Lecture pour mon ado de 14 ans

Romy, 14 ans a reçu deux romans ce mois ci. Malgré ses épreuves de brevet blanc (DNB pour les intimes) et sa relative faible appétence pour la lecture elle n’a pas pu résister. Effectivement, en moins d’une semaine, elle avait dévorer les près de 800 pages que représentaient cette lecture pour mon ado ! Et voici ce qu’elle en a pensé.lecture pour mon ado

Signé poète X :

C’est un roman comme je n’en ai jamais eu entre les mains. Il est organisé comme un recueil de poésies et est écrit en vers. Ça le rend plus attirant à lire pour moi. En effet, n’étant pas une grande lectrice, je me retrouve avec des chapitres courts puisqu’ils font environ une page !

Cette histoire met en avant que notre physique ne fait pas forcément ce que l’on est et qu’il faut plutôt se fier au cœur d’une personne. Lorsque le lecteur lit ce roman, il est pris de compassion pour l’héroïne, cette jeune fille qui subit des insultes si difficiles. Xiomara, c’est son prénom, n’est écoutée par personne.

J’ai beaucoup aimé faire un bout de chemin cette jeune fille. J’ai appris que dans un premier temps il faut écouter son entourage.

Plutôt bien adaptée comme lecture pour mon ado qui fait partie justement de la tranche d’âge qu’on juge souvent auto-centrée.

 

Dans un monde qui ne veut pas l’entendre, elle refuse de rester silencieuse

 
Résumé : Harlem. Xiomara a 15 ans et un corps qui prend plus de place que sa voix : bonnet D et hanches chaloupées. Contre la rumeur, les insultes ou les gestes déplacés, elle laisse parler ses poings. Étouffée par les préceptes de sa mère (pas de petit ami, pas de sorties, pas de vagues), elle se révolte en silence. Personne n’est là pour entendre sa colère et ses désirs. La seule chose qui l’apaise, c’est écrire, écrire et encore écrire. Tout ce qu’elle aimerait dire. Transformer en poèmes-lames toutes ses pensées coupantes.
Jusqu’au jour où un club de slam se crée dans son lycée. L’occasion pour Xiomara, enfin, de trouver sa voix.
Dès le 29 août pour les 14 ans et + / 16€95 / 384 pages aux éditions Nathan.
 

Strong girls forever la suite :

 

Après avoir adoré le tome 1, “Comment ne pas devenir cinglée”, voici la deuxième partie de la trilogie coup de poing.

Plutôt destiné aux futures lycéennes féministes…et cœurs d’artichaut !

J’ai retrouvé avec plaisir ce mélange de sentiments et d’aventure. Dans le tome 1, nous avions découvert l’histoire d’EVIE, une jeune fille angoissée et maniaque. Maintenant, les lecteurs se retrouvent par la vie d’AMBER. Lorsque j’ai lu ce livre, je me suis reconnue dans le personnage de la jeune AMBER (je vous avais dit que c’était une lecture pour mon ado !). C’est ainsi que je me suis plongée dans l’histoire. J’ai donc compris qu’il ne faut pas se protéger de tout sous peine de rater le meilleur de sa vie. Je conseille cette trilogie aux 14-18 ans. Par ailleurs, je crois que nous attendons tous le tome 3 avec impatience.

Résumé :

 
Et si craquer pour le mec parfait, c’était ça être une Strong Girl ? Tome 2
Amber, grande rousse et grande gueule, quitte l’Angleterre et ses amies du Club des Vieilles Filles pour l’été. Sa mission ? Renouer avec sa mère, qu’elle n’a pas vue depuis deux ans, et qui est partie diriger un camp de vacances aux Etats-Unis. Une situation explosive, d’autant qu’Amber n’a jamais eu la langue dans sa poche. Heureusement qu’il y a Kyle, le beau gosse (à la réputation sulfureuse, hélas), pour lui redonner le sourire. Mais comment tomber amoureuse de l’archétype du mec parfait et irrésistible, lorsqu’on est une féministe convaincue et une fille complexée par son physique ?
Dès 14 ans. 17€95 / 448 pages.
 
L’auteur Holly Bourne est une jeune femme pétillante qui aime les comédies musicales, Harry Potter, la musique rock, le vin rouge… et le féminisme
 
Si vous aviez manqué le tome 1 : Dans le Club des Vieilles filles (comprendre : filles indépendantes et fières de l’être !), elles ont 17 ans et elles sont trois… Lottie, belle brune qui collectionne les garçons autant qu’elle les fait fuir par son intelligence. Amber, la pétulante rousse qui complexe de sa taille de girafe… et Evie. Evie a des crises d’angoisse qui l’obligent à se laver les mains 60 fois par jour et qui lui ont gâché la vie pendant des années. Aujourd’hui, elle ne rêve que d’une chose : devenir enfin « normale » ! Lycée, fêtes, copines… et un premier petit copain normal, est-ce trop demandé ?
Dès 14 ans / 17€95 / 464 pages aux éditions Nathan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.