Inspection coutumière du village d’Utufua au sud de Wallis

Même si nous n’y vivons plus depuis plusieurs semaines maintenant, Wallis et ses coutumes reste et restera tout comme Futuna et sa sérénité, un sujet d’intérêt pour moi. Je vous ai déjà raconté que la vie quotidienne à Wallis et Futuna est gérée à la fois par l’administration supérieure et l’assemblée territoriale mais aussi les chefferies, le clergé ainsi que les trois rois. Selon la coutume, il existe une tradition rare mais encore persistante dans certains villages. Elle consiste à réaliser de temps en temps une inspection coutumière. tapa

Wallis et ses coutumes :

Je vous reparlerai volontiers des usages et traditions sur cette île du Pacifique mais l’inspection coutumière a cela de particulier qu’hommes et femmes doivent présenter au chef de village, leur réalisation, leur travail. wallis

C’est par exemple arrivé, fin 2020 à deux mois des fêtes de fin d’année à Utufua. Il s’agissait d’une inspection générale d’une part des cultures vivrières pour les hommes et d’autre part des nattes pour les femmes. La conclusion de cette journée fut un bilan satisfaisant selon le chef de village. 

wallis

Le but de ces initiatives est d’encourager les chefs de famille à planter des ignames, des tarots et autres plantes nourricières. En effet, ce n’est que lorsque le foyer aura de quoi se nourrir que le chef de famille pourra penser à la vie du village.

Les femmes quant à elles, tressent des nattes pour la communauté c’est à dire le village. Cette année elles avaient décidé d’un motif commun, le losange et de trois couleurs, rouge, jaune et vert. Ces inspections permettent à chaque femme d’être prêtes pour d’éventuels événements. Il faut rappeler qu’en 2020, il n’y a eu aucune festivité officielle. Celui en signe de solidarité avec les territoires souffrant de la crise sanitaire. Si Wallis et Futuna ont eu la bonne étoile de rester Covid Free, le roi en place et reconnu par la France a pris la décision que les messes habituellement suivies d’une distribution de cochons, de nattes et siapos ainsi que d’un kava royal et parfois d’un kaikai, seraient limitées à l’office religieux. wallis

En revanche les fêtes privées comme les communions ont elles eu lieu comme les années habituelles.

Les nattes servent de dons ou de monnaie d’échange.

A’ahi :

L’inspection se dit en wallisien « ‘a’ahi ». Elle a son importance dans la coutume. Elle sont l’occasion de rassemblement entre femmes par exemple qui maintiennent le lien social. Ils aident aussi à la cohésion au sein du village. Les habitants du village concerné, femmes et hommes exposent donc le fruit de leur travail.Tournée dans les champs et exposition des nattes au fale fono. Le chef de village et les responsables se rendent ainsi compte si les directives sont suivies. Cette fois, il s’agissait par exemple de préparer les fêtes de fin d’année et les travaux du village. Mirna Kilama et Leone de WF la 1ère ont suivi cette inspection coutumière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.