Bousculons les courants de pensée dominants avec “le regret d’être mère”

Alors que les magazines féminins regorgent de frimousses craquantes et que les sites web familiaux “pullulent”, à l’heure du débat sur la PMA pour tous, un sujet reste assez tabou. Celui parlant des adultes et particulièrement des femmes qui ne fantasment pas sur ces bébés roses aux joues rebondies. Pire, il y a celles et qui n’osent pas toujours en parler librement, ne veulent pas d’enfant ou ressentent un regret d’être mère ! Orna Donath a réalisé il y a quelques années déjà une enquête pour aller à la rencontre de ces femmes. Elles relativisent l’expérience de la maternité et s’expriment, heureusement.

regret d'être mère

Pour autant, plusieurs d’entre elles aiment leurs enfants. Cela ne retire rien au fait qu’elles auraient préféré ne pas devenir mère. Voici donc un regard critique sur le bonheur d’être maman. Ce constat dérange et va très à contre-courant de toute la pensée dominante.

Ce livre apporte un bémol salvateur à l’image omniprésente, envahissante, et parfois mensongère, de l’épanouissement qu’est censée apporter la maternité. L’auteure donne la parole à des femmes. Celles-ci analysent le poids de leur expérience, la complexité de leurs émotions, de leurs sentiments. Ce livre ne manquera pas de susciter le débat. Pas autant que celui sur la PMA pour tous mais tout de même !

Ces femmes qui regrettent d’être mère existent. Elles devraient pouvoir en parler. Bon pas forcément avec leurs enfants mais c’est seulement mon avis d’enfant non désiré des deux côtés !

Elles aiment leurs enfants, mais revendiquent le besoin de s’exprimer par elles-mêmes, de s’épanouir, de réussir. Mais ces besoins sont -ils réellement inconciliables ? Sans devenir maman de famille XXL comme moi, je pense que selon le milieux socio-professionnel dans lequel se trouve la mère, enfant et accomplissement de soi ne sont pas incompatibles.

Effectivement harmoniser le fait d’être mère et celui d’être une femme qui se réalise n’est pas toujours évident. Pour autant ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain, si je puis dire !

L’idée même que l’on puisse concevoir du regret d’être mère peut être troublante.

L’auteure :

Orna Donath est docteur en sociologie. Elle enseigne à l’Université Ben Gourion du Neguev en Israël.

Orna Donath a interrogé de nombreuses femmes pour ce livre et propose l’idée suivante : nous devons nous questionner sur la façon dont la société pousse les femmes vers la maternité et pourquoi celles qui ne sont pas prêtes à suivre ce chemin sont encore considérées comme pouvant être une menace.

Un livre étayé, nouveau, qui force à réagir.

Le Regret d’être mère est parus aux éditions Odile Jacob le 20/11/2019.

21€90 ou 15€99 en format ebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.