandé de pronostiquer un résultat négatif.  L’impact sur le moral ne sera pas moindre. La chose la plus importante est de penser que c’est possible. Ainsi même si votre enfant n’arrive pas comme vous l’aviez pensé, tant que vous continuez dans le chemin et les traitements de PMA, il y a des chances d’y parvenir.
Mercedes Landa lance un message optimiste aux femmes et aux couples désireux d’avoir un enfant à l’aide de la procréation assistée. « Les chances augmentent avec chaque nouvelle tentative par probabilité cumulée. »

À propos d’IVIRMA Global :

Leader mondial de la médecine reproductive, IVI compte 65 cliniques réparties dans 9 pays. Depuis sa création en 1990, le Groupe a contribué à la naissance de plus de 250 000 enfants. Ces derniers sont nés grâce à l’application des
technologies les plus innovantes. IVI accueille et accompagne les patients français dans leurs parcours de parentalité à travers différents traitements. Tels que non seulement l’insémination artificielle, la fécondation in vitro (FIV) mais aussi le don d’ovocytes, l’injection intracytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI) ou encore le diagnostic préimplantatoire et la vitrification d’ovocytes. 9 couples sur 10 ayant consulté IVI pour des problèmes de stérilité atteignent leur objectif, celui de devenir parents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.