Du cœur de cocotier au panier tressé, petit voyage dans le berceau de la noix de coco

Lorsque nous sommes arrivés à Wallis en janvier, notre premier coup de foudre fut pour la profusion de noix de coco dans notre jardin. Jamais nous n’avions vu des noix de coco gratuites tomber au sol. noix de coco

Il fallait même s’en protéger car les wallisiens nous avaient mis en garde. Il y a plus de morts par chute de coco au mauvais moment que par morsures de requin. En quelques mois j’ai appris à travailler la noix de coco. J’ai encore des tas de techniques à expérimenter. Mais ce qui est certain c’est que je ne me fais plus avoir par un saladier de morceaux fraîchement coupés qui me fait de l’œil. Et oui si ce fruit se mange sans faim, c’est aussi sans fin. Un simple regard sur le pouvoir énergétique de ce don de la nature….354 calories pour 100g petits grammes , suffit à vous convaincre qu’il vaut mieux l’utiliser de façon transformée.

Du Bounty dans le jardin :

C’est un peu l’impression que nous avons eu en arrivant à Wallis. Tout le long de la route, dans tous les jardins, les palmiers cocotiers arborent fièrement leurs grappes de noix de coco. Il y en a qui jonchent le sol un peu partout. Impossible de faire trois pas sans que l’on vous propose de l’eau de coco à boire à la paille directement dans le fruit fraîchement débourré et coupé.noix de coco

Certains adorent d’autres détestent cette boisson hyper hydratante et peu calorique. Consommez la rapidement car en quelques heures ou quelques jours au réfrigérateur, elle gélifie et devient …clairement infecte.

L’eau de coco est extrêmement nutritive et surtout désaltérante. Il faut juste aimer et ne pas attendre pour la boire. Elle est bonne pour la digestion, les brûlures d’estomac, le fonctionnement des reins, la pression artérielle. Si vous ne buvez pas tout, utilisez l’eau de coco pour faire cuire votre riz basmati ou versez la dans votre pâte à crêpes ou dans votre appareil à gâteau.

Et le lait …

De la même façon j’utilise le lait de coco non dégraissé pour remplacer la crème liquide dans bon nombre de recettes. Poulet au caramel, crevettes en salade, poisson cuit, riz au lait de coco, Igname grillé, bananes flambées, crêpes, flan, banana bread ou cake et même sauce de salade. Pur, le lait de coco est un assaisonnement délicat pour les carottes ou les papayes vertes râpées. Cette huile est souvent utilisée dans la cuisine pour cuire et frire. Vous en ferez des glaces en ajoutant du lait concentré et du sucre. Le dessert wallisien typique est le Faïkaï cuit dans les feuilles de bananier.

La pulpe de coco déshydratée de son lait, peut entrer dans la composition de vos congolais. Mais mon prochain challenge est d’en extraire de la farine de coco.

En effet, j’ai un paquet de farine de coco de la marque Biosagesse. Elle est sans gluten, riche en fibres, avec une haute teneur en sélénium et délicieuse au goût. Elle est également connue pour son faible index glycémique. Plus pauvre en graisses, mais toujours aussi riche en fibres. Il me semble évident que je vais réussir à obtenir un résultat semblable en broyant ma pulpe sèche de coco. Comme pour les autres farines type pois chiche, riz ou maïs, il est conseillé de la mélanger à d’autres farines.

J’ai aussi découvert GULA JAVA BLOCS. Il s’agit de morceaux d’un sucre non raffiné de la fleur de noix de coco. La sève de noix de coco se caramélise à la cuisson, ce qui permet d’en extraire du sucre, qui est riche en vitamines C et B, en potassium, tout en conservant un indice glycémique faible (35) et en acides aminés. Riche en minéraux et antioxydants, il convient aux diabétiques. 7€90 pour 150g, vous les trouverez entre autres chez Nature et Découvertes. Idéal dans les boissons chaudes comme le café et le thé, il peut être aussi consommé comme en-cas pour faire le plein d’énergie. noix de coco

La noix de coco un miracle de la nature :

Si votre système digestif est paresseux, les fibres dont la coco fraîche est naturellement pourvue vous garantiront un transit efficace.

Fort bien pourvue en minéraux, elle contribue à une bonne santé physique globale. Fer, manganèse, cuivre, phosphore en grande quantité, zinc, calcium, potassium… Le phosphore est par exemple plus présent dans le lait de coco que dans la noix elle-même.

La vitamine B6 très présente aide à fabriquer les globules rouges et à réguler les transmissions nerveuses. La vitamine E est elle antioxydant. Peu de vitamine C en revanche que vous trouverez dans les citrons, la papaye, les pamplemousses, dont nous parlerons prochainement.

Je vous ai évoqué le fort pouvoir calorique de ce fruit mais il s’agit pour une large part de  graisse dont on peut tirer avantage. Les acides gras de la noix de coco sont principalement des acides gras saturés. Ils sont à limiter, on les trouve dans le lait de vache et ses produits dérivés, les viandes et charcuteries, les produits transformés et/ou industriels souvent sous forme d’huile de palme. En excès, ils font partie des facteurs responsables de différents troubles métaboliques (cardio-vasculaire, inflammatoire…). Ils sont pointés du doigt dans l’augmentation du taux de cholestérol de type LDL (dit « mauvais »). La moitié des acides gras présents dans la noix de coco le sont sous forme d’acide laurique très bien absorbé par l’organisme*. Par exemple après transformation en monolaurine, il aurait des propriétés antifongiques, antibactériennes & antivirales. Pour la petite histoire, l’acide laurique est le principal acide gras saturé du lait maternel.

Et encore ….

D’autre part, elle contribuerait au sentiment de satiété et à réduire l’appétit. Enfin ça ça ne doit pas marcher chez tout le monde !!!coco

Bilan sans l’enrober de chocolat pour en faire un Bounty, vous pouvez l’intégrer dans votre apport alimentaire au quotidien en quantité RAI-SON-NABLE !

Comment obtenir le lait de coco ?

Avant d’en extraire le lait, nous empilons les noix de coco. Admirez cette simple sculpture 100% naturelle sur pied. Le temps que ces fruits germent et soient plantées ou mangées. Oui les enfants wallisiens apprécient la coco germée qui rappelle vaguement les boules de coco vendues en métropole en moins sucré bien sur et sans colorants alimentaires.

Avec la bourre de coco, les connaisseurs un peu débrouillards réalisent des sacs qui permettent ensuite de presser la chaire de coco pour en extraire le précieux lait.

Le lait de coco est réputé. Il est bon pour la peau, les cheveux, il améliore ma production de lait maternel -intérêt très personnel ! Outre ses qualités gustatives et nutritives, c’est aussi un démaquillant naturel et efficace.

Je l’ajoute donc simplement dans mes plats ou les enfants trempent directement leur morceau de fruit à pain grillé dedans. Il est moins riche en calcium que le lait de vache et totalement dépourvu de vitamine A et D. En revanche, fer, cuivre, manganèse et sélénium y sont bien plus présents que dans les crèmes traditionnelles. Le magnésium très présent favorise le relâchement musculaire et contribue à lutter contre le stress.

Lorsque j’ai besoin d’un lait dégraissé comme pour ma sauce de salade de cœur de cocotier, je laisse reposer le lait quelques heures au frigo. Je peux ensuite soulever la couche de crème figée que j’utilise pour faire de beurre ou de l’huile par la suite. Le lait du dessous est lui très bon et bien plus light !

Le beurre de coco est parfait pour remplacer le beurre habituel. Les tartines ont un petit goût sucré. En cuisine c’est aussi pratique, 100% bio et mieux assimilé par le corps.

L’huile est souvent utilisée dans la cuisine pour cuire et frire. Je l’intègre à froid en salade et dans les pâtes à gâteaux. Je ne peux pas dire crue car la mienne ne l’est pas 🙁

Le cœur de cocotier :noix de coco

Le cocotier n’est pas un arbre mais une plante. Comme ses cousins les palmiers et bananiers : son tronc est en réalité une tige, ce qu’on appelle précisément une stipe.

C’est précisément l’intérieur de cette tige qui abattue encore jeune est délicieuse. Râpé fin en salade, assaisonné au lait de coco avec un soupçon de ketchup ou plus noble de velours de vinaigre balsamique (attention ça n’existe pas sur l’île pour le moment). Mais tout commence par un jeune cocotier abattu et décortiqué. Le prix en est assez élevé et je crois que les wallisiens n’en mangent pas ou rarement. Le cœur de cocotier est un aliment de riches, de papalagi (on prononce ‘papalani‘).

Il se prépare facilement et se conserve plusieurs semaines au réfrigérateur tant qu’il n’est pas râpé. Sinon il deviendra marron et peu appétissant en quelques jours.

Si vous n’abattez pas le cocotier, il vit facilement 70 ans, pour environ 150 à 200 noix par an. noix de cocoLa tige résistante et souple est utilisée en construction pour les fale sur les îlots.

Ses fibres imputrescibles, n’attirent ni les insectes ni les champignons. On rembourre les matelas et on isole les maisons. Les Palms sont utilisées en construction comme celles de Pandanus. Mais encore au quotidien en décoration.

Les paniers tressés en feuilles de cocotier :

Des paniers de toutes les tailles mais aussi des éventails dits ili ou des chapeaux pour vous protéger du soleil. Dans vos paniers vous mettrez selon la forme, des stylos, vos produits de beauté, des rouleaux de papier toilette…. du vide poche au vide grenier, ces paniers tressés vont passer du vert au beige avec le temps de séchage qu’il leur faut. Sortez les régulièrement au soleil et il se conserveront ensuite très longtemps. Vous pourrez leur redonner une seconde vie en les bombant d’argent ou d’or pour les fêtes de fin d’année.

Romy a très vite appris à les faire. Pour autant il est intéressant de constater que ce savoir faire à tendance à se perdre. Bon nombre de jeunes filles pré ou post adolescentes n’ont jamais appris à tresser. Elles se limitent et c’est très joli, à la réalisation de fleurs pour les cheveux et épingles à chignons.noix de coco

Pour la messe, les femmes fabriquent des ceintures ou jupons en feuilles de cocotier, des sissi éphémères verts. Le nom est ceinture du jour pour les différencier des ceintures en feuilles de pandanus plus résistantes dans le temps et colorées.

Et aussi des balais ….

Les fafine (femmes en wallisien) réalisent aussi des balais très pratiques pour nettoyer les plafonds de la maison -exit les araignées. Ils peuvent aussi balayer les feuilles sur la terrasse. Ils sont ensuite vendus l’équivalent de 10€ au marché.

Lors des cérémonies coutumières et religieuses, ces feuilles participent aussi à la décoration des piliers et églises.

Coco côté beauté :

L’huile de coco est excellente pour la peau. Elle tonifie et lutte contre son vieillissement. Elle est idéale aussi pour nourrir sa chevelure, en shampooing ou en masque, et même pour blanchir les dents ! Je la fabrique en faisant chauffer la crème que je recueille au-dessus de mon lait de coco fraîchement pressé. Ici l’huile de coco s’obtient après macération avec de l’Ylang Ylang, de Tiaré Tahiti (fleurs) et laissé des heures au soleil. L’huile se forme peu à peu naturellement. Comme je n’apprécie pas l’odeur de ces fleurs, je préfère mon huile nature, consciente que je perds probablement des qualités par le chauffage sur le gaz.noix de coco

Il est d’ailleurs très intéressant de lire sur le site Amanprana que les noix de coco mûres reposent 45 jours après la récolte. Ce processus enzymatique améliore le goût et la qualité. Eux procèdent très différemment pour obtenir leur huile. En effet, ils épluchent, broient en pulpe, séchent pendant 24 heures les noix de coco. C’est seulement alors que l’huile s’extrait par pression à froid. Donc, max. 48 heures s’écoulent entre l’épluchage à la pression. Ils ne passent pas par le lait.

La marque Aromazone commercialise aussi plusieurs huiles de coco pour les cheveux et la peau. JVC a découvert ce shampooing naturel riche en extraits végétaux connus pour détoxifier d’une part et purifier d’autre part le cuir chevelu. Il élimine les impuretés et en plus la pollution. Le produit idéal donc lorsque vous souhaitez passer d’une coloration chimique à une coloration végétale (une dose 4€30).

 

Et le fruit dans tout ça ?

De la noix de coco, vous pouvez tout utiliser. Une fois la bourre retirée, cassez la noix de coco en deux et savourez !

noix de coco

  • Farine Biosagesse : 400g / 4€60
  • Gula java blocs, Sucre de coco : 150g / 7€90
  • Huile de coco Amanprana extra vierge+ bio : 325ml / 10€95

Parmi les produits dérivés, vous trouverez aussi en magasins bio, le miel de coco. C’est en réalité le nectar obtenu par évaporation de l’eau de coco. Ce produit sucrant délicieux possède toujours l’indice glycémique bas du fruit qui en est à l’origine. C’est en effet le plus bas en la matière, presque deux fois moins que celui du sucre blanc (35 contre 65).

Vous pourrez aussi prendre soin de votre peau avec des baumes comme le Coco Mangue de Naturado.

noix de coco

Plus d’infos.

* L’acide laurique a un effet plus favorable sur le rapport cholestérol total / cholestérol HDL (un rapport élevé est un facteur de risque de maladies cardiovasculaires) en augmentant les taux de cholestérol HDL (considéré comme le « bon » cholestérol).

Le cholestérol HDL joue aussi un rôle au sein de notre équilibre hormonal car c’est à partir de lui que sont produites certaines hormones. Enfin pour ceux qui souhaitent pousser plus loin, faites un tour sur ce blog.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.