Mes petits poissons du lagon et autres collections aquatiques

Depuis que nous vivons à Wallis, je m’émerveille devant le spectacle de la nature. Ce sentiment est d’ailleurs encore accentué à Futuna, cette île totalement préservée de l’industrialisation, des constructions et autres réjouissances urbaines. Ici vous pouvez par exemple voir un banc d’une trentaine de poissons argentés, sauté face à votre terrasse. Si vous savez regarder un minimum autour de vous, les fonds marins vous offriront des couleurs magnifiques. Du Thazard (miam la meilleure chaire crue)  à la Loche en passant par le thon jaune (il est réellement énorme ! ), le poisson chirurgien (dit Palagni en wallisien) et le splendide poisson Perroquet, mon favori question couleur nous sommes ultra privilégiés.

Je ne plonge pas mais mes enfants en revanche ont eu le privilège de passer près d’une raie pastenague ou de frôler une tortue. Et de l’avis général, se retrouver ainsi face aux merveilles de la nature est terriblement inspirant.poissons

La célèbre Maison Lalique justement a toujours trouvé dans la nature une inspiratrice féconde. Jeune adulte, j’avais un amoureux qui m’offrait à chaque occasion, un chat en cristal. J’en ai eu ainsi toute une collection.

D’autres sujets d’inspiration comme la Femme, la Faune et la Flore, sont à l’origine de chacune des œuvres d’art créées par Lalique.

La nouvelle collection entraîne le collectionneur dans un univers aquatique. Talent d’artistes ainsi que savoir-faire exceptionnel des maîtres-verriers, Lalique
saisit la puissance graphique du poisson combattant ou le pouvoir ornemental et symbolique de créatures marines comme la carpe Koï. Avec une précision d’orfèvre sur une matière d’une pureté exceptionnelle, les sculpteurs permette ainsi à Lalique de cristalliser la nature.

Les poissons combattants :

Vases, sculptures, coupes ou encore carafes à décanter, très souvent en éditions extrêmement limitées, les poissons se jettent à l’eau pour cette fin d’année. Sculptures grands modèles, ambre et incolore
Sculptures petits modèles, bleu Persépolis d’une part, vert menthe patiné bleu d’autre part- Édition numérotée et incolore.

Inspiré tout d’abord par la beauté du cheval de mer, le vase Poséidon présente deux hippocampes. Elles entourent une paraison incolore sculptée de fines gouttelettes.
Le fin travail de leurs corps ondulants met en valeur la pureté et l’éclat du cristal.
Enfin, façonnée grâce au délicat procédé de double injection, exclusif à Lalique, cette édition limitée à 99 exemplaires requiert une grande maîtrise technique de la part des maîtres-verriers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.