La Galerie T&L commémore 69 l’année érotique

De nombreuses expositions ont eu pour thématique « mai 68 ». Mais peu ont été consacrées à la période post soixante-huitarde et l’esprit de liberté qui en a découlé. La Galerie T&L commémore 69 l’année érotique !

année érotique

Evelyne Axell (1935 – 1972) – L’Egocentrique 2, 1968 – Tissu Clartex et émail sur panneau unalit, 108 x 72 cm (Courtesy Galerie La Beraudière)

Pour célébrer le cinquantième anniversaire de l’année 1969 symbolisant la libération des mœurs, deux jeunes galeristes Tancrède Hertzog et Léopold Legros, ont eu l’excellente idée de rassembler de nombreuses œuvres majeures qui ont bouleversé le Pop Art francophone durant les années 60.

Je tenais vous faire un retour de ma visite où j’ai eu le privilège de rencontrer Tancrède Hertzog et Léopold Legros. Ils ont eu la gentillesse de me faire visiter les lieux en leur compagnie.

En voyant les œuvres en support photo dans un premier temps, j’étais loin d’imaginer leur dimension dans la réalité (bien qu’elles soient mentionnées en légende) ni l’émotion ressentie en voyant certaines.

Le thème choisi pour cette exposition reste résolument actuel. Si les âmes prudes avaient pu être choquées cinquante ans auparavant, certains féministes pourraient l’être aujourd’hui. Personnellement, je n’en retiens que la beauté des œuvres et le message de liberté et d’érotisme assumés qu’elles véhiculent que notre société revendique toujours aujourd’hui.

J’ai eu deux coups de cœurs lors de cette visite : Evelyne Axell, artiste belge à la notoriété posthume, et Leonardo Cremonini, artiste italien. Je vous laisse les découvrir par vous-même lors de la visite.

Le choix de ce thème n’est pas un clin d’œil à la célèbre chanson écrite et composée par Serge Gainsbourg. Ce n’est pas non plus un alignement des représentations de Pin-Up à la plastique avantageuse et aux positions suggestives. Les galeristes souhaitaient mettre à l’honneur l’érotisme d’une part et par ailleurs l’esprit de conquête de la liberté et les bouleversements sociétaux qui continuent d’influer sur nos vies aujourd’hui.

Monory – Exercice de Style No. 3, 1967 – Acrylique sur toile, 110 x 100 cm

Fondée en 2016, la galerie nomade T&L propose un regard renouvelé sur l’œuvre de grands artistes de la fin du XXème siècle. Ce sont en effet, souvent des oubliés de leur génération. En outre, le concept de la galerie nomade permet de casser les codes classiques et monotones de l’exposition dans un espace unique. Pour l’occasion, Tancrède Hertzog et Léopold Legros ont déniché un bel espace de 240m2 au cœur de Paris. C’est le 24Beaubourg qui accueillera cette belle exposition à venir. Vous pourrez admirer, entre autre, les œuvres de Monory (1924-2018), Schlosser (né en 1931), Christian Badou (1946-2005).

Henri Cueco (1929 – 2017) – New-York, 1970 – Huile sur toile, 162 x 114 cm

Un catalogue accompagne cette exposition. Il contient notamment un essai de Stéphane Corréard, critique et expert en art contemporain.

Cette exposition est gratuite. Vous n’avez aucune excuse pour ne pas vous y rendre. C’est l’occasion de découvrir et d’apprécier les artistes contemporains exposés.

Informations pratiques :

Exposition 69 Année érotique, Galerie T&L

24Beaubourg au 24, rue Beaubourg 75003 Paris

Du 21 novembre au 14 décembre 2019

Du lundi au samedi de 10h à 19h. Entrée libre

www.tl-galerie.com

Leonardo Cremonini ( 1925 – 2010) – Les indiscrétions d’une chambre, 1970-1971, huile sur toile, 195 x 130 cm

Adeline pour JVC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.