Un roman frisson où les histoires prennent vie : Otage de la nuit, dès 10 ans.

Un roman frisson où les histoires prennent vie. Joli combo entre l’histoire des Mille et une Nuits, quelques contes effrayants des Frères Grimm, car oui les versions de Grimm finissent mal en général et un souffle de modernité. J’ai même pensé au début de Pinocchio lorsqu’Alex est attiré dans cet appartement ensorcelé ou enchanté, qui s’adapte aux désirs de chaque enfant par des illusions.
otage
 

Pourquoi Noé a fini par accrocher avec l’histoire d’Alex :

Otage de la nuit est un roman que j’ai bien aimée car elle contient plein de petites histoires d’horreur. Le fil conducteur est prenant mais je n’ai pas tellement apprécié les début et la façon dont tous les enfants disparaissent. En revanche, la deuxième partie est super et la fin donne réellement la sensation d’être dans un cauchemar. Impossible de s’en échapper en effet, les ténèbres foncent droit sur nous. Le suspense devient intenable. Seule solution alors, décider d’affronter nos propres peurs et se réveiller.

 
Les amateurs de sensations fortes aimeront probablement aussi le tout nouveau livre Magie à minuit dans lequel Emily héroïne intrépide tente de sauver ses parents sous la pression d’un compte à rebours.
 

L’histoire de notre otage : 

Alex, 11 ans, a toujours aimé écrire des histoires d’épouvante – et en a honte. C’est pour les détruire qu’il sort de chez lui une nuit, et se retrouve attiré dans l’appartement voisin… où réside une sorcière. Pour ne pas mourir, une seule solution : la divertir en lui lisant ses histoires, nuit après nuit. Avec l’aide de Yasmine, une autre prisonnière, il lui faut trouver un moyen de s’échapper avant qu’il n’arrive au bout de son cahier…

Roman frisson à lire à partir de 10 ans, 320 pages, 15€95 chez Nathan Jeunesse / 11€99 en version numérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.