Marcel Pagnol en bande dessinée c’est aussi en provençal

Les éditions Grand Angle adapte en bande dessinée l’intégralité de l’œuvre de Marcel Pagnol depuis 2015. C’est alors que sort d’abord la version française de “La Gloire de Mon Père”. Viennent ensuite d’autres adaptations comme celle du Château de Ma Mère, Topaze, Jean de Florette ou Le Temps des Secrets. Mais la grande nouveauté cette année est que l’adaptation de La Gloire de Mon Père s’est faite cette fois en provençal. Un nouveau défi donc pour l’éditeur qui suit le regain d’intérêt actuel pour la langue provençale.

Marcel Pagnol traduit en provençal :

C’est un professeur de langue provençale à Marseille qui est aux manettes de cette traduction. Il semblerait que près de 70 000locuteurs maîtrisent cette langue régionale. En outre 300 000 personnes la comprennent à ce jour. C’est la raison pour laquelle le provençal s’ajoute à la longue liste des langues qui font de Marcel Pagnol l’un des écrivains français les plus traduits dans le monde.

Le provençal est également la seule langue régionale au monde, dépositaire d’un Prix Nobel de littérature grâce à Frédéric Mistral en 1904.

12 500 élèves de l’académie Aix-Marseille étudient le provençal et ce parfois dès la maternelle.

Dans cette édition au contraire des précédentes, le provençal couramment parlé à l’époque de Marcel Pagnol n’est plus seulement évoqué au travers de quelques mots ou expressions.

Résumé :

Les vacances d’été dans la garrigue sont une révélation pour le jeune Marcel Pagnol et son petit frère. Ils tombent amoureux des collines, de sa végétation sauvage, de ses massifs de roche : Garlaban. Scènes truculentes de vie, humour et souvenirs nostalgiques, le sens inné de Marcel Pagnol de la mise en situation, son goût de la farce, émaillent ce récit chaleureux. Le charme se partage entre les décors et la saveur ciselée des dialogues.

Le Temps des Amours :

Ainsi s’achève le cycle “Les souvenirs d’enfance” de Marcel Pagnol. L’enfant d’Aubagne fait enfin l’apprentissage de l’amour. Les belles amitiés sont derrière lui.

Lilli des Bellons dans ses chères collines et les camarades du lycée Thiers de Marseille.

Tout débute d’abord avec Isabelle, la fille d’un poète fantasque et raté. Elle est une gamine à qui il cède tout.  Pour elle, il est prêt à se ridiculiser. Puis vient le temps de la belle Clémentine, une jeune danseuse. Mais c’est aussi le moment pour Marcel Pagnol de faire la découverte de ce qui sera l’amour de sa vie : l’écriture.

Les deux tomes sont en vente au prix de 19€90 / 93 pages / Editions Grand Angle

Retrouvez les actus sur Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.