Réduire le décalage entre générations

Le salon des seniors ouvre ses portes du 5 au 8 avril, Porte de Versailles, à Paris. Mieux vivre, sécuriser son logement, pratiquer un sport ou des activités de plein air… Les bonnes idées ne manquent pas dans le vaste hall d’exposition. Il existe aussi un espace « nouvelles technologies ». JVC a donc fait tester à un senior de 86 ans un smartphone tactile. Comment réduire le décalage entre générations !

 

« Bon, papy, tu changes quand ton vieux téléphone à clapet ? C’est un dinosaure ton truc. Personne ne se sert plus de ce genre de téléphone ! Je n’en avais jamais vu. C’est super archaïque. »

Archaïque, dinosaure. Mathusalem… Dans son coin, le papy rumine, un tantinet vexé : « Il est très bien mon téléphone. J’appuie sur la touche verte, j’appelle. La touche rouge, je raccroche. »

Certes… Un téléphone sert avant tout à téléphoner. Enfin normalement. Parce qu’aujourd’hui, le doudou des adultes est plus un mini ordinateur, mini TV, mini jouet… qu’un simple outil de communication verbale.

Direction une boutique de téléphones. 46% des seniors ne se sentent pas à l’aise avec la technologie et seuls 54% des plus de 65 ans seulement possèdent un smartphone. Problème le décalage entre générations ? Notre papy de 86 ans ne déroge donc pas à la règle. Il est somme toute dans la « normale ».

Le vendeur nous oriente logiquement vers une gamme de produits adaptés au confort des seniors. Sur ce créneau, la marque Doro est le leader en proposant des appareils d’usage simplifié. Comme 82% des seniors ont des problèmes de vision29% des pertes d’audition et 42% d’entre eux des problèmes de préhension, il est évidemment logique qu’il nous propose ce type de produit.

Notre choix se porte sur le dernier modèle, le Doro 8035, un smartphone sous Android, que rien ne différencie au premier abord d’un smartphone d’adolescent.

C’est en l’allumant que l’on comprend la différence. Un écran clair, basique avec trois fonctionnalités APPELER – VOIR – ENVOYER. Simplissime, pensez-vous ???

TACTILE

La grosse difficulté va résider dans l’écran tactile. Pour un homme de 86 ans qui n’a jamais appris à toucher un écran… c’est vraiment moins simple qu’il n’y parait.

« Il a toujours eu un téléphone à clapet donc c’est dur de lui apprendre à se servir en une seule fois d’un smartphone, admet Vincent, son petit-fils de 13 ans. Il y a beaucoup de fonctionnalités. La première chose à faire, c’est de lui apprendre à téléphoner. »

Bang. Il faut déjà que l’écran bouge. Pas taper dessus. Pas appuyer avec le doigt dessus. Pas tapoter non plus. Mais glisser la pulpe du doigt sur l’écran pour arriver à manier les icônes.

Anna, la benjamine de 10 ans, tente de lui donner des cours. « Pendant une heure, je lui ai montré les gestes avec le doigt pour balayer l’écran. » Le mot qu’il convient d’utiliser est effleurer l’écran. Bannissez le verbe toucher. « Il appuyait trop fort avec ses doigts, je lui disais de ralentir. Et sans cesse, je répétais : tout doucement. Il faut des gestes tout doux, mais un papy, c’est un homme alors il est un peu brut ! »

« Que veux-tu faire maintenant », lui demande-t-on. « Appeler ». C’est simple, il suffit de cliquer sur appeler. Appeler qui ? Un contact ou un numéro. Les contacts ont été renseignés par ses petits-enfants qui ont intégré dans le carnet d’adresses les numéros utiles.

Le papy choisit donc facilement (car il y a des photos) quel proche il veut appeler.

« La police de caractères est grosse, se réjouit Vincent. Alors il peut appeler vite qui il veut. Ensuite les contacts et les messages apparaissent sur la page d’accueil. Il a juste à cliquer pour regarder. C’est plus facile que sur un téléphone normal. Car il n’a pas à chercher dans un menu déroulant, qui serait forcément plus déroutant ! ».

@Doro

SMS

Lire. La fonction est très visuelle. Quand un mail ou un SMS arrive, un petit logo rouge attire l’attention. Cliquer dessus permet de visualiser facilement le message.

Pour y répondre ? Nous avons choisi de lui offrir un contrat 4G, avec appels et SMS  illimités et 20Go de données. Il ne tape pas ses messages sur le clavier. Il les dicte. Merci Google, Android et la fonction de dictée.

Le haut-parleur est également très utile. Il lui permet de mieux entendre ses interlocuteurs. Posé à plat, le téléphone devient un outil pratique. Cela évite également qu’il n’appuie par mégarde sur des touches. 

Le bilan après trois semaines d’utilisation

@Doro

 

Pour quelqu’un qui ronchonnait en permanence d’avoir échangé son téléphone à clapet où on ne lisait même plus les caractères contre un smartphone dernier cri, nous avons été surpris de constater qu’il avait passé 9h51 minutes au téléphone (en appelant lui-même). Peu de consultations de datas : moins de 2Go. Mais il a lu les actualités, regardé la météo…

Pour les tutos sur YouTube, on a l’objectif d’y arriver pour ses 87 ans !

L’avis de JVC

Les téléphones classiques manquent souvent de solutions adaptées aux besoins spécifiques des seniors. Cela creuse donc l’écart entre les générations. Avec le temps, il leur devient difficile d’utiliser les mêmes outils de communication que leur famille et amis plus jeunes. Doro a permis à ce papy d’apprendre à envoyer/recevoir des SMS et de recevoir des photos. En envoyer sera la prochaine étape.

L’option du bouton d’urgence nous a aussi beaucoup plu. En touchant ce bouton situé à l’arrière de l’appareil, il peut envoyer sa géolocalisation à un ou plusieurs proches (que nous avons programmés) et signaler ainsi qu’il est en difficulté et qu’il a besoin d’aide.

 

Le conseil :

 

  • Ne pas apprendre trop de fonctionnalités à la fois.
  • Ne montrer que les outils utiles.
  • Apprendre un petit peu chaque jour et ne pas hésiter à répéter, répéter et répéter. Comme avec un enfant de 4 ans.
  • Poser le téléphone à plat et lui apprendre à s’en servir sur une table.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.