Quand la passion transforme un terrain agricole en jardin romantique et bassins de lotus…

A Giroussens, dans le Tarn, s’étendent les « Jardins des Martels ». Un havre de sérénité, pensé et réalisé par une famille de passionnés enthousiastes. Histoire d’un petit lopin de terre labourée devenu palette botanique que n’aurait pas renié l’impressionniste Claude Monet. 
jardins de Martel

@F.Lebel

 
Tout commence en 1969, quand Marie-Thérèse et André Reynier quittent leur Aveyron natal pour venir s’installer à Giroussens, petite ville réputée dès la Renaissance pour sa production de terre cuite et ses potiers. Leur projet : acquérir une ferme et un peu de terre pour se lancer dans l’agriculture. Le couple a une passion, celle des fleurs qu’ils plantent très vite autour de la ferme. Résultat, ils remportent plusieurs fois le premier prix au concours des Fermes Fleuries du Tarn entre 1975 et 1980. De cette passion nait une vocation, celle de leur fils Frédéric qui choisit naturellement de suivre un cursus en horticulture. Parallèlement  il participe à l’entretien du jardin familial, qui s’agrandit d’année en année. En 1993, sa superficie atteint déjà 10000 m2. En 2005, Frédéric rencontre Lionel qui attrape instantanément le virus des plantes et de l’aménagement floral. Et c’est maintenant sous sa direction que le Jardin des Martels, labellisé « Jardin Remarquable » est le site touristique privé le plus fréquenté du département.
Jardins de Martels

@F.Lebel

 

Un jardin ? Non… des jardins !

@F.Lebel

 
Roseraie, serres exotique et aquatique, parc floral à l’anglaise, jardin méditerranéen aux nombreux bassins en terrasse dévoilent aux visiteurs plus de 2800 variétés de végétaux. Mais c’est sans conteste l’Asie et ses nymphéacées qui disperse au fil des allées et des lacs l’envoûtement qu’ont ressenti Frédéric et Lionel lors de leurs nombreux voyages en Extrême-Orient. « Temple du Lotus », « pas japonais » sur l’eau, joglo balinais ponctuent les larges étendues de lotus et de nénuphars. Le lotus, considéré comme l’une des plus belles fleurs orientales éclôt dans des eaux généralement stagnantes. Ses feuilles, en forme de bouclier l’ont d’abord fait classer dans la famille des lys des étangs ou nénuphars (nymphaeaceae). Le mot nénuphar vient d’ailleurs d’une désignation égyptienne des fleurs de lotus, Na-Noufar : « les belles ». Mais on lui a ensuite donné un genre propre, et selon son origine géographique, il est classifié en deux espèces : le lotus d’Asie du Sud (Nelumbo nucifera) et le lotus d’Amérique (Nelumbo lutea).
 

La luxuriante simplicité des nénuphars

Jardins de Martels

@F.Lebel

 
“Ces magiques nénuphars enveloppent de leur creuse blancheur un rien, fait de songes intacts, et de bonheur” écrivait Stéphane Mallarmé dans “Le nénuphar blanc”. Cette belle aquatique rassemble à elle seule les quatre éléments : ses racines plongent dans la terre, ses tiges traversent les eaux profondes, ses feuilles affleurent dans l’air, et sa fleur, d’un jaune éclatant évoque le feu du soleil. “J’ai mis du temps à comprendre mes nymphéas… Je les avais plantés pour le plaisir, je les cultivais sans songer à les peindre… puis tout d’un coup j’ai eu la révélation des féeries de mon étang. J’ai pris ma palette. Depuis ce temps je n’ai guère eu d’autre modèle.” confiait Monet à la fin de ses jours. Le nénuphar n’a décidément pas fini de nous enchanter.

@F.Lebel

 

Une pépinière spécialisée

 
La jardinerie propose une sélection unique d’arbustes, de plantes vivaces, de graminées, mais aussi de plantes grimpantes, aquatiques et de rosiers. 80% des plantes commercialisées sont produites dans la pépinière des Jardins des Martels . Tout ce qui est produit sur place est cultivé dans le plus grand respect de la plante et de son milieu naturel. De nombreux événement émaillent l’année aux Jardins de Martels : visite des serres, apéros-jazz, cours de yoga, festival du lotus, sans oublier la mini ferme. Là, petits et « grands enfants » peuvent découvrir et contempler poissons, batraciens, tortues, poules, canards, oies, chèvres, moutons d’Ouessant, daims, poneys, vaches et lamas…
 
Tél  05 63 41 61 42
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.