Faire-part de naissances en provenance de la réserve zoologique de La Haute-Touche

Ouverte sans devoir réserver avant de visiter, la Réserve Zoologique de la Haute-Touche est le seul établissement zoologique français bénéficiant du statut de laboratoire de recherche.
zoologique

@MNHN-P. ROUX

 
La réserve de la Haute-Touche est en fait le parc zoologique du Muséum d’histoire Naturelle de Paris. Il est situé dans le Berry, plus précisément dans l’Indre, sur les communes d’Azay-le-Ferron et d’Obterre. Au coeur d’un domaine forestier de plus de 400 hectares, il rassemble plus de 1500 animaux venant des cinq continents. 
 

Deux bébés hyènes rayées :

 
Les hyènes rayées se reproduisent très difficilement en captivité. La preuve, seulement 14 naissances ont eu lieu dans le monde depuis ces 12 derniers mois. En Europe il n’y a que 13 individus dans l’ensemble des parcs zoologiques, et on ne dénombre cette année que 4 naissances de hyènes rayées. Grande joie donc pour les soigneurs de la Haute-Touche lorsque dans la nuit du 25 juin 2020 la femelle Sira, âgée de 4 ans, a donné naissance à 2 petits, après une gestation de 3 mois. Maman hyène mère garde ses petits à l’abri dans la tanière, elle commence à les sortir peu à peu en faisant preuve d’une grande vigilance. D’ici quelques jours ils commenceront à explorer, par eux-mêmes, leur nouveau territoire pour le plus grand plaisir des visiteurs.
zoologique

@MNHN-P. ROUX

 

Une espèce mal aimée et pourtant si utile !

 
Comme de nombreux autres charognards, pourtant indispensables, la hyène rayée a mauvaise réputation. Parce qu’elle dépose quantité d’os à l’entrée de sa tanière, on la croit voleuse de cadavre, fréquentant les cimetières ! On pense aussi, à tort, qu’elle s’attaque au bétail, ce qui lui vaut parfois d’être abattue par les fermiers. Pourtant, les seuls dégâts avérés sont ponctuellement des attaques sur des cultures car elle est omnivore. Dans certains villages même, les habitants la tolèrent afin qu’elle mange leurs détritus. Elle sert ainsi d’éboueur naturel.
 

Vous désirez parrainer un animal ?

 
Si vous voulez vous engager aux côtés  de la Réserve, et en faveur de la biodiversité,  vous pouvez  parrainer un animal, jusqu’au 15 septembre 2020. Pour en savoir plus : www.ulule.com/parrainage-tigres.
Les fonds collectés permettront notamment de financer le projet d’extension de l’enclos des tigres de Sumatra, espèce classée « en danger critique d’extinction » par l’UICN (Union Nationale pour la conservation de la Nature).
 
Renseignements : 02 54 02 20 40

www.berryprovince.com 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.