Cet hiver à Londres, ce sera la reine sous la neige

Un nouveau roman d’ado vient d’arriver chez nous. Un de ceux pour lesquels j’ai un coup de foudre dès la première de couverture. C’est presqu’un peu injuste, pas besoin de le lire, je sais qu’il sera top ! Enora qui termine tout juste son CM2 et fêtera en décembre ses 10 ans s’est ruée dessus. En effet, elle aussi a craqué dès la couverture. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle n’a pas été déçue par ces 300 pages de “La reine sous la neige” qui fourmillent d’amour, d’enquête, de sentiments, de faits de société et pour ne rien gâcher le dépaysement londonien.

la reine sous la neige

 

L’avis d’Enora-Diane, 9ans :

La reine sous la neige nous parle d’amour, de cambriolage, d’agression et aussi d’amitié. Nous pouvons donc tous tomber amoureux et parfois dans des circonstances pour le moins surprenantes. Nous pouvons aussi aider des enfants sans même les connaître. Ma morale de cette histoire est : ” on pourra toujours LA revoir”. J’écris LA en incluant Samantha Hez mais aussi Maman Nour ou la reine d’Angleterre !

Quelques mots sur l’auteur :

En lisant la biographie de François Place, je suis surprise et pas tant que cela finalement. Peut-être que si son roman tourbillonne à ce point, si ses personnages sont aussi dessinés dans les moindres détails, c’est parce que cet écrivain est aussi un illustre illustrateur ! En effet, s’il est l’auteur de nombreux succès, il est aussi celui qui a illustré les romans de Timothée de Fombelle par exemple.

Gallimard, mais aussi Casterman, Folio Junior, François Place chouchoute la jeunesse de ses perles. Alors si cette fameuse petite figurine saluant dans sa boule à neige vous intrigue autant que nous, foncez !

Ce que nous avons ressenti :

Ce récit vivant autant que vibrant ne pêche pas par manque d’humour légèrement anglais et d’événements improbables qui se succèdent.

Tous les personnages ont leur importance. Notre héroïne si attachante Sam, une maman réfugiée et son enfant, un ado londonien orphelin et ce rendez-vous manqué avec Maddie pleine de souvenirs émouvants, tous donnent la vitesse de notre voyage. Accrochez vos ceintures, toute l’intrigue se déroule sur trois jours ! Le lecteur passe d’un personnage à un autre, parfois un peu trop vite à mon goût. En effet, certaines histoires ne sont de ce fait qu’effleurées, avec la mort de la reine d’Angleterre événement planétaire. Ne cherchez pas la cohérence à tout prix ! Acceptez les invraisemblances et l’imbroglio d’intrigues superposées. 

Et pour que vous connaissiez aussi les dessous du tournage :

Ce roman est-il “simplement” l’interprétation toute personnelle de la vision anticipée de l’auteur du décès de la reine ? Ou est il en quelque sorte prémonitoire ? Comment les britanniques réagiront-ils ? Quelles seront les conséquences immédiates du décès de la reine d’Angleterre aujourd’hui âgée de 93 ans ?

La reine sous la neige en quelques mots :

Une tempête en plein ciel, un avion dérouté, une jeune fille fragile de 18 ans, un vol de portable, un coup de foudre, une reine morte, un enfant perdu, un tigre évadé du zoo, une statuette de plastique, une enquête impossible, Londres sous la neige….

François Place raconte l’histoire d’amour d’une jeune fille de dix-huit ans dans un roman mystérieux et envoûtant.

La reine sous la neige chez Gallimard jeunesse, 304 pages, 15€, à partir de 13 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.