Quand Barbie se mêle du projet Plafond des Rêves !

A l’heure où il est absolument mal vu que je dise que je n’aime pas me retrouver face à un homme sage femme pour accoucher ou que je ne saute pas de joie de savoir que certains de mes enfants ont choisi professionnellement d’aller potentiellement un jour flirter avec la guerre et particulièrement ma fille, une initiative mondiale pluriannuelle vise à sensibiliser le public aux facteurs qui empêcheraient les filles d’atteindre leur plein potentiel. C’est ainsi que depuis 2018,
Barbie promeut le projet Le Plafond des Rêves.


Fille, garçon, qui fait quoi ?


Selon certaines recherches ce n’est qu’à partir de 5 ans, que les filles commencent
à moins croire en leurs compétences. C’est en effet l’âge à partir duquel, elles ne pensent plus qu’elles pourront un jour devenir astronaute ou chef de chantier ou ….que sais je encore !

Nous avons donc déjà 5 belles années durant lesquelles garçons et filles ne font aucune distinction entre eux. C’est peut être grâce à cela que Loulou porte aujourd’hui les tongs cerises de sa soeur et qu’il adore qu’elles lui mettent du vernis à ongles de toutes les couleurs.

Chez nous, vu la taille de la fratrie absolument mixte, les jouets ne sont pas, comme c’est dans le coup aujourd’hui : genrés ! Il y a absolument de tout. Des Duplo aux ordinateurs Hello Kitty ou Spiderman en passant par les Ken et Barbie ainsi que les arbalètes fait-maison.

Regards croisés parents/enfants sur la question du genre dans la société :

Cette étude date de 2019. Elle fut initiée par Barbie et réalisée par Opinion Way. Il en ressort que les enfants comme les parents ont encore une perception sexuée des métiers.
En effet, 63 % des filles, encore plus que les garçons ( 57 % ), ont le sentiment que les métiers sont genrés. Cette idée est également majoritaire chez les parents interrogés ( 53 % ).
Cette vision stéréotypée perdure et crée des obstacles quant au choix des métiers futurs particulièrement chez les filles (32% contre 28% chez les garçons).

Les stéréotypes culturels, les biais implicites et la représentation médiatique
des femmes contribuent à accentuer le problème. Ce phénomène est appelé
le Plafond des Rêves, mais il existe partout dans le monde.

Barbie met en avant des femmes d’exception :

Barbie a célébré plus de 50 femmes d’exception, dont Hélène Darroze, Lisa Azuelos, Apolline De Malherbe & Samantha Cristoforetti en France mais également à l’étranger.

Par ailleurs Mattel commercialise les poupées Signature « Inspriring Women ».  Différentes carrières dans lesquelles les femmes sont souvent sous-représentées sont mises en avant par des  poupées Métiers. Mattel favorise ainsi l’imagination,
l’expression et la découverte à travers le jeu.

Récemment ce fut le tour des Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Cinq nouvelles disciplines viennent étoffer le programme olympique. Du baseball/softball, à l’escalade, en passant par le karaté, le skateboard et le surf. Barbie est aussi présente avec une gamme de poupées.

Un effort de fond :


Par ailleurs le Fond Barbie finance les efforts visant a le briser le Plafond des Rêves. Un soutien continu aux organisations caritatives qui œuvrent sur le terrain pour changer la vie des petites filles du monde entier.
Enfin une collaboration avec l’Université de New York finance des recherches approfondies sur le thème du Plafond des Rêves. Des recherches sur les facteurs qui empêchent les petites filles d’atteindre leur plein potentiel.

La poupée Barbie qui inspire :

En 2020, Barbie met à l’honneur plus de 10 femmes inspirantes. Issues de plusieurs pays européens, elles ont entre 17 à 34 ans et parlent 10 langues. Ces femmes ont reçu une poupée unique à leur effigie, la plus grande distinction de la marque Barbie. Ces poupées ne sont pas commercialisées.

Pour la France c’est Amandine Henry, footballeuse française qui est à l’honneur cette année. Elle joue actuellement en tant que milieu défensif à l’Olympique
Lyonnais et dans l’équipe de France. Elle a remporté le ballon d’argent de la Coupe du monde féminine de la FIFA en 2015, qui l’a sacrée deuxième meilleure joueuse du tournoi.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.