Quelques bandes dessinées bamboo pour bien démarrer l’été et les vacances

Mes enfants ont adoré les premiers tomes de ces deux séries Bamboo. Les trois premiers albums des Amies de papier mettaient en scène Charlotte et Meï deux jeunes filles très attachantes.  Nos filles se sont dès les premières pages identifiées à ces ados de 14 ans. Toutefois Noé aussi se plonge avec délice dans ces histoires qui traitent de sujets qui rentrent tout à fait dans la mécanique de leurs questions d’ados en devenir.bamboo

Quant à la collection “le Blog de …. Nina, Charlotte, Léonie puis maintenant Cléo”, les albums se sont passés “sous le manteau” dans la cour d’école. De la banlieue parisienne à Mata’Utu en passant par Marseille, l’attachement à ces histoires parfois “flippantes” disait Enora, fut unanime.bamboo

Ecrire pour s’échapper, (re)découvrir le monde, explorer les confins de son imagination ou développer l’univers d’une fiction qui a su nous faire frissonner de plaisir… Il n’y a de limites que celles de notre imagination.

Rôle de l’écriture dans les bandes dessinées jeunesse Bamboo

Ecrire, c’est le sujet des bandes dessinées Le Blog de Cléo et Les Amies de papier chez Bamboo édition. Cléo tout d’abord, traverse les flots tourmentés de l’adolescence. Sur les conseils de sa psychologue, elle soigne son chagrin d’amour par l’écriture de nouvelles inspirées de sa vie personnelle et de ses états d’âme. Les secondes, Charlotte et Meï, sont amies de longue date. Elles n’échangent que par lettres. C’est ainsi qu’elles développent un lien d’amitié fort et durable.

Parmi nos enfants, certains s’expriment particulièrement durant la période charnière de l’adolescence par l’écriture. Pour autant les problématiques liées à cet âge ne se résolvent pas de façon évidente et certaine de cette manière. Ces deux BD Bamboo sont un chouette moyen aussi bien de se divertir un après-midi de pluie que pour montrer un chemin possible à ces pré-ados. S’exprimer, communiquer et faire table rase des tracas en leur faisant face, un stylo à la main.

Le Blog de Cléo ou la fiction pour tourner la page

Résumé :

A Paris,  Cléo ne se remet pas de sa rupture avec son amoureux, Valentin. Sur les conseils de sa psychologue, elle commence à écrire des contes de fées sur son blog littéraire. Mais elle n’arrive pas à oublier Valentin… Nina invite Cléo à passer quelques jours chez elle, à la campagne, en compagnie de Charlotte, Maxime et Raphaël. Le mystère irrésolu du vieux manoir du village va donner envie à Cléo de mener l’enquête et de continuer à écrire. Car quoi de mieux que l’imaginaire pour fuir son quotidien morose et s’inventer de nouvelles vies ? 60 pages / 14€90 chez Bamboo.

Cléo est passionnée de lecture. Romans et BD, tout y passe et fait son bonheur. Mais depuis sa rupture avec Valentin, elle n’a pas touché un ouvrage, pas même du bout du doigt. De plus elle a perdu le goût de tenir son blog personnel. Là où elle avait pourtant l’habitude de passer en revue ses oeuvres préférées. Sa mère lui prend rendez-vous avec une psychologue. C’est ainsi que cette dernière qui lui conseille d’écrire ses propres histoires pour s’évader.

L’écriture ici est employée à des fins thérapeutiques. Elle permet de confier ses pensées indirectement, en leur donnant la forme d’une intrigue et de personnages. Il est parfois plus simple d’écrire que de parler d’une part, et par ailleurs de garder une distance avec les faits et de les déguiser en fiction. Même si l’on n’a rien de personnel à confier, nos mots restent le fruit d’une expérience personnelle et de réflexions intimes. Nos goûts, nos obsessions, nos émotions se reflètent dans le fond de ce que l’on écri. Cela offre ainsi à chacun une porte de sortie et enfin la possibilité de se libérer d’un poids sans prononcer la moindre parole.

Les Amies de papier ou les lettres pour forger l’amitié

Résumé :

Qu’est-ce qui peut justifier que Charlotte décide de rompre le pacte fait avec Meï, son amie de papier ? De ne construire leur amitié que par écrit et aucun autre moyen ? Si elle décide de lui téléphoner, c’est certainement que les choses sont graves. Mais à 14 ans, ce n’est pas évident de savoir ce qui est vraiment grave ou pas. Si c’est une histoire de cœur, Meï pourra l’aider en tant que spécialiste du sujet. L’adolescence s’installe et ajoute de belles feuilles aux vies déjà bien remplies de Meï et Charlotte. 88 pages / 14€90 chez Bamboo.

Charlotte et Meï se sont rencontrées à la plage en vacances étant petites. Elles se rendent compte que leurs parents leur ont offert le même papier à lettres décoré de petits chats. C’est ainsi que commence leur amitié. Au fil des années, et des quatre premiers tomes de la BD, elles respectent au mieux le serment de n’échanger que par lettres interposées. Les événements de leurs jeunesses s’enchaînent. Les messages envoyés se suivent eux aussi. Il se construit entre elles une relation toute particulière dépeinte dans les planches colorées des albums.

Si l’écriture n’a ici plus pour but de guérir, elle garde un rôle de soutien moral pour les deux jeunes filles. La communication entre deux êtres éloignés réduit la distance et permet d’échanger, même à l’autre bout du monde. Dans les lettres, on n’écrit pas que pour soi ou pour un public non-impliqué dans la narration mais pour un être cher. On se confie directement et on reçoit les témoignages de la vie d’autrui avec la même passion. Le lien épistolaire, bien que désuet, permet de décrire ses sentiments avec honnêteté, d’autant plus que le processus est long et demande de l’attention. Ecrire une lettre, c’est coucher un morceau de son âme sur le papier.

Les deux titres présentent différents styles d’écriture avec un but commun: se confier, donner forme à ses émotions, peurs, réflexions. Que l’on se sente malheureux ou que l’on aie juste besoin d’échanger avec un être cher, écrire permettra toujours de se libérer du poids de ses pensées. Les Amies de papier et Le Blog de Cléo sont des odes à l’écriture, par tous les moyens et sur tous les supports, pour atteindre une certaine forme de bonheur et de légèreté et la libération des tracas qui sont le lot de l’adolescence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.