Savourer une succulente cuisine familiale tout en regardant des chevaux… Au Pur Sang !

Vous êtes à Maisons-Laffitte, juste devant l’entrée de l’hippodrome et à dix mètres du golf, sur une large terrasse ombragée… Vous êtes dans une ancienne maison particulière, à la fois discrète et bourgeoise. Devant vous d’altiers chevaux vont au pas… Ils se dirigent vers l’entrée des pelouses du champ de course. Mais où êtes vous donc ? Tout simplement au café-restaurant « Au Pur Sang ». Un lieu magique. 
Pur Sang

@F. Lebel

 
Lisez ce papier… retenez bien le nom de « Pur Sang »  mais surtout ne confiez cette adresse qu’à vos meilleurs amis. Que deviendrait cet endroit charmant s’il devenait surpeuplé, bondé ? Il perdrait son âme bon enfant, cette atmosphère quasi provinciale alors qu’il n’est qu’à deux kilomètres du centre ville, de son château et… de sa gare. Le « Pur Sang » est une pépite. Une affaire de famille qui commence en 1958, quand les parents de Marie-Béatrice achètent ce qui s’appelait alors « Chez Canova ». Un café-hôtel qu’ils s’empressent d’agrandir. Des parents qui travaillent comme des forcenés, originaires de Trélazé en Maine-et-Loire mais qui viennent d’Argenteuil. La clientèle de l’époque ne travaille que dans le domaine des chevaux. Le restaurant est en fait la cantine des apprentis jockeys. Un monde qui travaille très dur et qui ne plaisante pas. Quand on se lève à 4h30 du matin, on ne mange pas un croissant pour le petit déjeuner. Non ! A huit heures, c’est andouillette, steak, et oeufs jambon au menu. Avis aux amateurs de grasse matinée ! 
 

Laissez-vous aller, détendez-vous… on prend soin de vous

Pur Sang

@F. Lebel

 
Marie-Béatrice, l’actuelle patronne, aide donc ses parents et devient amoureuse de Jean-Philippe qui sort tout juste de l’école hôtelière de Blois. Il arrive au Pur Sang pour aider aux fourneaux. Il y est toujours. Mais il n’aide plus. Depuis longtemps, c’est lui le chef. Et la clientèle elle aussi a évolué. Certes, les amoureux des chevaux viennent toujours, mais aussi des médecins, des notaires, des familles. En fait, tous ceux qui aiment déjeuner ou dîner dans le calme. Et les jours de « Tête de veau à la sauce gribiche », la spécialité du chef, mieux vaut réserver car les mansonniens en sont fous. En ces temps de bienséance masquée, cela fait du bien de se poser sous l’ombre rafraichissante de la pergola. Et d’être accueilli par Marie-Béatrice comme si vous étiez de la famille. 
 

Vous souvenez-vous du film « Un dimanche à la campagne » ?

@F. Lebel

 

 
Un brin mélancolique, un tantinet nostalgique. C’est exactement ce que l’on ressent, assis sous la frondaison de la terrasse. Ici, le temps s’alanguit. Le Pur-Sang est un lieu paisible, tranquille, rappelant les années sans portable ni tablette. A part le claquement des sabots, ce temps suspendu nous enveloppe de tiède sérénité, parfumée par les fleurs de tilleuls qui entourent la maison. Et que nous propose le chef ? « J’ai voulu garder le coté campagnard qui a bercé mon enfance, avec des recettes traditionnelles que faisait ma mère. Blanquette de veau, boeuf bourguignon, pot-au-feu, daube de sanglier et bien sûr l’incontournable poisson du vendredi » explique Jean-Philippe. Mais « j’aime aussi les plats réunionnais et créoles que les clients me réclament » poursuit-il. Le menu varie tous les jours selon les bons produits du moment trouvés par le chef. Les plats sont copieux. Et les prix ? 17.50 € pour entrée, plat et dessert. 
L’établissement offre toujours un côté hôtel de huit chambres. Et si l’on demande à Jean-Philippe et Marie-Béatrice, qui ont deux fils dont l’un travaille au Pur Sang ce qu’ils envisagent pour l’avenir… la réponse fuse à la seconde : partir en Loire atlantique ! Profitez donc encore des moments précieux où ils sont à Maisons-Laffitte. Mais chut… Vous êtes prévenus, l’adresse doit rester (presque) confidentielle.
Pur Sang

@F. Lebel

 

Le Pur Sang

 
2 avenue de la Pelouse, 78600 Maisons-Laffitte
Tél : 01 39 62 03 21
A noter : on peut se garer (gratuitement) tout près, et l’établissement est équipé pour accueillir les personnes à mobilité réduite.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.