Peut-on rire de tout ? Les petites Reines se voient pousser des ailes.

Sacrées «Boudins de l’année» sur Facebook, Mireille, Astrid et Hakima sont décidées à ne pas se lamenter tout l’été. En selle! Direction Paris, et la garden-party de l’Elysée où elles ont chacune une excellente raison de se rendre. Tandis que les «boudinettes» pédalent, les réseaux s’emballent…les petites reines

Enora, 9 ans a aimé “Les petites reines” parce que ce super livre explique qu’il ne faut pas se moquer de son prochain puisque nous sommes tous égaux.

Le jour où Les PETITES reines sont arrivées dans le Pacifique :

En quelques pages, nous, wallisiens d’adoption nous sommes attachés à ces trois jeunes filles dont les chemins se croisent. Si nous sommes habitués depuis presqu’un an à vivre des trucs assez extraordinaires ici dans le Pacifique, vivre durant quelques 270 pages les joies et les peines de Mireille, Astrid et Hakima est à la fois émouvant et drôle.

Le récit est super rythmé mêlant l’amitié et la tendresse d’une part, le harcèlement scolaire d’autre part mais avec humour et poésie.

Beaucoup de fraîcheur en effet et de joie de vivre, transmis par ces trois héroïnes qui en veulent et se fichent bien de ne pas répondre pas aux critères des canons de beauté.

Pas de pleurnichage ou de lamentations, nos trois phénomènes alias les Petites Reines nous emmènent donc dans leurs aventures.

Celles et ceux qui apprécient l’humour absurde et l’impertinence pourront se retrouver pliés de rire. Mais je dirai que c’est un roman qui plaira plutôt aux filles.

L’écriture est de plus très actuelle.

Titre recommandé par l’Éducation nationale en classe de 5ème. Prix du meilleur roman jeunesse 2015 / Prix sorcières 2016/ 352 pages / 7€40 chez Gallimard pocheles petites reines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.