Prise de notes : quelles options entre le papier et le numérique pour nos ados ?

Si vous êtes parents de collégiens, ils sont peut-être scolarisés dans des écoles déjà passées au “tout numérique”. Après presque deux années scolaires à jongler entre présentiel et distanciel, nos enfants ont dû acquérir sur le pouce de nouvelles méthodes de travail. Vous avez peut-être d’ailleurs vous-mêmes, découvert ces deux termes en liaison avec les semaines de confinement. Pour ma part, ce fut le cas ! Alors moi qui achetais des montagnes de cahiers chaque été pour ma tribu d’écoliers, voilà que je me suis retrouvée avec des kilos de papier non utilisé.

Quelle ne fut pas ma surprise de constater que Noé par exemple, élève de seconde n’a pas rempli un seul de ses cahiers entre janvier et mai. Oui ici en Guyane, l’année scolaire s’est terminée hélas mi-mai pour ne reprendre que cette semaine c’est à dire mi septembre. Nos enfants sont scolarisés dans une école qui se dit “tout numérique”.

Lors des inscriptions, je n’imaginais pas à quel point cela me poserait problème. Je pensais en effet, que certes les livres ne seraient plus imprimés sur papier mais que nos enfants continueraient à écrire leurs cours, copiés ou en prise de notes sur leurs cahiers papier ….

Que nenni. Alors non seulement ils n’ont plus de livres mais en plus les profs ne contrôlent plus du tout-au moins au lycée- que leurs élèves écrivent leur cours. papier

Probable qu’ils soient tellement occupés à faire la “police” durant les cours, que ce que les enfants font du contenu n’est pas un sujet pour eux. 

Comment s’équiper, entre numérique et papier :

J’ai déjà remarqué depuis quelques années que nos enfants avaient perdu en motricité fine. La tenue du stylo est souvent anarchique. En grande section, la maîtresse vous certifie que ce sera réglé en CP. Hélas la maîtresse (ou le maître) du CP vous explique, désolé(e), qu’il fallait inculquer à l’enfant la bonne tenue du stylo l’année d’avant. Pour l’écriture donc, les jeux sont faits ! Reste ensuite à titre très onéreux, la solution du graphothérapeute. De notre expérience cela fonctionne très bien. Noé, gaucher, a totalement perdu ses mauvaises habitudes pour les remplacer par des bonnes en quelques mois. Pour ce qui concerne la tenue du stylo et du poignet, son prolongement, j’entends !

Vient alors la question des prises de notes. Au primaire pour le moment, les supports sont imposés. Ce sont généralement des cahiers ou des classeurs remplis de feuillets simples papier ; Mais au collège les règles s’assouplissent.

Quel effroyable ouverture d’esprit. Nos enfants pour plusieurs, partisans du moindre effort, ont décidé de ne plus gâcher de papier.  Ben voyons ! C’est tellement mieux d’utiliser sa tablette.

Je vous passe leurs lacunes en terme de sécurité informatique ou simplement d’organisation. En fait leur ordinateur est à l’image de leur chambre …. Ca vous parle ?

Donc cette année comme tous les ans, il a fallu remplir leurs sacs de cours et donc choisir les produits malins. des fournitures qui les aideront à mieux s’organiser. Et par ailleurs des méthodes qui nous et leur feront gagner en efficacité au moment des révisions. Si, si pour nous cela compte aussi. Particulièrement depuis cette sacrée crise sanitaire qui a fait la part belle à l’IEF ! (instruction en famille)

Pas vraiment le choix :

Si vous tombez sur une école dite moderne qui prône le tout numérique vous risquez d’être vite coincés.

A Marseille et même à Wallis, les tablettes étaient prêtées moyennant caution par l’école. Ici à Cayenne, il est demandé d’équiper chaque élève de sixième d’une tablette ou ordinateur portable. Bref un investissement d’un demi millier d’euros en raison des performances exigées sur la liste des fournitures !

Ca aurait pu être un formidable atout lors des longues semaines de confinement. Pourtant je n’en suis pas convaincue lorsque je constate que malgré mon contrôle, les enfants n’ont plus de support papier ! Je compatis sincèrement avec les familles dont les parents travaillent à l’extérieur. Bref avec les parents dont les enfants doivent être autonomes.

Les clés d’une année réussie !

Il existe pourtant des outils pratiques et innovants. En effet, ces derniers sont pensés et conçus pour acquérir d’une part de bonnes méthodes de travail et d’autre part s’organiser efficacement. Enfin pour se tenir prêts au moment des examens comme à celui des échéances de contrôle continu.

Si l’agenda permet de noter le travail à faire, il n’est qu’une infime partie de l’équipement du parfait écolier ! Depuis quelques années, Romy aime bien les cahiers Oxford. En effet, les modèles SCRIBZEE®sont dans un papier spécial qui permet d’être scanné de façon futée !

Nouvelles méthodes mais cerveau identique :

Chaque élève ou étudiant à sa problématique propre en matière de recherche d’efficacité, de motivation et de confiance en soi. Nous ne sommes pas tous égaux face aux apprentissages et aux révisions.
Si les top stressés prennent grand soin non seulement de classer leurs fiches par ordre alphabétique, de surligner les mots clés mais aussi d’annoter leurs cours pour disposer d’un maximum de précisions, d’autres se la jouent parieurs. En effet, certains passent leur temps à éliminer les sujets potentiels pour ne réviser que ceux qu’ils considèrent comme certains de tomber à l’examen. Enfin, il y a les confiants, qui se contentent de relire leur leçon la veille du concours.

Plusieurs études sérieuses de spécialistes des sciences cognitives, montrent que les écrits sur papier permettent une meilleure compréhension et mémorisation des connaissances. La qualité des apprentissages manuscrits est donc supérieure à une prise de notes exclusivement numérique.

La solution passe donc par le papier. Pour autant le numérique apporte beaucoup en terme de sécurisation, partage, recherche rapide et efficace et même ubiquité !

SCRIBZEE®, l’appli futée pour toute l’année :papier

L’application mobile entièrement gratuite (normal on paie le papier adapté) fait intelligemment le lien depuis 2017 entre supports d’écriture et outils digitaux. Elle crée entre eux une complémentarité évidente. SCRIBZEE® est compatible avec plus de 10 gammes de produits scolaires et étudiants.
Non seulement des cahiers, des agendas mais aussi des solutions de classement et même des fiches bristol…
Pour les identifier, ils disposent tous de petits repères imprimés, qui permettent à l’application de recourir à des technologies de capture innovantes, développées et brevetées par la marque.

Une fois les notes scannées, elles se retrouvent instantanément dans l’application. Là elles peuvent d’une part être renommées et organisées par dossier puis d’autre part retrouvées par mot clé, par date ou par lieu. L’utilisateur peut aussi créer des alertes (cours, révision, devoirs…). Il peut par ailleurs partager ses informations avec ses camarades depuis son smartphone ou un PC. Surtout, il peut réviser ou consulter ses notes à tout moment et en tout lieu depuis son smartphone. Avec SCRIBZEE®, fini également les fiches ou notes perdues, oubliées au dernier moment ou abimées ! L’application intègre également de l’IA pour augmenter encore certains produits OXFORD, notamment ceux autour des révisions.

Cette année, SCRIBZEE® améliore encore ses fonctionnalités de façon décisive avec le mode Révision, basé sur un algorithme de répétition optimisée, pour une mémorisation à la fois plus rapide et plus durable. Cette nouvelle fonction s’inspire de la méthode Leitner, un principe de révisions courtes et espacées, mais répétées.papier

Après chaque session, l’utilisateur peut visualiser sa courbe de progression. C’est un vrai plus pour toujours savoir où
l’on en est et gagner en motivation !

SCRIBZEE® c’est aussi de nombreux tutos disponibles sur sa chaine YouTube dédiée. Enfin des notes qu’on peut relire et réutiliser.

Le coup de pouce supplémentaire :

Parce que les révisions sont une partie primodiale de la réussite scolaire, Oxford , inventeur du cahier numérique depuis 2001, participe à l’effort de nos étudiants. Non seulement la marque innove avec ses produits «spécial révisions», mais elle dispense également de nombreux conseils pratiques pour améliorer ses méthodes d’apprentissage et de mémorisation.

La méthode “question-réponse” des Flashcards permet la mémorisation active. On parle de testing effect. Elle permet aussi d’engager la métacognition.

Combinées, mémorisation active et métacognition permetent une mémorisation plus porfonde et durable.

La métacognition est la représentation que l’élève a non seulement des connaissances qu’il possède mais aussi de la façon dont il peut les construire et les utiliser. Il faut donc rendre les élèves conscients des stratégies d’apprentissages qu’ils mettent en œuvre pour apprendre et comprendre le monde.

papier

Informations pratiques :

Les flashcards FLASH 2.0 compatibles avec SCRIBZEE®, seront une nouvelle fois des alliées précieuses pour
retenir facilement ses dates, ses définitions, son vocabulaire ou ses formules. 12 coloris disponibles, l’élève classe ses flashcards par matière, très facilement. 2 formats ainsi que 3 réglures (quadrillée, lignée ou unie), sont également  disponibles pour s’adapter à la quantité et à la nature des informations à retenir : formules, croquis ou schémas, citations, vocabulaire, dates.

OXFORD connecte ses agendas à son application SCRIBZEE®.

EASYBOOK® KRAFT, des cahiers 3-en-1 entièrement issu de ressources renouvelables. 5 nouveaux coloris pastel également déclinés pour la gamme de classement SCHOOL LIFE.

Enfin les cahiers à intercalaires ORGANISERBOOK®.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.