Un petit goût de Paradis proche de la jungle guyanaise : Une journée ou deux aux îles du Salut !

Les îles du Salut forment un archipel constitué de trois îlots (appelés ici îlets) d’origine volcanique rattachés à la Guyane, et situés à quatorze kilomètres au large de Kourou. Les Îles du Salut sont rattachées au territoire de la commune de Cayenne. Elles appartiennent aujourd’hui au Centre national d’études spatiales (CNES). Par ailleurs, elles doivent principalement leur notoriété au bagne qu’elles ont abrité entre 1854 et 1957. Ce haut lieu historique offre pourtant bien d’autres attraits, à commencer par un cadre naturel somptueux ! îles du Salut

Si comme nous, le bleu du Pacifique vous manque, voici un « Ersatz » avantageux pour quelques heures d’évasion.

Comment se rendre aux Îles du Salut ?îles du Salut

Le moyen le plus économique de rejoindre les îles du Salut est d’emprunter la navette au départ de Kourou. Mais libre à vous de réserver un catamaran ou de trouver des pêcheurs voire un kayak. A noter que cette dernière option est déconseillée en raison des risques liés aux forts courants en pleine mer. C’est donc réservé aux marins aguerris.

La Société PROMARITIME Guyane vous emmènera à l’Ile Royale en catamaran à moteur de 98 places. C’est ce qu’on appelle « la navette des Iles du Salut » qui est la ligne régulière entre Kourou et les Iles.

L’archipel des îles du Salut, le trio fantastique :

  • L’île Royale : la plus grande, qui fait 28 hectares.
  • L’île Saint-Joseph a une superficie de 20 hectares.
  • L’île du Diable ne compte que 14 hectares.

Au cours de son histoire, l’archipel porte différents noms. On parle tout d’abord des « îles du Triangle ». Mais les très forts courants – et la quantité de naufrages qu’ils entrainent – lui valent bientôt d’être baptisé les « îles du Diable ». Ce n’est pas un hasard si la plus petite d’entre elles conserve ce nom et qu’elle demeure interdite au public en raison de courants très violents.

Le CNES, propriétaire des îles y mène depuis les années 1980, des actions visant à préserver le patrimoine. Il engage de ce fait de nombreux travaux d’aménagement et de restauration.

Explorer l’île Royale à pied, rien de plus simple ! Un sentier de moins de 3km fait le tour de l’île et plusieurs autres la traversent.

Séjourner aux Îles du Salut ?

Si vous vous laissez séduire et décidez de rester une nuit sur place, ce sera sur l’île Royale. Seule celle-ci dispose d’une infrastructure pour dormir et ne pas mourir de faim. Reste sinon l’option de choisir une alternative plus aventureuse !

L’auberge des îles

Seul établissement de l’archipel, l’auberge des îles est située sur l’île Royale. C’est la seule qui dispose d’eau potable et de nourriture. Vous pourrez donc vous y restaurer lors de votre visite. Comptez 29 € par personne. Si vous souhaitez passer la nuit sur l’île, elle propose, au choix :

  • Des chambres (1 à 3 personnes) installées dans les anciennes maisons des gardiens du bagne (89 à 131 €).
  • Des emplacements pour accrocher votre hamac (14 €).

Un séjour à l’aventure

Si vous surveillez votre ligne ou budget, il est conseillé d’emporter votre nourriture. Quant à votre sommeil, ces lieux au cadre paradisiaque permettent de rêver. Plages de sables blancs et même cocotiers vous permettent d’accrocher votre  hamac ! Surprenez-vous à vivre comme Vendredi ou la vie sauvage. Michel Tournier vous l’aurait recommandé.

Que découvrir aux îles du Salut ?

Si la visite du bagne est incontournable, les îles vous réservent aussi d’autres surprises !

Visite du bagne et autres vestiges du passé :

îles du Salut

Chambres des gardiens / ancien hôpital / bagne

L’ancien bagne se situe au sein de l’archipel des Îles du Salut. Il a connu des prisonniers célèbres dont Alfred Dreyfus, Guillaume Seznec et Henri Charrière. La case ayant tenu lieu de geôle à Alfred Dreyfus a été restaurée mais comme elle se trouve sur l’île du Diable, il est impossible de la visiter. En revanche, vous découvrirez nombre d’autres bâtiments, dont la chapelle. L’ancienne maison du Directeur abrite par ailleurs le Musée du Bagne.

L’église fut peinte par le bagnard faussaire Lagrange.

Depuis ici vous aurez aussi un point de vue sur Kourou. 

Randonner à la découverte des îles

Le sentier du tour de l’île Royale porte bien son nom ! Cette randonnée facile vous permet donc de faire intégralement le tour de l’île en 1 h 30 environ. Vous pourrez également emprunter des itinéraires transversaux, qui vous permettront de découvrir le cœur de l’île.

Baignade de rigueur :

Ce qui est vivement déconseillé en Guyane en raison de la vase qui rebute autant qu’elle handicape les baigneurs téméraires, est recommandé aux Îles du Salut. En effet, ma plus forte déception en arrivant Guyane depuis le Pacifique, fut la couleur marron de l’eau. Cela tient aux alluvions, transportées par les différents fleuves qui traversent la forêt amazonienne pour se jeter dans l’océan. Ici le paysage est tout autre. Outre leurs plages de sable blanc, les îles du Salut ont la particularité d’offrir une eau cristalline. C’est donc l’occasion de piquer une tête dans la piscine des bagnards.îles du Salut

Observer les singes :

L’îlet La Mère situé Cayenne et Montjoly est LE spot où rencontrer les singes en Guyane. Pour autant vous en croiserez aussi pas mal ici. Peu farouches, les capucins se laissent volontiers prendre en photo.

Informations pratiques :

Tous les jours, embarquement à 8h15 pour un départ à 8h30.
Pour le retour, embarquement à 16h15 pour un départ de l’île Royale à 16h30. Arrivée à Kourou à 17h30.

Comptez 43€ par personne pour l’aller/retour.
Le transfert vers l’île Saint Joseph sera possible dès qu’un ponton aura été installé pour accostage sur l’île Saint Joseph.
Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site internet www.promaritimeguyane.fr
ou par téléphone : 05 94 28 42 36 – 06 94 20 18 88 ou 06 94 22 55 96

Les animaux sont acceptés.îles du Salut

Visiter les Îles du Salut version Rhum local est aussi possible. A bord du Royal Ti’Punch, des skippers professionnels, aidés de leurs équipages, assureront ainsi le bon déroulement de votre journée sur le voilier. Ils vous serviront un rafraîchissement à l’occasion du retour vers Kourou.

Certains prestataires proposent la traversée en voilier. Le tarif est plus élevé entre 50 et 60 € environ par personne. Toutefois cette option vous offre plus de souplesse au niveau des horaires. Vous pouvez par ailleurs profiter d’un itinéraire vous offrant davantage de temps pour admirer les îles, et prévoir des escales.

Merci à notre reporter de choc Sandra pour JVC. Copyright Sandra Bechet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.