Pourquoi les verrues aiment elles autant les sportifs ?

Avec la pratique d’une activité sportive, les mains et les pieds s’exposent. Ainsi les microtraumatismes (coupures, écorchures, chocs, etc.) facilitent l’entrée de micro-organismes tels que le papillomavirus à l’origine des verrues. verrues

Quasiment tous les types de sports sont concernés :

En premier lieu, les sports où la peau est en contact direct avec des surfaces chaudes et/ou humides. Les douches, les sols de piscine… augmentent les risques de développer une verrue.
Ainsi un nageur a 80% de risques supplémentaires d’en développer une.
Les sports de contact comme le judo, accroissent les risques de transmission de virus par contact direct.verrues
Mais également l’aviron, en effet, une étude a montré que les sportifs pratiquant ce sport avaient 25% de risques supplémentaires de développer une verrue de la main.
Et enfin, les traumatismes inhérents à certaines activités sportives comme, par exemple, les coupures dues à l’escalade, provoquent l’auto-inoculation des verrues, à savoir la transmission de l’infection à une autre zone de l’épiderme.

De manière générale, les personnes qui utilisent les douches communes sont 27%à avoir des verrues.

De surcroit, la majorité des activités sportives provoquent des  callosités qui logent des verrues et qui rendent leur identification difficile.

Quelques conseils :

• Les sportifs doivent se doucher régulièrement et immédiatement après l’exercice.
• Ils doivent toujours porter des chaussures de protection dans les douches collectives, les vestiaires ou encore aux bords des piscines.
• Pour cette raison, ils ne doivent pas s’échanger leurs matériels sportifs tels que les gants, les palmes, etc.. Cela évite les risques de transmission.
• Les sportifs et leurs entraîneurs doivent réaliser des inspections régulières de leurs pieds et mains. Ils peuvent ainsi identifier les infections cutanées. Les traiter et les bander afin d’éviter les transmissions.

Comment identifier les verrues ?

Les verrues sont des lésions bénignes de la peau, souvent indolores, au niveau de l’épiderme.
De petite taille (quelques millimètres de diamètre), elles se situent d’une part au niveau des mains et d’autre part des pieds. Mais elles peuvent aussi se trouver sur le dos, les coudes ou les genoux.

unrecognizable woman legs at the edge of the swimming pool, spa and lifestyle concept.

Un virus, le papillomavirus humain, est à l’origine des verrues. Il se développe à la couche la plus superficielle de la peau. Là, il entraîne une prolifération anormale de cellules.
Une excroissance se forme alors : c’est la verrue.
Elle est ensuite recouverte d’une couche cornée, des cellules très superficielles qui forment une pellicule de protection. Certaines verrues comme les verrues plantaires n’ont pas l’apparence d’une excroissance et sont identifiables par la présence d’un anneau dit « kératosique » (épaississement délimité de l’épiderme), dont le centre est piqueté de points noirs.

Il existe plusieurs types de verrues en fonction du type de papillomavirus :

Close up of female legs.

• La verrue vulgaire, dôme dur et rugueux qui apparaît sur les mains, les pieds, sur les coudes ou les genoux.
• “Sa cousine”, la verrue plantaire est elle plus discrète. En effet, elle « pousse vers l’intérieur de l’épiderme ». Parfois douloureuse en raison de la pression exercée par le poids du corps.
• Il existe d’autres types de verrues moins communes : les verrues filiformes, planes, digitées ou mosaïques.
Les verrues peuvent donner lieu à des complications. Comme extension d’une verrue existante, auto-contamination d’une autre partie du corps, douleur au niveau des zones d’appui (dans le cas des verrues plantaires notamment), surinfection…

Le saviez vous ?

Les verrues sont très fréquentes puisqu’elles touchent 6 millions de Français. Elles peuvent durer des années et tout à coup, disparaître…

Cryothérapie, le saviez-vous ?

Utilisés de façon empirique depuis l’époque d’Hippocrate, les traitements par le froid ont connu leur essor à partir des années 1970 où les premières études ont démontré leur réelle efficacité.
En dermatologie, la cryothérapie est utilisée afin de faire disparaître certaines lésions. Les traitements par le froid utilisés en dermatologie ont pour objectif de détruire les lésions cutanées en les brûlant. En effet, si le refroidissement progressif de tissus humains permet leur conservation, la congélation très rapide suivie d’un réchauffement lent entraîne, en revanche, leur destruction.

Cryothérapie, comment ça marche ?

On parle de cryothérapie pour la destruction par brûlure superficielle.
Le principe des traitements par le froid est d’appliquer sur les lésions à détruire une source de froid afin de créer un véritable « choc thermique ». L’abaissement très brutal de la température engendre une cristallisation de l’eau intracellulaire, c’est-à-dire de l’eau contenue dans les cellules, à l’origine d’une destruction de la membrane et des structures cellulaires, responsable de la mort de la cellule. Un réchauffement progressif du tissu renforce encore ce processus de destruction cellulaire. L’objectif est d’obtenir une destruction progressive des lésions.

Objectif ZeroVerrue FREEZE est le premier traitement à domicile à base de protoxyde d’azote, un gaz très froid.
Une technologie unique Ultra Freeze Technology™, qui gèle la verrue à -80°C et permet d’atteindre ainsi la couche la plus profonde de la verrue.
Très efficace – après seulement quelques secondes d’utilisation, le cœur de la verrue est atteint et détruit par le froid. Dans la plupart des cas, la verrue disparaîtra après un seul traitement.

Informations pratiques :

Objectif ZEROVERRUE FREEZE permet d’éliminer efficacement les verrues sur les mains, les bras et les pieds.
C’est une technologie cryogénique issue du cabinet médical. En effet, les médecins utilisent deux traitements très efficaces pour éliminer les verrues par cryogénie : l’azote liquide qui gèle la verrue à -190°C et la neige carbonique à – 79°C.
A ce jour, les traitements disponibles en pharmacie gèlent la verrue à environ -50°C.
Objectif ZEROVERRUE FREEZE est le premier traitement à domicile qui gèle les verrues à -80°C pour une réelle efficacité.

• 15 secondes sur les mains
• 40 secondes sur les pieds
• Gèle la verrue en 1 seul traitement
• Protoxyde d’azote à -80°C
• Froid extrême unique

Astuces :

Pour de meilleurs résultats sur les verrues plantaires, trempez la zone concernée dans de l’eau tiède jusqu’à ce que la peau soit ramollie. La corne qui recouvre la verrue la rend plus difficile à geler.
Éliminez premièrement en douceur la peau recouvrant les verrues qui se sont développées sous la peau des pieds, par exemple à l’aide d’une lime pour pieds. Veillez ensuite à ce que la verrue et la peau qui l’entoure soient complètement sèches avant de commencer le traitement. Enfin ne limez pas la verrue elle-même. En effet, cela pourrait la rendre plus tendre et entraîner la formation d’une nouvelle surface dure.
En cas de verrue persistante après le premier traitement, un 2ème passage peut être appliqué 14 jours après. Consultez donc un médecin si échec après 3 traitements.

Ce remède est destiné aux adultes et enfants de plus de 4 ans. Il est à conserver au réfrigérateur après usage. Disponible en pharmacie et parapharmacie au prix public de 17,90€



371 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.