Les saveurs raffinées chez la Comtesse du Barry : foie gras, saumon, truffe, caviar….

Plus d’un siècle que les festins chez la Comtesse du Barry enchantent les gourmets. A partir des richesses du terroir français et particulièrement du Sud-Ouest, cette Maison d’épicerie fine réinvente d’année en année son univers gustatif. L’élégance et la délicatesse d’une part rivalisent avec le raffinement et la gourmandise. JVC a goûté quelques uns des meilleurs ingrédients accommodés selon les recettes imaginées par le chef Yoann.

Comtesse du Barry.

Une collection hédoniste :

Bouchées fondantes, coffrets de douceurs inédites, de quoi sera composé votre menu de réveillon ? Ouvrez en grand vos papilles !

La Maison Comtesse du Barry est une des rares enseigne à encore travailler le foie gras d’oie. C’est donc celui-ci que nous avons choisi de déguster. Entier et accompagné d’un chutney de figue, c’est une entrée plaisir garanti. (90g de foie gras / 27 g de chutney de figue, 29€50). Le foie gras d’oie me semble plus doux et délicat que celui du foie gras de canard. En effet, si je ne constate aucune différence entre les deux spécialités à vue d’œil, il en va autrement du goût. Le foie gras de canard a plus de caractère mais celui de ce coffret se glissera à merveille dans votre menu de réveillon comme entrée raisonnablement riche.

Comtesse du Barry entre foie gras, poisson, truffe et caviar :

De nombreuses variétés de foies gras mi-cuits s’accommodent de gelée à la fine d’Aliénor d’une part, de poivres rares, de figue ou de Sauternes par ailleurs. Cuits en conserve ou dans un torchon, ils incarnent les valeurs-clefs de la Maison Comtesse du Barry.

D’autre part le poisson, truite ou saumon venus des Fjords norvégiens  ou des rivières et lacs d’Ecosse se présente en tranches ou plus savoureux encore en cœur de filet. JVC est un fervent amateur de cette partie du saumon à la fois charnue, peu grasse qui fond en bouche.

Très sélect, le caviar véritable symphonie de saveurs :

Chez Comtesse du Barry, les caviars affinés en Aquitaine conviennent tant aux novices qu’aux connaisseurs. Baeri, Osciètre, Belluga pour les experts, leurs œufs à la fine membrane éclatent au contact du palais. Il ne vous reste plus qu’à trouver la petite cuillère qui ira avec !

Enfin la truffe est ici une truffe d’hiver. Son parfum capiteux est donc inimitable. En brisures, en pelures, ou morceaux ou encore entière, elles arrivent tout droit du Périgord et accompagnent aussi bien vos viandes blanches que vos pâtes fraiches ou un morceau de comté vieux coupé en très très fines lamelles.

Offrez des coffrets composés de rillettes, terrine, foie gras, crème de foie, suprême, médaillon de foie gras. Vous aurez non seulement l’embarras du choix mais surtout le plaisir en retour des heureux gourmands gâtés.

Joyeux Noël !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.