JVC parcourt l’Afrique : petit guide pratique

Un voyage en Afrique se prépare. JVC vous donne quelques tuyaux pour faciliter vos démarches, vous y rendre et éviter désagréments et autres déconvenues… 

afrique

Y aller :  

La compagnie portugaise TAP Air Portugal opère des vols directs sur Accra (Ghana) et Lomé (Togo) depuis Lisbonne. Comme la TAP Air Portugal a récemment étendu son réseau au départ des villes de province françaises, il est facile de rallier Lisbonne puis de s’envoler en Afrique. En évitant de passer par Paris, cela a l’avantage de réduire significativement les prix.

Réservations sur www.flytap.com/fr-fr/

Exemples de tarifs :

Au départ de Lyon vers Accra (Ghana), à partir de 346,92 euros (1 départ tous les jours)

En partant de Marseille vers Accra (Ghana), à partir de 346,92 euros (1 départ tous les jours)

Au départ de Paris vers Accra (Ghana), à partir de 353,96 euros (1 départ tous les jours, sauf le dimanche où il y a 2 vols).

N’oubliez pas que vous pouvez également tirer parti de votre escale au Portugal. Vous en profiterez pour découvrir durant 5 jours maximum Lisbonne et ses alentours sans payer de frais de Stopover.

Le programme Portugal Stopover fournit cette opportunité d’arrêt. Il comporte également des expériences exclusives, des réductions dans des hôtels et plusieurs dizaines d’autres offres. L’application Portugal Stopover vous donne aussi plus de détails sur les villes, sur la culture du pays.

A télécharger ici pour iOS https://itunes.apple.com/pt/app/tap-stopover/id1118371166 ou là pour les appareils sous Android https://play.google.com/store/apps/details?id=pt.tap.stopover

 

Séjour et circuits :

 Implantée depuis 1985 en Afrique de l’Ouest, la compagnie TransAfrica propose de nombreux circuits avec des thématiques précises. Il s’agit de nature/culture, mais aussi en immersion lors de fêtes traditionnelles. Découvrez le festival du vaudou ou du mil par exemple. Les circuits combinent souvent ces 3 pays qui sont très proches (Bénin, Togo, Ghana).  Ils couvrent également la Guinée-Bissau, le Burkina Faso, le Sénégal, la Côte d‘Ivoire.

Le site : www.transafrica.biz/fr/

Le mail : transafrica@transafrica.biz

Les joindre par téléphone depuis l’Europe :

Whatsapp : +39 339 31 84 766

Skype : roberto654

JVC a particulièrement apprécié : la disponibilité des guides francophones, Armstrong et Chato, leurs connaissances et leur aptitude à saisir les occasions non inscrites au programme ‘’officiel’’ mais propices à satisfaire les clients.

Tous les trajets ont été effectués en minibus (8 personnes maximum) avec des bouteilles d’eau fournies en permanence. Le midi, JVC a savouré avec délectation les déjeuners préparés par le cuisinier qui accompagnait le circuit. Nous nous arrêtions en bord de route, dans des « bistrots » où nous ne commandions que les boissons. Avoir notre propre cuisinier étant une garantie de qualité et de sécurité sanitaire des repas. Etre végétarien dans ces pays est particulièrement plaisant. Fruits et légumes débordent sur les étalages des marchés et nous avons pu faire des cures de mangues fraîches, d’ananas, de bananes et de papayes « Solo » (une variété rouge particulièrement délicieuse).

Les dîners sont tous servis dans les restaurants des hôtels. Bières, jus de fruits, sodas… ou autres consommations personnelles (vin…) sont à votre charge.

Les hôtels sont plus sophistiqués et confortables dans le sud des trois pays, notamment en bord de plage. Les hôtels au nord sont plus rustiques, certes, sans décoration ni fioritures, mais ils comportent l’essentiel (eau courante et sanitaires). N’oubliez jamais cependant que vous êtes en Afrique et que les standards de vie ne sont pas ceux auxquels vous êtes habitués en Europe.

A noter que tout le littoral atlantique est particulièrement dangereux et s’y baigner est fortement déconseillé/interdit (rouleaux, courants puissants, lames de fond, courants d’arrachement…).

Aucun enfant ne doit être laissé en bord de plage, même dans dix centimètres d’eau. La puissance des rouleaux de bord vous surprendra…

Formalités :

Pour aller au plus simple dans l’obtention des trois visas, nous avons opté pour les services d’Action Visas. Basée à Paris, cette société se charge de toutes les formalités, se rend aux consulats et par son réseau, obtient les visas (multi-entrées si besoin) extrêmement plus rapidement qu’un individu seul. Le passeport est renvoyé à domicile par Chronopost.

Le + : un suivi par mail du dossier à chaque étape (dépôt au consulat, retrait, dépose dans le consulat suivant…). Indispensable pour la sérénité de la préparation du voyage.

Coordonnées :

10-12 rue du Moulin des Prés 75013 Paris. Métro : Place d’Italie (lignes 5, 6 ou 7, sortie Bobillot) ou Corvisart (ligne 6).

De 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h30 du lundi au vendredi.

De 9h30 à 13h le samedi.

Site web : www.action-visas.com

Les documents demandés par les consulats, comme les certificats d’hébergement sont fournis par mail par TransAfrica. A vous de les transférer ensuite par mail à Action Visas.

A préparer également une photo d’identité (pour le visa togolais), la copie du passeport en version numérique, la copie du billet d’avion aller/retour.

Liste complète des pièces à fournir :

Togo :

https://www.action-visas.com/visa/Togo

Bénin :

https://www.action-visas.com/visa/Benin

Ghana

https://www.action-visas.com/visa/Ghana

 

A lire : 

Togo, aux éditions du Petit Futé. Date de parution : 9 nov. 2016.

264 pages, dimensions 120mm x 205mm.

Commander ici : https://boutique.petitfute.com/togo-2017-2018-le-guide-numerique.html

Version papier 15,15€ / Version numérique 9,99€ / ISBN n°: 9791033150312. 

Bénin, aux éditions du Petit Futé. Date de parution : 26 sept. 2018.

216 pages, dimensions 120mm x 205mm.

Commander ici https://boutique.petitfute.com/benin-2019.html

Version papier 15,15€ / Version numérique 9,99€ / ISBN n°: 9791033197652.

Ghana, aux éditions du Petit Futé. Date de parution : 20 juin 2018.

240 pages, dimensions 120mm x 205mm.

Commander ici : https://boutique.petitfute.com/ghana-2018.html

Version papier 15,15€ / Version numérique 9,99€ / ISBN n°: 9791033181330.

Santé :

En saison des pluies notamment (période de moustiques), un traitement anti paludéen est recommandé. Demandez conseil à votre médecin.

Le vaccin contre la fièvre jaune est demandé pour l’entrée au Togo. Si vous l’avez effectué depuis plus de dix ans, sachez qu’une nouvelle vaccination n’est pas nécessaire, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) considère que la vaccination est « à vie ».

Si vous n’avez pas ce vaccin, il est aisé de le réaliser : à Paris, centre de vaccinations 38, quai de Jemmapes 75010 Paris.

https://www.vaccinations-airfrance.fr/actualites/fievre-jaune-valable-a-vie-27072016

Horaires :

Lundi, mardi, mercredi, vendredi de 8h45 à 18h (sans rendez-vous)

Jeudi  de 8h45 à 20h / Samedi de 8h45 à 16h

Autre adresse : Institut Pasteur, 25-28, rue du Docteur Roux, 75015 Paris.

Téléphone : 01 45 68 80 00.

https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/vaccination/vaccins-disponibles-au-centre-medical#fivre-jaune

Sur tout le territoire français, il existe des unités spécialisées habilitées à effectuer ce vaccin : en voici quelques unes :

A Bordeaux : https://www.chu-bordeaux.fr/Les-unit%C3%A9s-m%C3%A9dicales/Sant%C3%A9-voyage-et-maladies-tropicales/

A Marseille : http://www.hopital-europeen.fr/nous-connaitre/offre-de-soins/consultations/centre-de-vaccinations-internationales-en-detail

A Lyon : http://www.chu-lyon.fr/fr/vaccinations-internationales

A Montpellier : https://www.bouisson-bertrand.fr/vaccinations-internationales/les-vaccinations/

A Rennes : https://www.chu-rennes.fr/prise-en-charge-specifique/le-centre-de-vaccination-international-et-de-conseil-aux-voyageurs-354.html

Que rapporter ?

L’artisanat africain regorge de statues et statuettes, étoffes, chemises ou shorts colorés. Que ce soit sur les marchés ou dans des boutiques de souvenirs, vous craquerez forcément pour ces jolis objets.

Au Bénin et Togo, on paie en francs CFA (Communauté Financière en Afrique). Au Ghana, la monnaie est le Cedi.

Convertisseur ici : https://fr.coinmill.com/XOF_calculator.html

Comme d’habitude, on évite d’acheter des coquillages. Même si les coquilles sont ramassées vides, sur les plages, certaines sont peut-être sur la liste UICN des espèces menacées, comme certains cônes, nautiles ou strombes. Passer la frontière en France avec ces coquillages vous expose à une forte amende. De surcroît, ne pas acheter fait diminuer la demande et par conséquence les prélèvements dans le fragile milieu marin. En vous abstenant d’acquérir des coquillages, vous œuvrez ainsi en faveur du développement durable.

Comments: 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.