Les légumes offrent d’audacieuses promesses aux parfumeurs

L’arrivée des légumes au sein de la palette des parfumeurs apporte un souffle de verte naturalité. Artichaut, asperge, poireau, chou-fleur et oignon sont les cinq premiers ingrédients de la nouvelle collection Garden Lab de Symrise.
légumes

@F.Lebel

 
 
Que les aficionados des jus fruités et gourmands se rassurent, les parfums aux notes « compotées », pulpeuses, acidulées ne vont pas disparaître. Depuis toujours les fruits ont de façon plus ou moins discrète participé à la composition d’un parfum. Rappelez-vous les notes de pêche dans Mitsouko (Guerlain), intemporel mais créé en 1919. Les fruits rouges ont la part belle dans La Petite Robe Noire (Guerlain), l’Eau de Rhubarbe Ecarlate (Hermès), Angel Muse (Thierry Mugler), Absolutely Irrésistible (Givenchy)… Plus récemment, la poire acquit ses lettres de noblesse. On la retrouve dans Guaria Morada (Berdoues), Burberry Brit (Burberry), Aramani Code Woman (Armani)… Mais de légumes, point. Pas jusqu’à maintenant. 
 

Symrise : toujours à l’avant-garde

 
Fournisseur mondial de parfums, d’arômes, d’ingrédients actifs cosmétiques et de matières premières, Symrise  est une maison de composition. Ses clients : des marques de parfums, de cosmétiques, d’aliments et de boissons, l’industrie pharmaceutique ainsi que des producteurs de suppléments nutritionnels et d’aliments pour animaux de compagnie. Aujourd’hui, le naturel a plus que jamais le vent en poupe. Après deux décennies sous le règne des parfums gourmands et des overdoses de sucre, la parfumerie prend un tout nouveau tournant. Avec une approche plus saine, plus naturelle. Et c’est donc tout « naturellement » que la nouvelle collection Garden Lab de Symrise a exploré la piste des légumes. Une alternative passionnante et colorée aux fruits, prochaine grande tendance en matière de parfum. Cette intégration d’ingrédients inédits permet aux parfumeurs d’apporter une valeur ajoutée aux ingrédients classiques.
 

Une révolution technologique

légumes

@Symrise

 
Pierre-Constantin Guéros, parfumeur senior chez Symrise s’enthousiasme : « Il s’agit d’une révolution dans la parfumerie, non pas d’un point de vue uniquement olfactif mais aussi d’un point de vue philosophique ». Une révolution rendue possible grâce à la technologie écologique et durable SymTrap(™). Les molécules volatiles les plus chargées en odeur sont récupérées dès les premières minutes de cuisson des légumes. Cela permet d’obtenir des essences au plus proche de celles de la nature. Une technique  qui permet de créer des notes olfactives qui, jusque-là, n’étaient transposables en parfumerie que par des accords de notes de synthèse. 
 

Des signatures olfactives… comme vous n’en n’avez jamais senties

 
légumes

@F.Lebel

 
L’artichaut se révèle doux, velouté, crémeux. L’asperge offre des facettes salées et « noisette-céréales » à la fois. Le poireau marie à lui seul des nuances d’iode et de champignon. Epicé et poudré, le chou-fleur permet de l’utiliser en parfumerie pour de nouvelles facettes animales… 100% véganes ! Quant à l’oignon, il apporte des notes soufrées, fusantes, tropicales. Vous avez envie de vous précipiter dans la première parfumerie. Attendez encore un peu ! JVC est à l’affût des tendances et vous préviendra dès qu’un parfum comprenant une « nouveauté légumière » sera disponible à la vente.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.