Tricoter des petits bonnets… cela rend heureux ! 

Tricoter redevient très « tendance ». Cette activité aurait des vertus similaires à celles de la méditation, elle viderait l’esprit des soucis. Une psychologue américaine, Ann Futterman-Collier a mené une étude à propos du stress évacué par l’action de tricoter. Résultat : cette activité manuelle, répétitive permettrait de réduire le rythme cardiaque et de lutter contre l’anxiété. Quand en plus, confectionner un petit bonnet est synonyme de bonne action, on ne peut que louer cette opération proposée par les smoothies Innocent. tricoter
 

Au siècle dernier… naissait innocent, oui, avec un « i » minuscule

 
En 1999 lors d’un festival de musique, trois garçons aux cheveux longs achètent 100 kg de fruits frais, et élaborent leurs premiers smoothies. Sur un panneau ils écrivent « Devons-nous quitter nos jobs pour lancer des boissons saines ? » et installent deux poubelles. Elles portaient les mentions OUI et NON, et les visiteurs devaient jeter leurs gobelets dans une des 2 poubelles. À la fin du festival, la poubelle OUI était pleine. Le lendemain était le premier jour de leur nouvelle vie. Et depuis plus de vingt ans ils fabriquent les petites boissons sans jamais avoir changé leur façon de faire. Des fruits et des légumes mixés ou pressés. Et rien d’autre. Jamais. 
 

En 2005 commença une autre jolie histoire 

 
Une histoire née d’une idée toute simple, une idée à base de pelotes, l’opération  « petit bonnet, bonne action ».  Des petits bonnets qui permettent de faire une bonne action. Ils sont tricotés par des bénévoles, et sont ensuite mis sur les smoothies. Des petites capuchons en somme. Pour les poser, innocent compte sur l’aide de l’Association Pour Adultes et Jeunes Handicapés (APAJH), une structure qui accueille des personnes en situation de handicap et qui a pour mission de les aider à se réinsérer dans le monde du travail. Ce sont elles, avec leurs mains attentionnées, qui posent les petits bonnets et leurs collerettes sur les smoothies. Une fois la mission accomplie avec succès, les smoothies arrivent en magasin. Pour chaque smoothie acheté avec son bonnet, innocent reverse vingt centimes aux Petits Frères des Pauvres qui aident les personnes âgées isolées. Depuis 2005, plus de 3 900 890 petits bonnets ont été tricotés. Cela a permis de reverser 783 909 euros à l’association. 
 

Vous avez envie de tricoter un petit bonnet ?

 
tricoter
 

A vos aiguilles !  Prêtes ?  

tricoter
 
 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.