Lorsque l’oeuvre de Marcel Pagnol se lit en Bande Dessinée.

A l’origine était un film. Nous sommes au début des années 50 et Marcel Pagnol a pu choisir lui même sa Manon et pour cause c’est son épouse et muse qui rayonne en nymphe sauvageonne. Et il ne s’est pas arrêté là puisque c’est lui qui filme les sentiers de Provence. C’est en effet sous le soleil du midi, que Marcel Pagnol, sombrero en guise de protection solaire, évolue dans son western provençal.  Marcel Pagnol

Resplendissante et vengeresse, Jacqueline Bouvier épouse Pagnol se confond avec Manon, dans ce rôle taillé sur mesure. Presque 35 ans plus tard, c’est la belle Emmanuelle Béart qui reprend le personnage emblématique dans l’adaptation de Claude Berry.

De qui la bergère va-t-elle tomber amoureuse ?

Rendre en BD la passion amoureuse n’a rien d’évident me semble-t-il. Et pour une lectrice peu aguerrie à ce format de livre, les dessins me paraissent un peu brutaux par rapport à ce que j’imagine de l’illustration de sentiments doux.

Mes enfants peu lecteurs d’oeuvres classiques sont enchantés de découvrir ainsi les histoires de Marcel Pagnol. Ils attendent la suite avec impatience. Marcel Pagnol

« Ses cheveux, ça ressemble à de l’or ! Ses yeux, ça ressemble à la mer ! Et ses dents, ça ressemble à des perles ! »
Dix ans après la mort de Jean de Florette, Ugolin a récupéré à moindre frais le domaine des Romarins. Il y a installé une florissante exploitation d’œillets. D’autant qu’il a débouché la source volontairement camouflée et refait couler l’eau qui avait tant manqué au pauvre bossu. Pressé par Le Papet de se marier, Ugolin pense à la belle bergère qu’il a aperçue dans les collines. Mais l’objet de ses tourments n’est autre que Manon, la fille de Jean de Florette. Elle vit désormais comme une sauvageonne et vient de découvrir l’amour en la personne du nouvel instituteur du village.

72 pages / 16€90 aux Editions Grand Angle.

Retrouvez les autres BD adaptations de l’oeuvre de Marcel Pagnol aux Editions Grand Angle.

Vivant à Marseille il y a quelques années, les maîtresses de l’école avaient beaucoup apprécié en 2018, La Gloire de mon père en version provençale. La Glori de mon paire  pour tous les amateurs de langue provençale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.