S’il vous plaît, je voudrais de la moutarde, des oignons et des brocolis… C’est pour mes cheveux…

De la cuisine à la salle de bain, il n’y a qu’un pas. De nombreuses huiles reconnues pour leurs gourmands parfums fort recherchés offrent d’incomparables bienfaits à nos chevelures. Alors oignon, moutarde, brocoli, fenugrec, quelle composition !
 
moutarde

@F Lebel

 
 
Si nous connaissons toutes les vertus des huiles d’argan ou d’amande douce pour notre peau et nos cheveux, nous hésitons devant certaines huiles aux étranges étiquettes. Certes, elles promettent des vertus certaines pour nos cheveux, mais leur nom parfois nous rebutent. Des oignons doux et blondis d’une pissaladière niçoise, quel bonheur ! Mais des cheveux parfumés à la pissaladière… que nenni ! Idem pour les brocolis. Si un gratin nappé de béchamel est un délice, une odeur de chou sur une lissage brésilien… semble moins sexy. Alors qu’on se le dise, toutes ces huiles sentent bon et ne laissent aucun sillage d’oignon ou de brocoli !
 

L’huile de moutarde : alors ? Ça pousse ? 

 
Très appréciée en Inde et au Maghreb pour les soins capillaires, l’huile végétale de moutarde est réputée pour favoriser la pousse des cheveux et lutter contre leur chute. De plus, elle apporte une action fortifiante sur les longueurs, grâce à sa richesse en acide érucique. 
 

L’huile de brocoli : vos cheveux frisent ? Qu’ils se détendent donc ! 

 
« Brocoli » vient du latin bracchium qui signifie « branche ». En effet, la plante fait penser à un arbre miniature constitué de plusieurs branches. Si on laisse un brocoli sur son pied suffisamment longtemps, chaque petite fleur de la branche donne une graine. De cette graine, est extraite une huile rare et précieuse. Elle offre une incroyable action gainante comparable aux silicones  qui apporte aux cheveux douceur et brillance sans les alourdir ni les étouffer. Son effet lissant permet de contrôler les petites boucles et frisottis.
oignons

L’huile de fenugrec : excellente pour redonner du volume aux cheveux dévitalisés

 
Originaire d’Afrique du Nord, le fenugrec est utilisé depuis le Moyen Age dans les préparations capillaires destinées à fortifier les cheveux et stimuler leur pousse,. L’huile est appréciée pour préparer des bains d’huiles capillaires ou des huiles de massage du cuir chevelu. Et en plus, elle offre un remède au relâchement cutané et nourrit les peaux desséchées. 

 

L’huile d’oignon : pour pleurer de joie devant sa chevelure de lionne…

moutarde

 
Sa haute teneur en soufre favorise la pousse de cheveux. En effet, le soufre booste la production de collagène, protéine naturellement présente dans la fibre capillaire et nécessaire à la bonne santé du cheveu. Appliqué en massage sous forme de mouvements circulaires, l’huile que l’on peut laisser poser une dizaine de minutes comme un masque, permet également de stimuler la circulation sanguine, favorisant ainsi la bonne oxygénation du cuir chevelu. Enfin, ses propriétés antifongiques en font un allié non négligeable dans la lutte contre les champignons pouvant causer des problèmes de pellicules. 
 
Deux marques promeuvent toutes ces huiles bénéfiques : Aroma-Zone et Waam.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.