Caron poursuit  toujours sa quête de l’Infini

“Tout dit dans l’infini quelque chose à quelqu’un”, écrivit Victor Hugo (in Les Contemplations- 1856). Fondateur de la marque Caron en 1904, Ernest Daltroff composa Infini en 1912. Fou d’amour pour sa collaboratrice Félicie Wanpouille, modiste de profession, qui devient sa compagne et sa directrice artistique. A la mort d’Ernest Daldroff, elle dirige la maison Caron. caron infini
Le  « premier »  Infini marie iris, lilas, tubéreuse, rose, fève tonka santal et vétiver. Un super parfum floral au long sillage velouté.

L’infini, version 1970 :

1970, la parfumeur Gérard Lefort, fils de Robert Lefort, le créateur des parfums Robert d’Avray réorganise la maison Caron. Il restructure l’atelier des poudres et des parfums (il est chimiste de formation). Et crée ses propres parfums. Les Américains viennent de marcher sur la lune, lors de l’expédition Apollo XI. Et l’Infini signé Lefort célèbre la galaxie. Dans son flacon avant-gardiste, signé Pochet, la fragrance elle aussi «décoiffe». Un bouquet innovant de tubéreuse, jonquille, muguet vétiver relevé de santal.infini

La dernière version (2018)… pour le moment :

Lancé l’an dernier, le dernier « Infini » signé William Fraysse, rejoint ainsi la collection des « Essentiels » de la maison Caron. Les Essentiels sont tous des parfums d’exception. Ils sont composés de matières premières rares. William Fraysse, le créateur olfactif de la maison a composé un Infini tout en contrastes. En effet, il l’a imaginé  pour être porté par des femmes modernes, sensuelles, libres. Et un rien provocatrices!
Mais le riche ADN floral de la maison est toujours là.                                                                                 Au départ, un envol d’agrumes et de poire, renforcé des notes épicées de baies roses. Puis s’immisce une gourmande frivolité magnifiée par de la vanille, et étoffée d’un mélange de benjoin et musc blanc. Tourbillonnante, l’alliance de santal et de jasmin emporte, et bien… vers un infini justement. De rêves étoilés d’espoir. 
Quant au flacon, c’est un superbe « encrier », épuré et graphique qui renoue avec l’esprit Art Déco de la Maison.

Stéphanie Renoma : créatrice de l’image pour Infini :

Depuis le début de sa carrière, l’anticonformiste Stéphanie Cressy, dite Stéphanie Renoma ne cesse donc de briser les codes et les tabous. Elle impose en effet son style, avec une maîtrise surprenante. Un gabarit poids plume d’une part, un style glam’rock chic d’autre part, avec une énergie débordante. Le tandem Caron/Stéphanie Renoma, on aurait pu le penser improbable. A tort. Il fonctionne fort bien et pour notre plus grand plaisir. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.