Et si vous pouviez faire réparer votre électro ménager plutôt que de racheter du neuf ?

Electro Dépôt incite les Français à réparer leurs appareils électro ménagers plutôt qu’à les remplacer systématiquement en proposant les pièces détachées de plus de 90% de ses produits.électro

Quelques infos sur l’ électro :

  • 40% des gros appareils électroménagers jetés en France sont réparables 
  • 94% des pannes peuvent être résolues par le propriétaire
  • 3 autoréparations sur 4 coûtent moins de 50 euros

électro

Lancé sur le gros électroménager, le partenariat a vocation à s’étendre au petit électroménager soit plus de 7 millions de pièces détachées concernées. 

Vous en connaissez beaucoup des distributeurs qui incitent leurs clients à réparer plutôt qu’à acheter ? En 2004, avec ses entrepôts low cost, Électro Dépôt cassait déjà les codes d’un marché électrodomestique plutôt sophistiqué. Aujourd’hui, l’enseigne bouscule à nouveau les usages. Elle s’associe à Spareka, la startup engagée dans la réparabilité, pour inviter ses 16 millions de clients à réparer leurs appareils plutôt que d’en changer. Lancé sur le gros électroménager, le partenariat a vocation à s’étendre au petit électroménager, soit plus de 7 millions de pièces détachées concernées.

Réparabilité :


40 % des gros appareils électroménagers jetés en France sont réparables et 94 % des pannes peuvent être résolues par tout un chacun Côté prix, 3 autoréparations sur 4 coûtent moins de 50 euros Partant de ce constat, Électro Dépôt se mobilise pour encourager les Français à réparer.

C’est une première dans le secteur en France. Avec Spareka l’enseigne met à portée de clic les pièces détachées couvrant 100% de son offre de gros électroménager en marques propres et marques internationales. Sur son site, ses réseaux sociaux, depuis son SAV et en magasin, Électro Dépôt revendique son choix avec une campagne sans équivoque «Réparez vous même plutôt que jeter».

Low Cost et responsable :

On peut être low cost et multiplier les initiatives pour réduire son empreinte carbone. C’est en tout cas le chemin pris par Electro Dépôt depuis sa création Pas à pas, l’enseigne avance dans cette direction vertueuse. Dès sa création, elle optimise le chargement de ses camions de livraison. Leur remplissage à 100% a permis d’éviter 800 000 kilomètres en 2019 et 165 tours du monde sur les 10 dernières années. Puis, elle s’attaque à la réduction des consommations énergétiques de ses dépôts et de son siège en généralisant, par exemple, l’extinction des téléviseurs en magasin durant la pause déjeuner.

En 2019, Electro Dépôt a réalisé son premier bilan carbone. Consciente du chemin restant à parcourir, l’enseigne a initié de nouvelles avancées. Elle crée une direction de la transition écologique et sociétale. Elle inscrit l’écoconception au coeur de sa stratégie avec pour objectif de réduire de 40% l’empreinte carbone des produits à ses marques d’ici 2030. Du 11 mai au 31 décembre 2020, elle sensibilise également ses clients à la fin de vie de leurs appareils de gros électroménager. C’est ainsi qu’elle les invite à les ramener en magasin. Pour chaque appareil collecté, l’enseigne verse 1€ aux Restos du Coeur. c’est en effet l’équivalent d’un repas. Sur la période, elle entend doubler les volumes de produits récupérés pour être recyclés ou réparés par Ecosystem.

Empreinte carbone réduite :


Encourageant aujourd’hui l’autoréparation, l’enseigne fait un pas de plus dans la réduction de son empreinte carbone. Et le pas pourrait bien être un pas de géant. A titre
d’exemples, la fabrication d’un seul réfrigérateur congélateur de 56 kg mobilise 1,75 tonne de matières premières. Par ailleurs, cela pollue de la même manière qu’un aller retour Paris/Marseille en voiture. Celle d’un réfrigérateur congélateur de 79 kg équivaut à un aller retour  Paris/Toulouse en avion. Pour Spareka, c’est l’occasion d’apprendre à une nouvelle communauté de consommateurs à allonger la durée de vie de leurs produits.

Comments: 1

  1. Lorsqu’un appareil electromenager tombe en panne, on est plus souvent tente d’en racheter un neuf plutot que d’essayer de le faire reparer. Et pourtant, en le confiant a un professionnel ou en apprenant soi-meme a le reparer, il est possible de faire de belles economies – et de limiter ses dechets. La preuve dans notre guide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.