Hilton Fiji Beach Resort and Spa, la détente au bout de la piste

Cet article est surtout là pour vous faire rêver un peu au cas où vous seriez en train de transpirer devant votre ventilateur. Ce coin paradisiaque selon moi se trouve probablement à environ 20 mille km de votre canapé. Donc pas évident de sauter dans le premier avion pour tester comme nous les nuits à la belle étoile devant l’océan pacifique. D’autant qu’il y a j’en suis sure des lieux au moins aussi merveilleusement ressourçants bien plus proche de chez vous. Mais si vous passez par Fidji – c’est souvent le cas lors d’escale en avion-, n’hésitez pas louer un matelas au Hilton Fiji Beach Resort and Spa. La détente est au bout de la piste !Hilton

Je déteste bouger de chez moi :

Vous ne me croyez pas ? Je vous comprends. Et pourtant c’est vrai. Je déteste le changement. Je n’aime pas penser que je vais devoir déménager, faire des cartons, trier etc…. Et pourtant, les années et mes nombreux déménagements justement, m’ont appris que mon allergie est plutôt très bien maîtrisée. Et surtout qu’il faut profiter de l’endroit à découvrir sous peine de le regretter au moment de partir.

Freiner des quatre fers pour rester sur place m’a déjà coûter humainement très cher. Maintenant lorsqu’il est question de bouger, je ne suis pas très pro-active mais je suis. Je sais que je serai dans des délais raisonnable, ravie du nouveau lieu à explorer.Hilton

Mais revenons en à notre semaine à Fidji. Je devrais plutôt écrire nos quelques jours au Hilton Fiji Beach Resort and Spa. Une semaine et deux bébés dans les valises, c’est bien trop court pour commencer à prendre des taxis qui vous font visiter l’île. Une semaine c’est le temps qu’il faut pour se lasser -et même pas- du buffet pantagruélique du petit déjeuner intercontinental. C’est aussi le temps qu’il faut pour commencer à voir poindre des soupçons d’envie de visiter. Les premiers jours, vous visiter en quelque sorte à pied, les environs de l’hôtel et le lieu en lui-même.

Hilton Fiji Beach Resort and Spa :

Avec beaucoup d’étoiles, l’hôtel est idéalement situé à une quarantaine de minutes en taxi de l’aéroport. Sa plage de 2,5km de long n’a rien de naturel. Elle a été construite par l’homme et ce dernier l’entretient forcément très bien puisque le tourisme est la principale source de revenu de Fidji. L’hôtel a plein de petites étoiles ! La plage de Denarau est le paradis pour accéder à la mer. Vous avez pied plus loin que vous n’aurez envie de nager. Le sable apporté ici par l’homme est très propre et entretenu. Il est le prolongement de l’herbe transformée en pelouse par des jardiniers pro-actifs.

Le cadre paradisiaque même s’il ne saurait rivaliser selon moi, avec les îlots tahitiens ou ceux des Maldives, donne rapidement envie de  réserver un massage sur ou proche de la plage.

Le logement :

Si vous n’êtes que deux, vous réserverez une chambre avec terrasse privative en rez de chaussée ou au premier étage. Les petites maisonnées ne font pas du tout dortoir. C’est le seul hôtel dans ce style. Si vous êtes 8, la note sera beaucoup plus élevée mais vous aurez le plaisir de vivre votre séjour dans une maisonnette entière. L’hôtel ne dispose que de deux maisons de ce type alors si vous êtes décidés, ne tardez pas. Nous y étions en juin, hors vacances scolaires de Nouvelle Zélande, la fréquentation était donc à son minimum. En revanche la période de Noël-Jour de l’An est selon l’agence de voyage, beaucoup plus demandée.

Inutile de chercher ailleurs sur le site de Denarau, nous avons fait la balade pour vous. Les autres hôtels de ce côté de l’île sont certes accueillants mais vous n’y trouverez pas cette intimité (qui se paie bien sur chez Hilton) tellement reposante.

Chaque “chambre”, je dirai plutôt studio puisqu’équipée d’une salle de bain, WC, cuisine américaine, offre cette terrasse ou balcon privatif agencé en salon de jardin avec BBQ.

Les services Hilton :

Le Wifi est inclus pour les clients VIP. Sinon il est facturé environ 5€ par 24heures. Les chambres sont équipées de téléphones fixes pour contacter la réception. Un coffre fort attend vos bijoux, histoire de ne pas perdre votre solitaire dans la piscine ! Votre chambre est accessible avec une carte. Cette dernière donne aussi accès à la salle de sport.

Thé et café ainsi que des bouteilles d’eau et de lait entier sont à disposition en chambres.

La restauration :

Vous ne résisterez pas au Brunch intercontinental. De 6h30 à 11h le matin, le restaurant Nuku accueille les résidents pour un buffet gargantuesque. Le Koro fonctionne de même avec des horaires réduits de 7h30 à 10h30. Ici tous les régimes alimentaires sont pris en compte. Je me suis surprise à passer plus de temps à lire les astérisques de bas de page que le menu lui même. Alors adeptes du “sans” lâchez-vous ! Le seul que je n’ai pas trouvé est “sans pesticides”. Peut être parce que cette zone de la planète est encore naturellement Bio ? Si vous voulez échapper au gluten, au lactose, aux laitages, à la viande, aux protéines animales….vous êtes chez vous !

Au brunch vous trouverez autant de salé que de sucré. Des œufs sous toutes leurs formes, jambon, bacon, haricots, rösti, salades à composer soi-même, fruits secs, fruits frais locaux (c’est inégal selon les arrivages). Les viennoiseries et pâtisseries semblent réellement préparées sur place. Tout un coin est réservé aux plats à tendance indienne et asiatique. Bref, difficile en sortant d’avoir faim avant la fin de journée.

Les 3 restaurants sont totalement différents. Le Nuku est un restaurant plutôt familial qui propose entre autres des menus enfants et la gratuité des repas jusqu’à 5 ans. Le personnel est particulièrement attentif aux petits. Chaises hautes avec plateaux, coloriages et crayons de couleur, tout y est. A Fidji, le pain n’est pas automatique ! Si vous souhaitez conserver vos habitudes métropolitaines, commandez le à part. Il vous sera servi soit couvert de mozzarella soit d’ail ou encore de tomate. Ne tardez pas, ici le dîner se sert à partir de 17h30 et plus après 22h.

Maravu Restaurant :

Pour un dîner aux saveurs indo-asiatiques servi entre 17h30 et 22h. Plats pas du tout adapté aux enfants même s’ils sont autorisés. J’ai beaucoup aimé l’atmosphère de ce lieu.

Koro Restaurant :

Il est réservé aux adultes. Son look vieillissant ne le met pas en valeur et les coussins mériteraient d’être changés illico. La piscine et le bar attenants sont eux aussi interdits aux mineurs. La carte servie uniquement le soir, fait brasserie très haut de gamme. Les tarifs ne sont pas exorbitants et en rapport avec ceux des deux autres restaurants.

Nuku et Koro servent des snacks en journée. Le Deli est lui plutôt orienté pizza, pâtisseries.

Les vacanciers qui restent un peu peuvent faire leurs courses à la supérette du Hilton ou à Denarau. Il est ainsi facile de cuisiner “chez soi” ou même de préparer un BBQ à partir de kits complets livrés à la demande.

Les activités nautiques :

Le comptoir de réservation des activités nautiques est très bien fourni en prospectus. JVC a seulement participé à une plongée. Pour une heure de baignade, 6 heures de déplacement, mise en place. Un bus fait la tournée de tous les hôtels avant la plongée et après pour récupérer et déposer les plongeurs. Bref lorsque vous n’avez qu’une semaine de vacances, il faut avoir envie de perdre ainsi une demie journée. Pour autant les fonds semblent splendides (120€ environ la plongée avec prêt de matériel et bouteille). Notre Jacques Mayol a même caressé une tortue.

Vous pourrez aussi louer un jet ski (environ 200€ l’heure), participer à une croisière (2heures pour 30€), apprendre à vous débrouiller sur un Hobbiecat (30€ le cours). Un baptême en tandem de paravoile, ça vous dit ? Pas besoin d’expérience, laissez-vous décoller depuis le bateau. 7 à 14 minutes dans les airs pour revenir sur le pont du bateau.

Au sein même de l’hôtel, plusieurs piscines et deux mini toboggans pour les petits vous attendent. Les serviettes sont à disposition régulièrement approvisionnées.

Dans la zone des hôtels de Denarau, vous trouverez aussi un parc aquatique : Big Bula. Il ne nous a pas semblé très grand et un peu vieillissant par rapport à ce que nous côtoyons en métropole. Pas mal de grands toboggans, les enfants étaient hyper partants . Ouvert toute l’année de 10h à 17h c’est un budget qui nous a paru délirant pour une famille nombreuse (de l’ordre de 50€ par adulte et 30 € entre 5 et 12ans).

Le Kids Club du Hilton :

C’est cette option qui à l’origine nous a fait choisir le Hilton. Le Kids Club est inclus dans le prix global pour les enfants de 3 à 12 ans. Il les accueille en journée continue dans un espace réservé. Petit jardin avec toboggan, balançoire, trampoline, salle de projection de DVD en anglais (Maman a apprécié), salle de jeux (surtout des Kapla). Pour être franche, autant la structure est idéale pour un enfant de 3 à 7 ans, autant les plus grands se sont ennuyés. Aucune sortie, aucune baignade, tous les âges sont ensembles dans la même pièce. J’ai même eu un retour assez négatif sur certains encadrants.

Pour les plus petits, les poussettes sont louées à la journée et non prêtées.

Le coup de foudre des enfants : la glace vanille ou chocolat y est servie à volonté presque toute la journée.

Le Spa :

En face de la salle de sport se trouve le Spa. Une brochure épaisse comme ….bref très fournie, propose les massages variés. Dehors face à la mer ou en cabine, vous pourrez venir vous faire masser en couple. Exfoliation, drainage, massage cocooning ou tonique, un formulaire vous demande tout et les femmes en poste réalisent vos souhaits avec amabilité et discrétion.

10 minutes ou plutôt 2 heures, à vous de choisir. Et aussi soins des mains, épilation pour elle ou lui, massage pour enfants ou en duo avec maman, tatouage au henné, maquillage et tresses africaines.

 

Vos déplacements :

Au sein du Hilton vous bougerez à pied ou à bord du Bula (Bula signifie Salut, il se dit au moins 200 fois par jour) Express. Une voiturette électrique qui vous amène d’un bout à l’autre de la résidence. Elle circule gratuitement de 7h du matin à 22heures.

Pour rejoindre le centre commerçant de Port Denarau (la Marina), vous marcherez 10 bonnes minutes à travers les arbres ou plutôt le long de la plage.

Des taxis vous y conduisent pour l’équivalent de 3€50. En principe les taxis ont dans leur boîte à gants, une fiche plastifiée avec les tarifs fixes des différentes destinations. Cela vous permettra de ne pas payer “à la tête du client” !

Le Bula Bus passe tous les quarts d’heure en direction de la Marina. De là vous prendrez un autre bus pour rejoindre Nandi (aéroport) ou la destination de votre choix.

A améliorer :

L’entretien des équipements frigo américain sur la terrasse or fonction etc… Adaptateurs de prises internationales pour les étrangers qui se retrouvent chèvre avec leur câble d’ordinateur.

Pouvoir fournir aux clients au moins à leur demande, des coton tiges, un kit couture, une brosse à dents, un peigne en plastique. C’est un hôtel 5 étoiles tout de même.

Proposer aux clients sur la départ, un questionnaire de satisfaction.

Signifier aux clients VIP Hilton leurs avantages plutôt qu’ils les découvrent la veille du départ.Hilton

Un tableau affiche chaque jour des activités. Elles ne sont pas très explicites ni suivies. En même temps, je ne m’attendais pas à un club de vacances en réservant au Hilton.

Ne venez pas avec votre mainate au Hilton, les animaux ne sont pas admis !

A tester lors de notre prochain voyage : Daikoku Restaurant (Fiji) Ltd,  surtout si vous aimez le thon rouge cru. Ainsi que le marché typique de Nandi: des halles couvertes.

Zapper le shopping à Pacific Island Art près de l’aéroport. On a payé un max en taxi et l’accueil fut très moyen. Aucun esprit commerçant. Vous trouverez aussi bien et mieux à Port Denarau.

 

Comments: 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.