Venez donc prendre l’apéritif et trinquer avec Altesse…

Titre ordinairement donné aux princes et aux princesses du sang, Altesse est aussi le nom d’un cépage typiquement savoyard, communément appelé Roussette. 

Altesse

 
A ne pas confondre avec la Roussanne, un cépage qui se complaît  sur des sols chauds, caillouteux et bien drainés, la Roussette, elle, apprécie le climat montagnard et les sols de moraines glaciaires. En réalité, la Roussette ne peut être élevée que dans un terroir bien précis. Celui des départements de la Haute-Savoie, de la Savoie, de l’Isère et de l’Ain. Possédant les labels AOC et IGP, la Roussette de Savoie ne peut être produite qu’avec un seul cépage : l’Altesse, plus précisément «  l’Altesse B ». Quatrième cépage le plus planté dans la région savoyarde après la Jacquère, le Gamay et la Mondeuse, le cépage Altesse trône en Savoie et dans le Bugey. Alors pourquoi lui avoir donné le nom de Roussette ? Juste une question d’esthétique ! Avec la maturité, la peau des grains de raison passe du rose doré au roux. Un joli maquillage en somme. 
 

Mais alors pourquoi ce joli nom d’Altesse ?

 
Coté topographie, le nom Altesse viendrait de l’expression “coteau des Altesses”, appellation des vignes en terrasses où l’on cultivait ce cépage. Plus poétiquement, ce cépage aurait été rapporté de Chypre par le Comte Amédée VIII en 1366, ou un siècle plus tard par Anne de Lusignan, fille du roi de Chypre, épouse du duc Louis Ier de Savoie. Une autre vérité possible est évoquée par Evelyne Léard-Viboux, dans son livre « Vins et Vignobles en Savoie Mont-Blanc ». «  Originaire de Hongrie, ce cépage de la famille du furmint (qui donne les grands Tokaj), autrefois réservé aux empereurs d’Autriche-Hongrie, ce vin des altesses a donné son nom au cépage »
 

Un cépage si délicat 

 
L’Altesse donne des vins blancs secs, à la robe jaune pâle. Des vins  très aromatiques aux notes d’ananas, de citron, d’amandes et de miel. Ce cépage noble s’exprime aussi en vieillissant, pouvant largement se garder 20 ans, les grandes années et les grands terroirs. Servis à une température de 10-12°C, les vins issus d’Altesse s’apprécient à l’apéritif. Mais ils accompagnent avec bonheur poissons, écrevisses, quenelles de brochet, viandes blanches, plats exotiques épicés, tartiflette ou fondue savoyarde, reblochon, dessert à l’ananas… Jacques Barlet, vigneron à Jongieux 
explique : « l’Altesse donne des vins longs en bouche, plus riches et gras que la Jacquère. Mieux vaut la garder au moins un an avant d’être dégustée sur des poissons du lac en sauce, des coquilles Saint-Jacques et même un foie gras ». 
 

A déguster avec modération, mais grand bonheur !Altesse

 

Deux  Roussettes méritent attention :

 
La Roussette de Savoie Anne de Chypre 2018 du Domaine de l’Idylle.

Un vin  bien équiliibré, au nez floral et avenant avec  des notes de fruits blancs et d’agrumes. On remarque des notes caractéristiques de l’élevage sur lies lui apportant un arôme brioché). La bouche est ample avec une finale saline.

A servir entre 10 et 13°.

Parfaite avec des morceaux de Beaufort à l’apéritif, sur un poisson de lac ou avec une volaille.

Domaine de l’Idylle – 345 rue croix de l’Ormaie – 73800 CRUET Tél. 04 79 84 30 58 

www.vin-savoie-idylle.fr 

La Roussette de Savoie Château de Monterminot 2018 de la matons Jean Perrier & Fils

Un vin à la jolie robe faune brillant qui indique une altesse ramassée très mure. Nez subtil, frais, floral aubépine, fruité (rhubarbe), touche épicée poivre et balsamique. Bouche équilibrée, très structurée à la fois vive et pleine avec un très bel amer, écorce d’orange en finale.

Ses plats : charcuterie, bar au fenouil, poisson à l’oseille, plats épicés, exotiques.

73800 Les Marches – 04.79.28.11.45 – info@vins-perrier.comwww.vins-perrier.com/ 

www.vindesavoie.net 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.