Petite analyse du livre ” Guérir de ses blessures émotionnelles ” aux éditions Guy Trédaniel selon JVC

L’auteure se présente comme une thérapeute spécialisée dans la guérison des blessures émotionnelles.blessures

Ancienne avocate pénaliste, elle en a gardé la bonne organisation de l’exposé, le sens de l’argumentation, le goût du concret, la clarté de l’expression.

Une liste de cinq blessures émotionnelles est proposée :

l’abandon, le regret, l’humiliation, la trahison, l’injustice, chacune explicitée et illustrée d’exemples.

Elles peuvent apparaître dès la petite enfance, voire avant : en matière d’occurrence, ce sont les parents, les proches qui sont pointés du doigt, en en faisant un phénomène transgénérationnel.

Sur ce terrain, l’auteure va loin : c’est une vraie typologie de l’être humain qui est ici proposée à partir de ses blessures émotionnelles d’enfance, avec les souffrance qui en découlent et aussi les bons côtés, les “ombres blanches”.

Ainsi le rejeté va jusqu’à se refuser le droit de vivre, mais corrélativement bénéficiera d’un corps mince.

Mêmes associations funestes ou favorables pour les autres blessures. L’auteure se garde de la caricature mais ce qu’elle avance va déjà très loin et mérite des analyses plus poussées.

Malheureusement, le crédit à lui accorder sur ce terrain trouve ses limites aux pages 21-22 dans son encadré sur un résultat surprenant. Elle y relate son expérience remontant au début des années 1990 sur les effets de l’intention : des images et des émotions sur les cellules cancéreuses en culture, à l’aide d’un guérisseur énergétique de métier. Il y est question d’un travail sur échantillon dont les tailles ne pas fournies, ce qui ne permet pas d’évaluer la confiance à accorder à une comparaison en pourcentages. Du reste, les résultats avancés sont suffisamment prometteurs pour avoir suscité, depuis un quart de siècle, des vérifications qui devraient avoir été publiées par de différentes sources indépendantes qui ne sont pas ici mentionnées.

Dommage car l’intention a un place particulière dans le reste de l’ouvrage qui affirme que tous les dégâts signalés sont réparables en 7 étapes tout de même et qu’il en va de la responsabilité de chacun pour se libérer de ce fardeau des blessures émotionnelles. Des pistes de traitement où la reconnaissance de ses blessures, la gestion de ses peurs limitantes et l’amour, tout simplement, jouent des rôles essentiels.

Guérir de ses blessures Émotionnelles

Auteur : Ana SANDREA
Infos : 240 pages, 15 x 22 cm, 350g
Parution : février 2018
Editeur : GUY TRÉDANIEL ÉDITEUR
Prix Public : 18€

 

Vidal pour JVC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.