Si les animaux marins avaient eux aussi la parole….

En vivant à Wallis, nous sommes forcément plus proches des poissons qu’en métropole. En effet, même si nous vivions à Marseille donc déjà au niveau de la mer, avoir le privilège de se réveiller chaque matin au coeur de l’océan Pacifique est encore l’étape suivante question proximité avec la nature. J’ai déjà fait la comparaison avec un tableau du Douanier Rousseau quant à la flore qui nous entoure. C’est particulièrement remarquable sur Alofi. Mais bien sur ici, la faune marine est elle aussi luxuriante.

Je reconnais que ne consommant pas de viande, j’apprécie le poisson d’autant plus depuis que je peux l’acheter pêché frais du jour voire de l’heure. Toutefois pour avoir régulièrement du mal à m’approvisionner en poisson, particulièrement en cas de mauvais temps, j’ai tendance à penser que le problème de la surpêche n’est pas un défaut wallisien. Par ailleurs, je ne suis pas au fait de ce qui se pêche dans le lagon et plus loin encore dans l’océan et qui est ensuite “exporté”. Excepté des problèmes de surpêche de langoustes autour de Futuna, je n’ai pas vent d’abus. Je remarque que de nombreux pêcheurs rejettent dans le lagon, les trop petits poissons qui se prennent à leurs hameçons. Quant à la pollution, je suis certaine que nous vivons dans l’endroit du monde le plus préservé ou presque.

animaux marins wallis

Propreté dans le Pacifique reculé :

A part quelques canettes vides sur les îlots ou sur certaines plages reculées, parfois ramenées par les courants, les habitants du territoire sont très disciplinés. Peut-être est ce grâce à une sensibilisation faite par les services de l’environnement qui organisent régulièrement des nettoyages d’îlots. Chacun repart avec son ou ses sacs poubelles à la fin des journées en mer. J’ai même été assez surprise d’une telle organisation. Je pensais en effet, que certains détritus auraient pu être brûlés sur place. Mais globalement les poubelles repartent le soir, bien pleines même sur les taxi boat . Ce sont ces coques en alu qui trimbalent les personnes n’ayant pas de bateau de Wallis aux îlots en particulier les fins de semaine.

Les animaux marins et la surpêche :

À la découverte du monde du silence… pas si silencieux que ça !

Si vous vivez au-dessous du niveau de la mer, vous savez certainement les problèmes que posent la surpêche ou la pollution des eaux par les plastiques. Vous connaissez aussi certainement les dauphins et les méduses. Vous savez aussi que les méduses sont en surpopulation, n’est-ce pas ? Et vous connaissez à coup sûr les chitons, ces mollusques brouteurs ? Mais si vous n’avez pas la chance de vivre sous l’eau, alors un masque et un tuba vous seront utiles pour découvrir ce monde fascinant. Découvrez le en compagnie des Animaux marins en BD !

animaux marins

Le tome 5 de la série : Les animaux marins en bande dessinée est paru chez Bamboo Edition. 48 pages / 10€95

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.