Enora est fan de sa peluche à câlins Hugg’Ems

Dès qu’elle l’a vue à l’écran, elle a eu un coup de foudre. Lorsque la peluche à câlins est arrivée à la maison, tous ont voulu dormir avec. Louis-Octave la chipe durant les heures d’école. Enora ne le sait pas ou elle ferme les yeux sur ce chapardage intempestif. Hugg’Ems révolutionne l’art du câlin. Elle fait déjà partie de la famille.

 peluche

La peluche qui lui manquait : 

Elle est multicolore comme aucune autre pareille. Je n’aurais personnellement jamais imaginé ce coup de foudre qui a eu lieu entre ma fille de tout juste 9 ans et cette peluche à câlins. Elle a des tas de particularités.  Lisez un peu : Déjà ses pattes sont lestées. Elle se suspend partout grâce à un système de transfert de poids. Au bras, au cou, aux épaules, la peluche ne vous quitte plus. Un petit animal coloré qi apporte gaieté et douceur instantanée. Une fois la dose de câlins emmagasinée, la peluche peut être suspendue partout. Chez nous elle file sous la couette. Ou pardon dans les doudous de Louis-Octave, jusqu’à ce qu’Enora rentre de l’école et la reprenne. Elle est très sage et n’émet aucun son. Je trouve cela très agréable à l’ère où tant de jouets sont sonores.

Et puisque la recette magique d’une peluche s’inscrit dans sa douceur (tissu super-soft, rembourrage microbille), son originalité (couleur, conception et tenue) et sa sécurité, Hugg’Ems a tout juste. 

Alors un petit câlin avant de passer à la page suivante ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.